Enseigner au XXI siècle

Archive mensuelles: septembre 2016

Débats argumentés: une utopie, hélas!

A l’heure du confusionnisme débridé des prises de position concernant l’école et de leurs échos dans les médias, du délitement intellectuel de certaines personnalités incapables d’autre chose que de radoter sur l’école, en reprenant les vieux discours des années 80 sur la « décadence », le « désastre », la « destruction de l’école », on aimerait tant pouvoir débattre sereinement et sérieusement. (more…)

Croient-ils toujours ce qu’ils disent ?

C’est une question que je me pose souvent, à lire certaines déclarations ou affirmations d’hommes politiques, de personnalités médiatiques ou d’intellectuels, surtout quand ils sortent de leur domaine de compétence : jusqu’à quel point peuvent-ils croire à certaines contre-vérités qu’ils assènent ?

J’en resterai bien sûr à ce qui a trait à l’école, objet de ce blog.
Je n’ai pas de doute sur la duplicité et l’insincérité de certains. Brighelli a bien écrit des ouvrages pour des personnalités aussi discutables (bel euphémisme !) que Balkany ou Séguela et navigue sans vergogne entre proclamations anti-libérales (les tristes restes de son maoïsme de jeunesse) et participation aux débats organisés par Ménard ou le Front national. Lui est capable d’inventer n’importe quoi dans sa haine du « pédagogisme », qui est en fait souvent une haine de la démocratie. (more…)

Une question tellement essentielle !

photo classe

Pas si uniforme la « classe d’antan »!

 Si on en croit un sondage BVA pour la presse régionale récemment paru, près des deux tiers des français sont « favorables au retour de l’uniforme » à l’école. Curieux retour de quelque chose qui n’a pas existé depuis des lustres, comme le fait remarquer Claude Lelièvre, à l’exception de quelques établissements précis et ciblés. En tout cas, l’école de Jules Ferry n’a pas eu l’uniforme comme symbole. Mais peut-être veut-on parler de la blouse, qui, dans mon petit lycée de province était source d’inquiétude chaque lundi matin, puisqu’il ne fallait pas se tromper sous peine de colle le samedi suivant entre le gris et le vert (pour les garçons) ? En tout cas, voilà qu’on s’occupe vraiment beaucoup des tenues vestimentaires en cette fin d’été, c’est tellement plus simple que de parler des problèmes de fond. (more…)