Enseigner au XXI siècle

Archive mensuelles: mai 2017

Abécédaire de l’ère Blanquer 2

Précision et réponse à certains commentaires sur ce blog ou via facebook par rapport à la première partie de cet abécédaire : oui, il faut faire des choix. Je n’ai pas retenu « expérimentation » et « innovation », mais je reviendrai sur ces notions et le sens qu’elles peuvent avoir sous le ministère Blanquer. Je n’ai pas mis non plus « management », mais il faudra aussi voir ce qu’il sera réellement entre bonnes intentions (« redonner la confiance à tous ») et réalités…

Poursuivons donc à partir de la lettre M

Médiateurs/médiation. Dans son interview à RMC, le ministre a évoqué la médiation entre pairs pour régler des conflits. On peut se féliciter qu’il cite ces expériences effectivement très riches et qui nous sortent de la verticalité descendante. Mais à mon avis, il faudrait étendre cette notion au domaine cognitif. Développera-t-on enfin les diverses formes de tutorat/monitorat dont on sait entraidel’efficacité depuis les expériences des années 80 (évaluation de l’INRP à l’époque sous la direction de Brigitte Peterfalvi, dispositif « Requins et Rémoras » dans un collège de l’Essonne, etc.) Dans la réflexion sur les « devoirs », il faudrait aussi évoquer l’intérêt de l’entraide qui peut aussi se manifester dans les classes multiâges où les grands aident les petits. (more…)

Abécédaire de l’ère Blanquer (1)

Notre nouveau ministre multiplie les interventions et on commence à y voir un peu plus clair dans ses intentions même s’il reste beaucoup de flou ! L’occasion m’avait été donnée de réagir à ses déclarations sur RMC (où il était interviewé par JJ Bourdin juste avant), mais le temps très bref et surtout les interventions d’auditeurs totalement à côté du sujet on bien limité cette possibilité de pouvoir développer quelques idées…. (l’émission ici, minute 16)

Essayons donc la forme toujours commode de l’abécédaire pour analyser un peu le vocabulaire blanquérien (mais pas seulement), en évitant les acrobaties pour parvenir à remplir toutes les lettres de l’alphabet…. (more…)

Deux soulagements, trois craintes, et quelques raisons d’espérer

Le premier soulagement, c’est bien sûr l’écrasante défaite de Le Pen, alliée avec Dupont-Aignan qui avaient en commun un programme très réactionnaire sur l’école et dont l’alliance a dû faire plaisir à un Brighelli qui oscillait d’un parti à l’autre. Au passage, il est aussi rassurant de savoir que plus on est diplômé et instruit, moins on vote extrême-droite, même si cela signifie que la tâche est considérable justement d’éveiller à la citoyenneté notamment ceux qui ont fait ce choix détestable et de les remettre dans l’arc « républicain », pour au moins la part de ceux qui ne sont pas des extrêmistes convaincus. L’objectif serait de réduire le vote FN à 10 ou c-Philippe-Geluck12%, mais on prévoyait des scores tellement élevés que les 10 à 11 millions d’électeurs paraissent peu par rapport au pire. Cela reste énorme… D’autant que le but ultime n’est pas de réduire le score du front national, mais de réduire le poids de ses idées et il y a du travail quand on voit des enquêtes y compris auprès d’enseignants qui sont finalement d’accord avec certaines propositions sur l’école. (more…)

Il faut laisser les Lumières allumées

Le débat Le Pen-Macron du 3 mai a été bien sûr une caricature de ce qui aurait pu être un échange d’arguments rationnels et étayés sur les politiques qui conviennent pour la France. On sait que cela a été un pugilat, dû au choix stratégique de la débatcandidate d’extrême-droite : attaquer « l’homme des banques » et la créature des islamistes de l’UOIF.

Je ferai simplement trois remarques avant d’en venir à ce qui fait l’objet de ce billet (more…)