Créer un Mooc : retour d’expérience d’intervenant

Capture d’écran 2014-06-17 à 18.40.18

Je travaille depuis quelques mois à la création de mon  premier Mooc sur Open Classrooms, ex-Le Site du Zéro, sur le thème des startups. L’objectif de ce cours en ligne est de démocratiser l’accès à l’entrepreneuriat, de casser le mythe de l’entrepreneur génial et de fournir un maximum de ressources concrètes pour aider  les entrepreneurs à créer leur start-up.


Dans le cadre de LearnAssembly, nous concevons de nombreux cours, conférences et vidéos sur l’entrepreneuriat et la culture web, et créer un Mooc était donc un prolongement logique. J’ai aussi voulu créer ce Mooc car il me manquait une expérience de conception pédagogique en tant qu’intervenant, en immersion, pour m’approprier les enjeux de l’ingénierie pédagogique liée aux cours en ligne. J’ai l’habitude de préparer des intervenants dans la conception de leurs cours, de les voir résister et je trouvais intéressant d’appliquer à moi-même ce que je demande aux autres.

Voici mes premiers retours d’expérience, quelques semaines avant le lancement du Mooc.

 

1)    Avoir une vision et définir des objectifs pédagogiques.

Le risque que courent tous les professeurs est celui de basculer dans le jargon, de considérer comme évidentes certaines notions. Ce risque n’est pas bien sur pas propre aux Moocs, mais cette modalité pédagogique le renforce. En effet, les formats vidéos très courts, de 5-10 minutes, obligent à un gros travail de synthèse. Réussir à identifier les messages-clefs à faire passer, les objectifs pédagogiques de chaque semaine, de chaque vidéo demande un effort d’écriture intense. Alors que je pensais avoir les idées très claires sur ce que je voulais transmettre dans mon cours, je me suis rendu compte que le travail fait en amont de scénarisation était crucial et me demandait un effort considérable.

 

2)   Les spécificités de l’ingénierie pédagogique des Moocs : sortir de la posture du sachant

 Je suis souvent amené à préparer des supports pour des conférences, des formations ou des ateliers entrepreneurs que je donne sur la digitalisation de la société et l’entrepreneuriat web; les interactions que j’ai avec les organisateurs de ces évènements sont assez limitées, surtout quand je les organise via ma propre société, en tout cas sur le plan pédagogique. Même si dans le cadre de formation intra et inter-entreprises, les organismes de formation sont exigeants sur l’écriture, leur accompagnement pédagogique ne rentre pas autant le détail de tous les aspects pédagogiques.

Pour qu’un Mooc soit réussi,  fluide, cohérent, l’équipe pédagogique doit être extrêmement impliquée et surtout respectée par le professeur. L’équipe d’Open Classrooms m’a beaucoup incité à retravailler mon contenu, à l’affiner, à le remettre en question. Sans leur accompagnement et leur exigence sur la clarté du discours et la qualité visuelle des vidéos, je serais passé à côté de nombreuses choses. Un Mooc est une véritable expérience de travail collaboratif, à tous les niveaux.

 

3)   Parler seul face à une caméra

Là encore, je débutais. Nous avons tourné dans les studios de Dailymotion, en flux continu. Parler seul face caméra, avec les lumières vous aveuglant, la chaleur du studio, la fatigue de répéter les mêmes mots pendant plusieurs prises, les efforts systématiques pour éviter le jargon, les tics de langage, travailler la gestuelle, le sourire. L’importance accordée à la qualité de la prise de parole et à la structuration du contenu est essentielle, et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je commence maintenant tous mes projets e-learning par une formation aux enjeux de la scénarisation et de la prise de parole face caméra. Après mes journées de tournage, j’étais tout simplement lessivé ( et courbaturé ).

 

4)   Les vidéos du Mooc sont prêtes ? Il reste 50% du travail

A l’issue du tournage j’étais persuadé d’avoir fait le plus dur. Mais l’intérêt du Mooc, sa force, réside dans les interactions entre les participants. Réfléchir aux animations, aux activités, implique de se mettre dans la peau des étudiants et de créer un nombre importants de ressources pédagogiques dont ou sous-estime l’ampleur. Présenter les activités, créer les barèmes et grilles d’évaluation, créer les quizzes, proposer des réponses ni trop évidentes ni trop techniques, les faire tester par des beta-testeurs et les modifier en fonction des premier retours d’utilisateurs : toutes ces actions demandent un travail presque aussi important que la scénarisation des vidéos.

 

5)   La qualité de l’expérience utilisateur

Pour certains, la qualité visuelle des vidéos n’a aucune importance, de nombreuses personnes écoutant les Moocs plus qu’ils ne les regardent, comme une radio. Je considère au contraire que la qualité graphique des vidéos est essentielle, au moins autant que les ressources et les activités peer-to-peer. En effet, de nombreux Moocers (c’est mon cas) ne font que visionner les vidéos. Je n’ai hélas pas le temps de consacrer 2-3 heures pas semaine à un Mooc.

L’intégration d’éléments graphiques, de photos, de logos, d’animations est essentielle pour «  accrocher » l’utilisateur, si propice au zapping. L’un des enseignements amenés par les Moocs est que la forme est au moins aussi importante que le fond. Les Moocs mal filmés, avec des ombres, des slides illisibles, des intervenants filmés en webcam sont pour moi une faute de goût et une erreur pédagogique. Open Classrooms attache beaucoup d’importance à la qualité visuelle des cours, d’ou de très bon taux de rétention, historiquement faibles dans les Moocs. Le rôle du designer et donc aussi importance que celui de l’ingénieur pédagogique, et l’ensemble des compétences doit être associé. Au cours de mes différentes missions, j’ai d’ailleurs pu constater que les entreprises et universités étaient de plus en plus sensibles à ce sujet.

 

Inscrivez-vous à mon cours «  Découvrez le monde des startups »

 

Leave a Comment

Filed under Startup

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>