French Touch de l’éducation : quel rôle pour l’expérience apprenant ?

La French Touch de l’éducation, organisée par LearnAssembly en partenariat avec Educpros, est l’occasion de revenir sur différentes tendances de fond des pratiques de la formation; commençons par l’idée d’expérience apprenant.

Capture d’échttp://www.frenchtoucheducation.com/ran 2016-05-05 à 15.45.00Qu’est-ce que l’expérience utilisateur ?

On parle depuis quelques années d’expérience utilisateur pour un internaute ou d’expérience collaborateur pour un salarié : l’économie de l’usage se développe partout. L’internaute est l’utilisateur d’un service, qu’il faut convaincre de rester, de passer du temps. Cette démarche renverse le mode de fonctionnement traditionnel des projets. On part de l’environnement de l’utilisateur,de ses besoins, de son environnement, pour construire la solution qui lui sera proposée, et non l’inverse.

L’expérience utilisateur en formation

Les entreprises avec lesquelles nous travaillons réfléchissent de plus en plus à la manière de retenir les apprenants, à les engager. C’est l’éternel problème de la formation distancielle. Comment rendre autonomes les apprenants ? Comment les faire revenir sur la plateforme LMS ? Comment leur redonner envie d’apprendre ?

De nouvelles pratiques émergent : nous avons récemment collaboré avec une entreprise faisant appel à des UX designers pour designer sa stratégie de formation. En partant d’une observation de terrain, utilisant des interviews et des observations documentées, l’équipe de designers remonte les besoins, la perception de la formation, pour alimenter le plan de formation.

ux designLe rôle des plateformes

La place centrale de l’expérience utilisateur se reflète dans l’évolution des interfaces LMS. Les plateformes LMS sont plus souvent connues pour leur robustesse technologique que pour la qualité de leur interface. Plus souvent pensés pour les acheteurs de formation plus que pour les utilisateurs finaux, ils font partie de l’équation de l’expérience apprenant et sont challengés par les nouveaux usages.

Autre évolution révélatrice : le terme de design pédagogique, par opposition à l’ingénierie pédagogique montre bien le choix de mettre l’apprenant au centre, et non le commanditaire. Caroline Meyer, directrice pédagogique chez LearnAssembly, qui interviendra à la French Touch de l’éducation a complété son parcours par un master en design; des ingénieurs pédagogiques avec qui nous travaillons utilisent les méthodologies design thinking pour construire leurs dispositifs.

Pour en savoir plus sur l’évolution des plateformes et le rôle de l’expérience utilisateur en formation, rejoignez la communauté de la French Touch de l’éducation, les 1 et 2 Juin prochains !

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under french touch education, transformation digitale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *