Le DIO auditionné au Sénat, déceptions

Nommé le 23 juin délégué interministériel à l’information et à l’orientation, ayant reçu sa lettre de mission au cours de l’été, Jean-Robert Pitte vient d’être auditionné par une commission du Sénat (Le CR ). Déception des sénateurs, qui pour une fois voulaient aller plus vite que leur interlocuteur. Essayons de comprendre les sources de cette déception.

Il y a ce qui relève des déclarations bien pauvres en nouveautés de la part de Jean-Robert Pitte, et d’autre part les attentes des Sénateurs.

Pas grand chose de nouveau apparemment du côté du DIO pour ceux qui connaissent sa lettre de mission, si ce n’est deux « petites » précisions.

L’une a été relevée par notre collègue blogueur, Michel ABHERVE dans son post « Les propositions du Délégué à l’Information et à l’Orientation évolue dans le bon sens » : l’attribution de la labellisation se fera au niveau régional. Reportez vous à son post pour la discussion de ce point.

L’autre précision est une interprétation large de la notion de lieu unique institué par la loi (Loi n° 2009-1437 du 24 novembre 2009 relative à l’orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie publiée au Journal Officiel du 25 novembre 2009 ). Le lieu unique n’a plus rien de physique, même si le modèle évoqué reste la Cité des métiers de La Villette ( en oubliant d’ailleurs dans la liste la participation du CIO médiacom). Il s’agit maintenant d’une convention passée entre les organismes. Les critères ne sont pas connus, et compte tenu du point précédent, les commissions étant régionales, les critères, et leurs appréciations, risquent d’être fort différents sur le territoire !

Mais il y a une certaine inquiétude qui me vient.

Suite à la première déclaration du DIO, M. Jean-Claude Carle lui pose une question :

« Nous avions inscrit dans la loi relative à la formation professionnelle que le délégué à l’information et à l’orientation devait être placé auprès du Premier ministre et présenter un plan de coordination aux niveaux national et régional de l’action des opérateurs nationaux en matière d’information et d’orientation. En particulier, il devait examiner les conditions du rapprochement de l’Office national d’information sur les enseignements et les professions (ONISEP), du Centre Info et du CIDJ. Où en êtes-vous de l’élaboration de ce plan de coordination ? »

Et le DIO lui répond :

« Pour décloisonner les organismes, on procédera à une labellisation. Les labels de lieu unique seront délivrés par les comités de coordination régionaux de l’emploi et de la formation professionnelle, sous l’autorité du préfet et du président de région. Les organismes – CIDJ, Pôle Emploi, CIO, ONISEP – pourront passer une convention entre eux. Le label leur sera accordé pour trois ans. Après expertise et enquête auprès des usagers, il sera décidé de maintenir ou de supprimer ce label. »

Erreur, ou confusion ? La question porte sur les organismes nationaux qui en France produisent de l’information à propos de l’orientation, et la réponse porte sur les structures locales qui reçoivent du public !

Deux informations supplémentaires sont à relever :

  • « Pour financer le service dématérialisé, cinq millions d’euros ont été budgétés sur le fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) géré par les partenaires sociaux. »
  • Le nombre actuel de conseillers d’orientation-psychologues serait de 3500 d’après le DIO. Au début des années 80, ils étaient 4700, chiffre resté stable jusqu’en 1996. Durant ce temps le public potentiel des collégiens s’est étendu à l’ensemble des lycéens et aux étudiants, sans compter les adultes qui se tournent vers les CIO pour aider dans leurs choix de reconversion, qui ne suppose pas seulement des informations sur les possibilités de formation, mais de rentrer dans un processus de changement identitaire, ce qui est souvent bien autre chose.

Du côté des sénateurs, très déçus dans l’ensemble par l’absence d’innovation de la part du DIO, on peut repérer des attentes qui portent plus sur la formation initiale et son mauvais fonctionnement.

Au fond il y a sans doute une confusion à l’origine de la loi :

l’idée de modifier le fonctionnement de l’orientation scolaire par l’organisation d’un service ouvert à tout public !

En France on a conçue l’orientation comme la répartition hiérarchisée des populations. L’échec scolaire, comme le disait Antoine Prost il y a bien longtemps, est nécessaire à cette répartition, il la justifie.

Be Sociable, Share!

Tags:

This entry was posted on mercredi, octobre 20th, 2010 at 11:23 and is filed under Orientation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Responses to “Le DIO auditionné au Sénat, déceptions”

  1. Twitter Trackbacks for Le blog de Bernard Desclaux» Blog Archive » Le DIO auditionné au Sénat, déceptions [educpros.fr] on Topsy.com Says:

    […] Le blog de Bernard Desclaux» Blog Archive » Le DIO auditionné au Sénat, déceptions blog.educpros.fr/bernard-desclaux/2010/10/20/le-dio-auditionne-au-senat-deceptions/ – view page – cached Nommé le 23 juin délégué interministériel à l’information et à l’orientation, ayant reçu sa lettre de mission au cours de l’été, Jean-Robert Pitte vient d’être auditionné par une commission du Sénat (Le CR ). Déception des sénateurs, qui pour une fois voulaient aller plus vite que leur interlocuteur. Essayons de comprendre les sources de cette déception. Tweets about this link […]

  2. bernard-desclaux Says:

    Dernière nouveauté de ce matin :

    Le CNFPTLV examinera cette semaine le projet de décret relatif à la création du label national « Information et orientation pour tous »

    http://www.pratiques-de-la-formation.fr/Le-CNFPTLV-examinera-cette-semaine.html

  3. Le blog de Bernard Desclaux» Blog Archive » Lignes d’évolution pour les CIO Says:

    […] Lié à la conception européenne de l’orientation dont je parlais plus haut, il y a la création d’un grand service public d’orientation tout au long de la vie. Je suppose que vous suivez l’affaire. Le quatrième DIO, sans moyens spécifiques, doit s’attaquer à sa mise en œuvre. Voir l’un de mes posts : Le DIO auditionné au Sénat, déceptions. […]

Leave a Reply