PISA : la claque pour la France ?

Lors de la première publication des résultats de l’enquête PISAi, la France prit une grande claque, et depuis ça continue. La sixième puissance économique mondiale se trouve classée à la moitié des pays de l’OCDE pour les performances des élèves de 15 ans.

Mais qui a ressenti la claque, et quelles furent les réactions ? Voici une série de billets avec tout d’abord l’enquête parue le 7 décembre 2010, mais aussi une mise en perspective avec les précédentes enquêtes :

PISA 2009 : toujours moyen pour la France

PISA 2006 : l’inégalité au cœur du système français

PISA 2003 : la critique du thermomètre

PISA 2000 : une enquête encore inconnue des établissements français

Pour une présentation en français de l’enquête sur le site de l’OCDE, vous y trouverez également tous les résultats depuis 2000.

Be Sociable, Share!

Tags:

This entry was posted on mardi, décembre 7th, 2010 at 12:05 and is filed under évaluation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

2 Responses to “PISA : la claque pour la France ?”

  1. Twitter Trackbacks for Le blog de Bernard Desclaux» Blog Archive » PISA : la claque pour la France ? [educpros.fr] on Topsy.com Says:

    […] Le blog de Bernard Desclaux» Blog Archive » PISA : la claque pour la France ? blog.educpros.fr/bernard-desclaux/2010/12/07/pisa-la-claque-pour-la-france/ – view page – cached Lors de la première publication des résultats de l’enquête PISA^^i, la France prit une grande claque, et depuis ça continue. La sixième puissance économique mondiale se trouve classée à la moitié des pays de l’OCDE pour les performances des élèves de 15 ans. Tweets about this link […]

  2. Le blog de Bernard Desclaux » Blog Archive » Interrogeons le diagnostic de Jean-Robert Pitte Says:

    […] sur ce blog la manière dont elle fut reçu en France dans une série de posts ouverte par « PISA : la claque pour la France ? »  . Pour la parution du PISA 2003 , je notais « Parmi la liste des biais de l’enquête […]

Leave a Reply