La fermeture programmée des CIO du Val d’Oise, et d’ailleurs…

Sur ce blog, j’alerte régulièrement sur la situation de plus en plus délicate des CIO. Par exemple : « Arguments pour le maintien et la définition du CIO » , « L’avenir des conseillers d’orientation-psychologues et des CIO» . J’ai publié également l’article de Jacques Vauloup : « De vrais CIO, enfin ! 10 bonnes raisons, maintenant ».  , et ma dernière alerte fut intitulée :« Un changement à bas bruit : la fermeture des CIO départementaux » .

Ayant travaillé dans le Val d’Oise je suis plus particulièrement l’évolution de la situation des CIO dans ce département. Curieusement, au sein de l’académie de Versailles, ce département se démarquait par son implication très importante dans le financement des CIO du département (6 sur 9). Le département des Hauts-de-Seine, il y a une quinzaine d’années avait été le premier à agiter l’idée de se retirer du financement des CIO départementaux. Il faut dire que sur les 14 CIO de ce département, un seul était CIO d’état. Il avait hérité d’une situation correspondant à la première expansion urbaine autour de Paris, et prise en charge par le département de la Seine avant 1970.

 

Val d’Oise : mieux circuler et moins s’orienter

Aujourd’hui, le Conseil général du Val d’Oise a confirmé aux CIO son désengagement financier pour 2014. Les CIO d’Argenteuil, Ermont, Gonesse, Pontoise et Sarcelles sont menacés de disparition faute de crédits de fonctionnement. Les budgets des CIO sont pourtant dérisoires puisque les frais de personnel sont pris en charge par l’État. A titre comparatif, le budget annuel des 5 CIO concernés (Argenteuil, Ermont, Gonesse, Pontoise et Sarcelles) représente la moitié du coût d’un rond-point…

Le SGEN-CFDT déclare : « Pourquoi un tel renoncement de la part des collectivités locales face aux missions de service public d’orientation dans l’un des départements de grande difficulté scolaire de la région IDF : le Val d’Oise ? Qui donc aurait intérêt à cantonner les conseillers d’orientation – psychologues aux seuls établissements scolaires ? Y a-t-il une volonté de séparer définitivement le futur service public régional d’orientation des services de l’orientation de l’Éducation nationale ? La priorité nationale de lutte contre le décrochage scolaire peut-elle se décliner en Ile de France sans les espaces de respiration offerts aux jeunes par l’intermédiaire des CIO en lien avec les différents dispositifs de partenariat mis en place du type Modules d’insertion – accompagnement des jeunes – GAIN – etc. ? »

Une pétition est proposée sur cette page.

 

La situation est très urgente. La position du Conseil général du Val d’Oise veut dire un arrêt du financement du fonctionnement des CIO au 1er janvier 2014. Et je crains que cette position ne soit pas unique, je l’ai déjà évoquée, plusieurs Conseils généraux ont exprimé cette même volonté.

Situation non exceptionnelle

Les recteurs et leur CSAIO sont à la manœuvre, mais que peuvent-ils faire sans un supplément de financement sur leur propre budget ? Restent des mesures administratives de type « carte scolaire » qui nommeraient les COP dans les quelques CIO d’état des départements concernés. Situations de travail aggravées, déplacements dans les établissements non remboursés, et pour le public !

En juin 2013, La FCPE des Hauts-de-Seine avait publié un communiqué : LA FCPE 92 REFUSE LA FERMETURE DU CIO D’ASNIÈRES !  Elle y décrivait la fermeture rampante des CIO départementaux. A l’époque, elle précisait « Le plan ouvertement défendu par le rectorat et la présidence du Conseil Général est de supprimer 7 des 13 CIO dans lesquels les jeunes et leurs familles pouvaient aller s’informer il y a encore quatre ans. Il n’en reste déjà plus que 9. »

Rappelons que dans ce département, seul de CIO de Gennevilliers est CIO d’état… Les parents de Chatenay-Malabry ou de Sceaux iront sûrement consulter à Gennevilliers.

 

En l’absence d’une réaction claire du ministère la situation des CIO ne peut que s’aggraver.  Les collègues conseillers d’orientation-psychologues ne seront pas alors en position d’exercer leurs activités et les critiques continueront de se développer. Quand on veut noyer son chien…

Il y a urgence !

Bernard Desclaux

Tags:

This entry was posted on Vendredi, septembre 27th, 2013 at 15:16 and is filed under Orientation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Responses to “La fermeture programmée des CIO du Val d’Oise, et d’ailleurs…”

  1. ETIENNE Claude Says:

    Ayant eu comme toi, un attachement au Val d’Oise et connaissant leur implication professionnelle, je suis attristé par l’évolution que tu décris.
    Claude ETIENNE

  2. jm quairel Says:

    La question centrale reste : Quelle organisation du réseau des CIO permettra un financement correct pour fonctionner avec d’autres partenaires ? Rattachement exclusif à l’Etat et au MEN , ou prise en charge partielle par les Régions en conservant des missions et un statut EN et en renforçant l’ assise juridique des CIO ?

  3. bernard-desclaux Says:

    Fermetures et fusions ailleurs. voir l’article de la Voix du Nord :
    Roubaix: le Centre d’information et d’orientation a fermé ses portes
    http://www.lavoixdunord.fr/region/roubaix-le-centre-d-information-et-d-orientation-a-ia24b58797n1582745

Leave a Reply