Le CSP, la notation et l’orientation

Jean-Marie Quairel a fait un commentaire à mon dernier article « La très lente érosion du pouvoir d’orientation » introduisant un lien entre les procédures d’orientation et la notation. Ce lien bizarrement n’apparait pas dans le débat actuel sur la notation. J’avais déjà abordé cette question notamment dans « La notation et la procédure d’orientation »  au cours du débat sur la refondation. Mais comme chacun sait, la question de l’orientation n’y a pas été réellement abordée.

Jean-Marie Quairel vient de m’envoyer un texte à ce propos qui commente un point des propositions du Conseil supérieur des programmes. Texte que je publie sur ce blog, et que j’approuve.

 

 

Dans les récentes propositions du Conseil supérieur des programmes, une vision positive se dégage , par beaucoup d’aspects , de ce que devraient être des formes d’évaluations au service de la progression de l’élève ….Toutefois il subsiste au moins un point ambiguë , point « aveugle » du système , où l’on sent bien que les rédacteurs ont voulu ménager la « chèvre » ( l’évolution de l’élève) et le « choux » ( le pouvoir des enseignants) ……Ce point , c’est évidemment l’Orientation et il convient de s’arrêter un moment sur les contradictions de ce texte à cet égard : Parmi les 3  objectifs fixés à l’évaluation on trouve : « L’évaluation qui prépare et instruit les choix de l’élève ; mais aussi les décisions prises le concernant , dans le cadre réglementaire actuel ( en matière de passage ou de redoublement , d’orientation vers une voie ou une filière etc….)  ; La logique curriculaire du socle et son évaluation , devrait faire évoluer les principes et pratiques d’orientation , que définit ou qui illustrent ce cadre réglementaire  » ( ?) Cette dernière phrase , énigmatique , résume à elle seule l’embarras des rédacteurs , qui préfèrent maintenir une porte à moitié ouverte , ou à moitié fermée , selon qui la regarde , plutôt que de la faire disparaitre ….Plus loin il est écrit que  » la validation du socle commun vaut attribution du brevet …..elle permet à l’élève de choisir sa voie de formation , professionnelle , ou générale et technologique  » ; On ne parle plus ici de « décisions prises le concernant  » …..Ce serait une grande avancée , réclamée depuis des années , par beaucoup des COP et Directeurs de CIO et que j’ai essayé de relayer dans notre commission , car , aujourd’hui , les titulaires du Brevet sont loin d’avoir tous cette possibilité ….Encore que , dans la phrase , il y a un détail qui maintient l’ambiguïté : Le  » ou générale et .. »  . Un « ou » qui peut s’interpréter différemment …..Vous avez dit  » courage politique » ? Car cette question est POLITIQUE !

 

Jean-Marie Quairel

Be Sociable, Share!

Tags: , ,

This entry was posted on lundi, décembre 8th, 2014 at 12:36 and is filed under Orientation. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply