Les cadres d’une réforme du lycée. Mais quelle orientation ? 3/5

Poursuite de la préparation de la table ronde pour la FCPE. Le thème de ce troisième article sera l’orientation et l’on va examiner la situation en partant du haut du système.

L’orientation en terminale

Trois principes sont en jeux.

  • Liberté du choix exercée par le lycéen. Il n’y a pas de procédures d’orientation, pas de conseil de classe « décideur ».
  • Pas de sélection à l’entrée des Universités, le baccalauréat étant le premier grade universitaire (1808).
  • Par contre sélection par les autres formations.

Avec ces principes, que peut-on observer sur la répartition des entrants dans le supérieur (Géographie de l’École, édition 2014).

 

Types de formation Université hors IUT IUT CPGE BTS Autres formations
France métropolitaine + DOM 44,57% 10,19% 9,19% 25,82% 20,23%

 

L’effectif des formations avec sélection a dépassé la moitié  de l’ensemble des inscrits post-bac (55,43%). En ayant en mémoire qu’en 1980, 80% des sortants du bac étaient en Université, on peut se demander si le bac est toujours un accès automatique à l’enseignement supérieur ? Et certains veulent encore renforcer la sélection à l’entrée à l’Université, les candidats à la primaire de la droite, mais aussi les auteurs Commission de la culture, de l’éducation et de la communication. UNE ORIENTATION REUSSIE POUR TOUS LES ELEVES. Conclusions de la mission d’information sur l’orientation scolaire.

 

 L’orientation au cours du lycée

Lors de la dernière réforme du lycée de 2005, la procédure d’orientation a été assouplie. On a renforcé le pouvoir du chef d’établissement qui a un champ de décision plus important en dehors du conseil de classe. Les possibilités de réorientation sont plus importante également, mais à la condition de mettre en œuvre des modules de rattrapage (ce qui limite fortement les possibilités réelles). J’ai développé une critique de cette réforme dans deux posts sur ce blog :

Et le ministère vient de rajouter le principe du redoublement exceptionnel à tous les paliers de la procédure. Évaluation des acquis, accompagnement pédagogique des élèves, dispositifs d’aide et redoublement : modification. NOR : MENE1418381D. Décret n° 2014-1377 du 18-11-2014 – J.O. du 20-11-2014. MENESR – DGESCO A1-2

 

L’orientation en fin de seconde générale et technologique en 2015 se présente ainsi :

  1ère générale 1ère Techno total passages non-passages
Garçons 62,1 25,6 87,8 12,2
Filles 70,2 21,2 91,3 8,7
Total 66,4 23,2 89,7 10,3

 

Quelques remarques. Au plan national le passage en premières, toutes premières, s’est largement amélioré. On doit noter un traitement différent des filles et des garçons dans leur orientation. Sans doute que l’importance de l’offre de formation des classes de technologie industrielle y est pour quelque chose. Rappelons que statistiquement la catégorie non-passages regroupe les décisions de redoublement et les orientations vers la seconde professionnelle qui n’est pas une voie d’orientation à la l’issue de la seconde générale et technologique (voir mon article « La suppression en 1982 du BEP comme orientation après la seconde »).

 

Mais qui contrôle l’entrée ?

Le contrôle se fait par l’étage antérieur du système, par la classe de troisième et les procédures d’orientation et d’affectation. C’est la troisième qui exerce la bifurcation entre les deux voies d’orientation et cela sur la base essentielle de la réussite scolaire jugée pour beaucoup au travers de la notation. La notation intervient de plus en particulier dans le processus d’affectation des élèves dans la voie professionnelle. Voir deux de mes articles : « Pourquoi faut-il supprimer les procédures d’orientation »  et « Orientation, tout sur le dos du logiciel ».

 

Ce qu’il faut comprendre à mon avis ce sont les effets organisationnels et pédagogiques sur le collège de cette fonction d’orientation en fin de troisième.

C’est ce que nous verrons dans l’article suivant.

Bernard Desclaux

Les cadres d’une réforme du lycée. Mais quelle structuration ? 4/5

article suivant :

Be Sociable, Share!

Tags: ,

This entry was posted on samedi, décembre 3rd, 2016 at 10:34 and is filed under Evolutions, Système scolaire. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “Les cadres d’une réforme du lycée. Mais quelle orientation ? 3/5”

  1. Le blog de Bernard Desclaux » Blog Archive » Les cadres d’une réforme du lycée. Mais de quel Lycée ? 2/5 Says:

    […] Les cadres d’une réforme du lycée. Mais quelle orientation ? 3/5 […]

Leave a Reply