One thought on “« Au secours, la France perd son latin ! « ”

  1. Nolite angi! Sermo enim Latinus nullo modo mortuus est. Venite ad Scholam Novam in Belgio sitam. Ibi sermo Latinus Europaeus adhuc in usu est.
    Sic crescite, Latinistae et multiplicemini.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *