Tag Archives: entreprise

Opération Phénix 7ème édition

Malgré la conjoncture particulièrement maussade, l’opération Phénix continue et sa 7ème édition est en route. Une entreprise partenaire nouvelle nous a rejoints, la SSII Helpline, que je salue pour son adhésion enthousiaste à notre aventure. Quinze types de postes sont en ligne sur le site www.operationphenix.fr, et notre grand forum annuel s’est tenu avec succès le 9 avril dernier. Je dis : avec succès, car comme chaque année c’est environ un millier de jeunes qui se sont déplacés pour rencontrer les entreprises et suivre les ateliers proposés. Particularité de cette année, beaucoup d’étudiants d’universités non parisiennes sont venus : je veux souligner spécialement la petite dizaine d’étudiants de l’université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand arrivés en mini-bus pour l’événement ! 
Pour le moment et jusqu’au 12 mai, c’est le dépôt des candidatures. Que les candidats mènent cette étape avec sérieux et confiance, et je demande instamment comme chaque année à ceux et celles qui seront engagés dans l’étape suivante du recrutement d’aller jusqu’au bout et de ne pas traiter à la légère les entreprises qui leur témoignent de l’intérêt. Leur abandon au cours du processus de recrutement signifie la perte de postes pour d’autres.
Enfin je constate avec plaisir que la presse écrite (une quarantaine d’articles sur ces deux derniers mois), mais aussi radios et télés relaient vraiment de façon constructive notre combat pour les « littéraires » dans l’entreprise.

J’en profite pour signaler aussi que l’Université de Strasbourg a franchi cette année un pas important, puisqu’elle organise une opération Phénix spécifique (le forum s’est tenu le 2 avril).

Merci à tous;

Bernard Deforge

Bonne année 2013

Je veux souligner en ce début d’année les éléments positifs et encourageants pour le combat que mènent les Phénixiens. Tout d’abord, à l’extrême fin de l’année dernière, in extremis, le 20 décembre, en divine surprise, nous (l’Association Phénix) avons pu remettre les labels Phénix 2012 aux lauréats, en Sorbonne, en présence de la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Madame Geneviève Fioraso, dea ex machina en quelque sorte. Et les propos tenus par la Ministre à cette occasion ont témoigné on ne peut plus clairement de son soutien et de sa reconnaissance de la légitimité des axiomes que nous suivons depuis 2007. Par ailleurs une opération Phénix régionale va démarrer en Alsace à l’initiative de l’Université de Strasbourg, suivie, je l’espère, les années suivantes, par d’autres universités. Et même les universités étrangères s’intéressent à Phénix, puisque l’Université de Genève m’a convié récemment à présenter l’opération Phénix lors d’un forum consacré à l’employabilité des littéraires par les entreprises.

Il reste simplement à nous souhaiter que, malgré la conjoncture économique maussade, d’autres entreprises viennent rejoindre le noyau dur des entreprises partenaires de Phénix, pour que se multiplient les types de postes proposés aux diplômés de Masters LSHS!

Pour compléter ces voeux, je vous renvoie à ceux que j’ai déposés sur le site de la librairie Guillaume Budé


Vous avez jusqu’au 8 mai pour postuler à l’opération Phénix !

Chers candidats,

Les candidatures pour l’opération Phénix se multiplient depuis le forum du 10 avril.  C’est une excellente nouvelle pour le succès de l’opération.

Les candidats -issus de master 2 en lettres ou sciences humaines de toutes les universités de France- ont jusqu’au 8 mai pour postuler. Ils peuvent être diplômés de 2012, 2011 et 2010.

Pour mémoire, ils peuvent le faire dans trois entreprises partenaires sur le site: www.operationphenix.fr

Bonne chance à tous,


Bernard Deforge


Promotion Phénix 2011

Voici publié aujourd’hui le tableau de la promotion Phénix 2011 (27, sur 31 propositions de recrutement, puisque 4 recrutés ont décliné la proposition qui leur était faite (un chez PwC, deux chez Société Générale, un chez Eiffage).

Le process de recrutement a été particulièrement long cette année, et d’ailleurs deux candidats sont encore en piste (chez Eiffage et chez L’Oréal). S’ils sont recrutés, la promotion s’élèvera donc à 29 sur 300 candidats. Nous sommes donc dans les mêmes chiffres et les mêmes proportions que les années précédentes.

L’opération Phénix est à présent inscrite dans la durée. Depuis son lancement en 2007,150 jeunes diplômés de lettres et sciences humaines sont ainsi, grâce à Phénix, entrés en entreprise par la grande porte, et leur carrière s’y déroule dans des conditions identiques à celle des jeunes issus des écoles de commerce.

Il faut maintenant que ce type de recrutement, qui a fait ses preuves, se développe quantitativement et partout en France. Deux éléments nouveaux vont le permettre :

– la reconnaissance en juin dernier par le Ministère de la formation complémentaire dispensée en alternance aux recrutés Phénix, qui devient ainsi diplômante : il s’agit du Master 2 professionnel « Métiers de l’entreprise » aujourd’hui porté par l’université Paris-Sorbonne, mais que toutes les universités vont pouvoir à l’avenir mettre en place en liaison avec les organisations patronales locales;

– la création de l’Association Phénix. Association pour la promotion des formations LSHS au sein des entreprises (publiée au Journal Officiel du 6 août dernier). Cette association, créée à l’initiative d’universitaires (dont moi-même), entrepreneurs, responsables du ministère de l’Enseignement supérieur et du MEDEF, journalistes et personnalités diverses confrontées au quotidien à l’insertion des jeunes diplômés, a pour mission de soutenir et de faire connaître dans une perspective de saine émulation toutes actions du type de l’opération Phénix.

L’association s’attachera principalement à distinguer et à promouvoir à travers la délivrance de labels les universités (ou certaines de leurs composantes) et les entreprises qui œuvrent ensemble pour l’insertion professionnelle des étudiants en LSHS. Un appel à projets « Phénix » va ainsi être incessamment adressé aux universités et aux entreprises.

J’ai confiance que toutes ces initiatives vont permettre aux diplômés LSHS d’avoir toute leur place dans la société française de demain pour le plus grand bénéfice de celle-ci. Car, comme l’a déclaré récemment le philosophe Michel Serres -paroles que je fais miennes-, « le pragmatisme utilitaire est toujours contre-productif. On ne peut préparer les gens à un résultat immédiat. Tandis que si vous leur apprenez à puiser dans une culture extérieure, dans un domaine où il y a de l’inutilité -les textes classiques, la littérature ancienne, l’art, la musique…des choses absolument nouvelles pourront être inventées. Le court terme, et c’est vrai pour l’entreprise comme pour la recherche ou l’enseignement, est toujours inutile. Si vous voulez former quelqu’un à être vraiment adapté à ce qui va se passer demain matin, vous êtes sûr de faire de lui un inadapté et de rendre sa technicité désuète dès son arrivée sur le marché. Car ce qui se passera demain sera nécessairement nouveau. »

Bernard Deforge

Dernières nouvelles de l’opération Phénix

Depuis dimanche dernier 15 mai les candidatures aux postes Phénix 2011 sont closes.

Par rapport à l’an dernier les chiffres, à ce stade du process, sont constants : 350  candidats et 700 candidatures, les candidats pouvant postuler à 1, 2 ou 3 postes.

Commence à présent la période du recrutement proprement dit, qui s’achèvera au début du mois de juillet. Nous connaîtrons alors le nombre de recrutés Phénix 2011, qui, je l’espère, sera lui aussi constant par rapport à l’an dernier, voire supérieur.

Cette nouvelle promotion inaugurera la nouvelle formule de la formation aux « Métiers de l’entreprise » qui se déroulera en alternance d’octobre à mai à l’université Paris-Soronne. Il faut rappeler qu’il s’agit là, comme les années précédentes, de formation professionnelle (les recrutés étant salariés de leur entreprise en CDI, contrat pro). Nous espérons que cette formation recevra prochainement l’habilitation du Ministère en tant que Master Pro, ce qui offrira un double avantage :

-pour les recrutés, de leur permettre de devenir ainsi titulaires d’un Master Pro (en plus de leur Master de Lettres, Sciences humaines et sociales) ;

– pour tous les étudiants en Lettres et SHS, d’ouvrir ainsi la voie pour que soit créé ce type de Master dans  l’ensemble des universités françaises.

Et, en outre, on pourrait imaginer que pour l’opération Phénix 2012 (avec la formation à Paris-Sorbonne), tous les titulaires d’un Master LSHS de toutes les universités françaises (obtenu en 2012 ou en 2011) puissent se porter candidats. Ainsi serait satisfaite l’étudiante titulaire d’un master obtenu dans une université de province qui, exclue de facto de l’opération Phénix en cours,  a tout récemment manifesté auprès du correspondant Phénix d’une université partenaire sa mauvaise humeur, compréhensible, en ces termes : »Bonjour, je viens de lire votre mail concernant ma candidature rejetée. En effet, je n’ai pas obtenu mon diplôme dans les universités » éligibles » et je dois dire que je trouve ça vraiment révoltant que les universités de province n’en fassent pas partie, comme si elles ne valaient rien par rapport aux universités parisiennes. Il s’agit de la 5ème édition de l’opération Phénix, elle n’en est donc plus dans une phase « test » et devrait s’étendre à l’ensemble des universités nationales. Peut-être pourriez-vous m’expliquer les raisons d’un tel choix qui pénalise tous les étudiants de sciences humaines de province sans même leur laisser une chance ? Et a contrario favorise les étudiants parisiens dans une ville déjà plus propice à trouver un emploi à l’issue de son cursus. Je ne pense pas m’adresser à la bonne personne, j’espère tout de même que ce message sera relayé et permettra de faire avancer les choses (sans grand espoir) ».

Vous voyez, Mademoiselle, qu’il ne faut jamais perdre espoir.

Bernard Deforge

Bon vent à l’opération Phénix 2011

Le 6 avril prochain, à la Maison de la Cité Internationale Universitaire (17 Bd Jourdan Paris 14ème) de 10h à 18h se tient le grand Forum de la 5ème édition Phénix. C’est une grande satisfaction pour moi de voir que continue cette belle aventure, qui a déjà permis de recruter 123 jeunes « littéraires » dans de grandes entreprises, en CDI, et au niveau cadres.

Il est important que, comme les années passées, les jeunes viennent nombreux pour rencontrer les entreprises partenaires et bien comprendre en quoi consistent les postes qui leur sont proposés.

Je sais que les universités partenaires n’ont pas toutes fait  le même effort d’information en leur sein pour que leurs étudiants en lettres et sciences humaines connaissent la chance que peut représenter pour eux l’opération Phénix. C’est dommage. J’espère cependant que la notoriété maintenant acquise de l’opération et les efforts de communication que nous faisons nous-mêmes compenseront ces déficiences et conduiront les étudiants de toutes les universités partenaires à visiter le Forum et à postuler.

Mon propos n’est pas dans ces quelques lignes de décrire l’opération Phénix (ce que j’ai déjà fait abondamment), car elles se déroule à l’identique des années passées. Je veux simplement signaler deux points :

– la formation qui sera dispensée aux jeunes recrutés le sera non plus dans le cadre de l’organisme de formation professionnelle SynopsisPhénix, mais dans le cadre d’une formation professionnelle diplômante qui se déroulera à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV);

– notre partenaire AXA,, qui a recruté depuis le début de l’opération Phénix 15 jeunes littéraires, nous a fait connaître qu’il ne proposerait pas de postes cette année. Je trouve cela évidemment  très regrettable.

Mais mon propos n’est pas non plus aux regrets. Il est à l’espoir. Bon vent à l’opération Phénix 2011!


Bernard Deforge

Opération Phénix – 5ème édition

Opération Phénix

Opération Phénix

Le Forum Phénix aura lieu le 6 avril à la Cité Universitaire. A cette occasion les étudiants des universités partenaires auront l’occasion de rencontrer les entreprises et de se renseigner sur les postes proposés. Participer à cet événement est absolument essentiel si l’opération Phénix vous intéresse car les entreprises partenaires seront présentes.

Vous pourrez dans un second temps postuler sur le site operationphenix.fr dès le 7 avril et ce, jusqu’au 9 mai.

Si j’en crois l’afflux de questions depuis plusieurs semaines sur ce blog, vous êtes très nombreux à vous intéresser, cette année encore, à l’événement.

Je réponds ci-dessous à chacune de vos questions. N’hésitez surtout pas à m’en faire parvenir d’autres si certains points méritent selon vous éclaircissements.

Merci à vous et à très bientôt.

Bernard Deforge

Est-ce qu’avec un Master 2 Recherche en Philosophie, j’ai vraiment les qualités requises pour postuler chez Société Générale comme conseiller clientèle ? Cela me semble être un très grand écart….Cécile M

C’est justement la philosophie de l’opération Phénix. Les entreprises partenaires sont convaincues que des profils littéraires comme le vôtre, ont leur place en entreprise. Avec l’opération Phénix, les diplômés de lettres ou de sciences humaines n’ont plus comme seuls débouchés la recherche ou l’enseignement. L’entreprise est une troisième voie qui s’ouvre à eux. Vos qualités d’écoute, votre esprit de synthèse, votre aisance rédactionnelle sont très recherchées par les entreprises. Celles-ci sont en quête de profils complémentaires de ceux des grandes écoles. La crise qu’a traversée notre économie n’a fait que renforcer ce besoin d’humanités dans l’entreprise. C’est donc plus que jamais l’heure des littéraires !

Après cinq d’études littéraires, mon rêve est d’avoir un vrai salaire. Est-ce possible avec Phénix ? Fatou C

En tant que titulaire d’un bac+5, vous pouvez intégrer l’entreprise avec un statut cadre et à un niveau de salaire comparable à ceux des autres jeunes diplômés qui rejoignent habituellement nos entreprises. Mais attention : si le salaire est votre seule motivation- motivation très légitime de surcroît- cela ne suffit pas. Vous devez vraiment vous projeter dans l’entreprise, partager ses valeurs, son projet, pour avoir toutes vos chances.

Je m’appelle Farid B : Comment se passe un entretien Phénix ?

Le processus de recrutement est identique à celui d’un recrutement classique. Il peut varier en fonction des entreprises. Je vous invite vivement à participer au forum le 6 avril à la Cité Universitaire et à poser vos questions directement aux entreprises qui vous intéressent.

Le plus important : préparez-vous à ces entretiens ! Allez au bureau d’insertion professionnelle de votre université qui pourra vous accompagner dans la construction de votre CV mais aussi dans la préparation à l’entretien proprement dit. Nous constatons que ce sont très souvent ceux qui ont fait cette démarche qui réussissent.

A la suite d’un stage à l’étranger l’an passé dans le cadre de mon M2, je n’ai pas pu participer à l’Opération Phénix. Existe-il des « sessions » de rattrapage pour les diplômés de l’an passé ? Sabine G

L’opération Phénix s’adresse aux étudiants inscrits en master 2 recherche – Lettres, Sciences Humaines ou aux étudiants diplômés d’un de ces masters 2 l’année précédente. Si vous êtes diplômée d’un des masters éligibles d’une des dix universités partenaires, vous pouvez tout à fait postuler cette année.

Quelles sont véritablement nos chances d’être recrutés sachant que nous n’avons jamais fait de comptabilité ou d’économie ? Mathieu Z

Si vous êtes recruté par une des entreprises partenaires, vous bénéficierez d’une formation commune à l’ensemble des recrues. Cette formation a pour objectif de vous préparer au monde de l’entreprise et à son environnement. C’est en quelque sorte, une remise à niveau qui vous permettra de mieux appréhender votre intégration en entreprise. Son programme est d’ailleurs collectivement défini par les dix entreprises partenaires.

Que sont devenus les recrutés de la première édition Phénix ? Jérémy U

Je vous invite à lire les témoignages des recrutés Phénix sur le site opérationphénix.fr. Des anciens recrutés vous font part de leur expérience. Certains ont changé de poste, d’autres sont devenus chef d’équipe. Enfin et comme dans toutes les entreprises, d’autres ont démissionné mais pas plus que les autres.

Une fois dans l’entreprise, a-t-on les mêmes chances qu’un HEC ou un Centralien ? coco77

Pourquoi n’auriez-vous pas les mêmes chances ? L’opération Phénix n’est pas une opération de recrutement au rabais ! Les entreprises engagent des littéraires pour leurs qualités et leur potentiel. Elles attendent d’eux le même travail et les mêmes performances que toute autre recrue. Nous considérons que l’excellence ne passe pas uniquement par les grandes écoles. L’histoire commence à nous donner raison.

L’opération Phénix est-ce un moyen de pallier à vos difficultés de recrutement ou un coup du pub ? Je me méfie beaucoup des opérations de diversité sans contenu réel. socrate87

Pourquoi cette défiance ? Pensez-vous que l’opération durerait depuis quatre années si cela était un coup de pub ? Si elles embauchent des diplômés d’université, c’est qu’elles croient à leurs potentiels.

Prenez l’exemple des pays anglo-saxons, il n’est pas inhabituel que des littéraires occupent des postes de contrôleurs financiers, de responsables des achats ou de DRH. Pourquoi cela ne marcherait pas chez nous ?

J’ai plusieurs expériences de vendeur dans la vente et la restauration. Elles m’ont permis de financer mes études. Faut-il les indiquer dans mon CV pour l’opération Phénix ? Sithy N’G

Je vous invite vivement à le faire ! Ces expériences vous ont permis de développer des qualités dont sont très friandes les entreprises : relationnel, sens de l’organisation, etc. Nos constatons d’ailleurs lors des recrutements Phénix que ces expériences sont un vrai plus.

Bonne année

Bonne année 2011 à tous les Phénix passés (120) et à venir (le même chiffre mais avec des zéros en plus!), mais particulièrement aux trente jeunes Phénix de la dernière promo qui fêtent aujourd’hui la fin de leur formation SynopsisPhénix « Gestion des Entreprises » qui dès la semaine prochaine rejoindront leur poste dans l’entreprise qui les a recrutés.

L’année 2011 va voir se poursuivre, se transformer et s’amplifier l’opération Phénix, dans l’intérêt commun des jeunes diplômés en lettres et sciences humaines et des entreprises. J’exposerai prochainement sur ce blog le déroulement de l’opération Phénix 2011.

Bernard Deforge

Coordinateur de l’opération Phénix