L’Europe face au mouvement des MOOC

MOOC

Tandis que les États-Unis découvrent les  SPOCs (les cours en ligne soumis à un processus de sélection et destinés  à un nombre restreints de participants), l’Europe se réconcilie enfin avec les MOOCs(les cours en ligne ouverts et massifs, voir précédent article). Le mois dernier, la Commission européenne a lancé Open Education Europa, un site web qui servira de porte d’entrée unique à l’éducation ouverte européenne. Ce lancement fait partie de l’initiative « Ouvrir l’éducation », lancée aussi en septembre par la Commission « pour stimuler l’innovation et les compétences numériques dans les écoles et les universités ». Dans l’enseignement supérieur, cela se traduit par la facilitation de l’introduction des MOOCS dans les institutions.

Par exemple, en plus des cours en ligne individuels offerts par les universités, les plates-formes tierces, comme edX ou Coursera aux États-Unis, qui servent d’hôtes pour les MOOCS, sont de plus en plus visible en Europe.

FutureLearn , la première plate-forme commerciale des MOOCS au Royaume-Uni a été lancée en septembre. Le portail hébergera les cours en ligne ouverts et massifs offerts par plus de 20 universités britanniques et internationaux.

Début 2013, iveristy, une startup berlinoise est devenue la première plate-forme allemande des MOOCs à faire son apparition. Afin d’encourager le phénomène des plateformes MOOCs en Europe, iversity a même lancé un concours « MOOC Production Fellowship ». Les dix universités gagnantes ont été recrutées pour produire les MOOCs inaugurales du site.

En France, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche vient d’annoncer le lancement d’une plate-forme nationale des MOOCs dans le cadre du plan national numérique de l’enseignement supérieur : France Université Numérique (FUN). Le nouveau portail comprendra les cours offerts par plus de 100 institutions françaises et internationales et utilisera la technologie libre OpenEDX pour héberger les MOOCs.

Nous assistons  à une période passionnante pour l’éducation supérieure avec  les États-Unis qui prétendent être déjà dans l’ère post – MOOC , et  l’Europe qui prend sa place dans la course des cours en ligne, lentement mais sûrement.

 

 

Retrouvez moi sur Twitter @b_fournier et visitez le site de mon agence Noir sur Blanc.

 

 

Tags: , ,

One Response to “L’Europe face au mouvement des MOOC”

  1. webalim Says:

    On dit que la France est en retard par rapport aux états-unis, il ne reste plus qu’à combler ce retard

Leave a Reply