Catégories
Divers

Recteurs italiens

Les “Rettori” en Italie ne sont pas les Recteurs en France (représentants du Ministère dans une Académie). Ils président les universités, comme leurs collègues, les Présidents d’université en France. Ils sont élus par un corps électoral beaucoup plus nombreux que celui qui élit les Présidents français (lire la chronique : “Légitimité des présidents?”).

Tous les enseignants italiens qui ont le statut de professeur sont électeurs ; les ricercatori (équivalents des maîtres de conférences), les personnels administratifs et techniques, les étudiants votent également, mais leurs voix comptent beaucoup moins que celles des professeurs. Deux nouveaux recteurs ont été élus au printemps dernier dans les universités de Bologne et de Padoue, deux des plus anciennes universités en Europe : le texte joint retrace les différents tours de scrutin et le résultat. Il y a nettement plus de Présidents que de Présidentes en France ; en Italie, il est exceptionnel qu’une femme soit élue “Rectrice. Notre voisin transalpin donne un fort mauvais exemple d’égalité des chances, d’égalité de traitement, même si le Ministre en charge des universités est une femme, Mariastella Gelmini.

Accéder au texte consacré à une dizaine de recteurs italiens : cliquer ici. Les chroniques sur les Rettori italiens ont d’abord été publiées sur le blog Le Monde “Histoires d’universités“.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *