Catégories
Jean-François Fiorina

Eloge de la lenteur

A l’heure du « productif, rapide, efficace », l’inscription du « repas gastronomique à la française » et du compagnonnage au patrimoine culturel mondial* de l’UNESCO, démontre toute la diversité des modèles de la réussite. De l’iPad au ciseau à bois en passant par les arts de la table…

Bien que fan de high tech, l’éloge de la tradition, du travail bien fait et d’une certaine manière de la lenteur, « cent fois sur le métier, tu remettras ton ouvrage », force la réflexion. En France, gastronomie et compagnonnage constituent des modèles de formation technique basés sur des savoir faire, des spécialités et des terroirs. Ce sont également des parcours de réussite pour celles et ceux qui s’y engagent pleinement. Démonstration qu’il n’y a pas de « voie sacrée » de la réussite mais une multiplicité de filières complémentaires ou parallèles, toutes respectables.

Ce que nous en apprenons.
Sur les chemins du tour de France ou dans la terrible compétition que se livrent les chefs, l’objectif est d’atteindre l’excellence, le chef-d’œuvre. Une quête de l’absolu qui se construit dans le temps. Le jeune apprenti ou le compagnon rentre chez lui ou chez ses pairs, imprégné de ces valeurs, de cette relation au temps long qui nous manque souvent dans le domaine des technologies de pointe ou du management. J’abordais cette question au fil d’un de mes récents posts, titré « Doctorat, seul vrai diplôme » . N’est-ce pas une nécessité que de trouver dans nos parcours intellectuels et technologiques, des moments de pause, pour prendre le recul nécessaire sur nos connaissances et nous-mêmes ? Et construire, aussi, notre chef d’œuvre. J’imagine, alors, un parcours de formation pour nos étudiants en trois temps : un bain de culture technologique et d’innovation intense**, une expérimentation terrain longue puis la réalisation d’un projet final, le chef d’œuvre. A méditer…

* Le jeudi 16 novembre 2010, le “repas gastronomique français” a été classé, au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. Egalement inscrits les défilés de porte-à-porte et masques des Jours gras dans les villages de la région de Hlinecko en République Tchèque, le système Wayuu en Colombie et l’art du pain d’épices en Croatie. Dans le même temps, l’association ouvrière des Compagnons du Devoir et du Tour de France a été également reconnue.

**En témoigne cette expérimentation menée à Grenoble Ecole de Management par un groupe de cinquante étudiants et leurs professeurs doté de 50 iPads. Objectif : s’approprier cet objet technologique et juger de sa pertinence en tant qu’outil pédagogique avant déploiement éventuel.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *