Catégories
Pierre Dubois

Un nouveau site pour le CEREQ

Chronique postée de Bologne (conférence internationale d’AlmaLaurea : “Human Capital and Employment in the European and Mediterranean Area”). Le consortium de 65 universités italiennes présente demain, dans l’Aula Magna de Santa Lucia, les résultats de sa 13ème enquête annuelle sur le devenir des diplômés universitaires (chronique : “Insertion : de pire en pire“). Je me connecte, ce soir, sur le site du CEREQ (Centre d’Etudes et de Recherches sur les Qualifications) : les premiers résultats de l’enquête “Génération 2007″ (enquête menée au printemps 2010) sont-ils enfin en ligne ? Mon objectif : comparer les résultats de l’enquête CEREQ et ceux de l’enquête AlmaLaurea : que sont devenus les diplômés de 2007 (rappel : Almalaurea enquête les diplômés du supérieur, un, trois et cinq ans après l’obtention de leur diplôme).

Une bonne et une mauvaise surprise. La mauvaise tout d’abord : toujours rien sur l’enquête “Génération 2007″. La bonne surprise : le CEREQ a un nouveau site Internet. C’était une des priorités de son directeur, Frédéric Wacheux. Les délais ont certes été plus longs que prévus. Mais ce nouveau site existe : qu’en penser ?

Le nouveau site est incontestablement mieux que l’ancien. Il est même au top niveau des nouvelles technologies du Web. Saute aux yeux, de prime abord, le bandeau de photos défilantes : du travail industriel au travail dans les services (des hommes téléphonent tout en se déplaçant) ; des jeunes de lycées sont mis en valeur dans le diaporama.

Les missions du CEREQ sont clairement présentées en page d’accueil. Quatre domaines d’études. 1. Insertion professionnelle. 2. Métiers, qualifications, compétences. 3. Formation tout au long de la vie. 4. Orientation. Un clic sur chacun de ces domaines permet de savoir ce dont il s’agit concrètement. Mais il faut un autre clic pour accéder aux publications récentes. Pour visualiser les “sous-domaines, on peut aussi cliquer sur “Thématiques” en page d’accueil.

Publications. Navigation à partir de la page d’accueil : clic sur “Publications“. Impressionnant ! 8 types de publications dont une en anglais et une en espagnol. Qu’est-ce qui différencie ces publications ? Au lecteur de le découvrir.

Retour à la page d’accueil. Le lecteur cherche les actualités récentes et à venir. Il lui faut pour cela consulter deux rubriques : l’agenda (manifestations diverses) et les actualités (dernières publications). C’est une rubrique de trop : le CEREQ n’est pas le seul à avoir fait cette erreur ; on observe celle-ci sur le site de certaines universités (université de Strasbourg par exemple).

Retour encore une fois sur la page d’accueil. A droite, une colonne de tags. Ceux-ci sont bien utiles pour se retrouver dans les archives. Trois tags focalisent l’attention parce qu’ils ont la “police” la plus grande : enquête Génération 98, France, Insertion professionnelle. Enquête Génération 1998 : erreur de communication. Qui s’intéresse aujourd’hui au devenir professionnel des jeunes entrés sur le marché du travail en 2001 ?

Le nouveau site du CEREQ est mieux que l’ancien. Mais il est perfectible : trop de rubriques sont encore en cours de construction dont l’annuaire (illisible). Frédéric Wacheux doit continuer à faire pression sur les concepteurs pour qu’ils accélèrent la complétude du site. J’ai la critique facile : il faut que le CEREQ me “coupe l’herbe sous le pied” !

Et pour revenir aux enquêtes sur l’insertion professionnelle des diplômés du supérieur, quand aura lieu une rencontre entre Frédéric Wacheux, directeur du CEREQ, et Andrea Cammelli, directeur d’AlmaLaurea ?

Be Sociable, Share!