Catégories
Pierre Dubois

Bercy vend le patrimoine de l’Educ

Le ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie (MINEFI) est à la recherche de liquidités. Une solution : vendre le patrimoine immobilier de l’Etat. Le fort bel immeuble (photo ci-contre), dans lequel le Rectorat de Strasbourg loge l’ONISEP et le SAIO (Service académique d’information et d’orientation), pourrait être mis en vente prochainement. Un château, siège d’une inspection académique dans le Haut-Rhin, pourrait subir le même sort.

J’imagine l’annonce immobilière. “Strasbourg. Bel immeuble de l’époque allemande (début du 20ème siècle) à l’angle du quai Zorn et de la rue Knauth, en centre ville. Superbe oriel en façade sur le quai. Vue imprenable sur l’Aar et le pont Deutsch (photo ci-dessous). Quartier très calme et vert (proximité du parc des Contades). Trois niveaux (3 x 300 m²) + combles aménagés et cave voutée. Escalier intérieur (marbre et ferronnerie) classé. Tout confort et commodités. Pour immeuble de rapport (bureaux, logements, évènementiels…). Prix à débattre : 35 millions d’euros. Consulter l’album de 19 photos“. Pour découvrir le quai Zorn et le pont Deutsch : le film de Philippe Claudel (”Université de “Tous les soleils“).

Vendre le patrimoine est-il une bonne opération pour un Etat qui manque d’argent pour terminer le mois et l’année, pour rembourser ses dettes ? Un bien immobilier public n’est vendu qu’une fois et cela demande souvent beaucoup de temps. Le produit de la vente n’est jamais “net”. Il faut déménager et reloger les services qui occupaient les lieux, payer des loyers. Il faut prendre aussi en compte les coûts de coordination, les pertes de temps provoquées par le déménagement et la réinstallation, le mécontentement du personnel, voire sa démotivation s’il pense qu’il va être relogé à l’étroit. Et que dire des salariés contractuels ? Ils pourraient penser qu’ils vont être remerciés à cette occasion.

A court terme, la vente procure des liquidités. A l’échéance de 10 ans, il n’est pas sûr que l’Etat aux abois s’y retrouve ! Mais les gouvernements passent ! Privatiser l’immobilier de l’Education nationale. La vente du patrimoine s’inscrit dans un processus global de désengagement de l’Etat (chronique du blog). Dans l’enseignement supérieur, la dévolution du patrimoine aux universités et les opérations du Plan Campus réalisées en partenariat public-privé (chroniques sur le PPP) peuvent être lues comme des dispositifs de même type.

Be Sociable, Share!