Catégories
Pierre Dubois

Valérie. Licence : 4 ou 500 heures ?

Sur ce blog, je ne rate pas une occasion de me gausser des chiffres que met en avant Valérie Pécresse pour valoriser sa politique et ses réformes de l’enseignement supérieur. Les données chiffrées : ce n’est pas le point fort de la Ministre. Elle vient d’en fournir une nouvelle preuve dans son discours de clôture de la conférence annuelle de la CPU : “Une ambition : la licence“. Titre de son discours : “Licence, plus de sécurité pour les étudiants, plus de liberté pour les équipes pédagogiques“. 

La Ministre s’est-elle rendue compte du décalage entre ses ambitions bienvenues pour la licence et les moyens qu’elle compte y consacrer : 400 ou 500 heures par an par étudiant ? Cette bévue est énorme. Ma ministre se vante d’avoir porté l’année universitaire à 10 mois ; pourquoi ose-t-elle proposer une licence avec 40 ou 50 heures de cours par mois, i.e. une licence au rabais, totalement inattractive pour les étudiants ?

La Ministre. “La question du 1er cycle est une question cruciale. Ce qui s’y joue, c’est en effet l’attractivité de nos universités, leur capacité à attirer les bacheliers pour qu’ils y rencontrent nos meilleurs professeurs, au plus près de la recherche en train de se faire”… “La Licence ne peut pas être un diplôme universitaire parmi d’autres. C’est le socle de tout l’édifice, c’est le point d’entrée naturel dans l’université. Il n’y a pas d’université forte sans une licence forte“…

“Cette nouvelle Licence, nous la construisons ensemble, avec un même souci : renforcer l’accompagnement des étudiants et conforter l’affirmation d’un modèle universitaire de formation, qui conjugue exigence académique et professionnalisation“…

Le premier de ces objectifs, c’est transmettre plus. Transmettre plus, c’est assumer qu’il y un seuil horaire minimal en deçà duquel il n’est pas raisonnable de penser que nos étudiants sont suffisamment et bien formés. Aujourd’hui, nous savons tous que d’une discipline à l’autre ou d’une université à l’autre, on est très loin d’offrir un volume d’enseignement comparable à tous les étudiants. Qu’il y ait des variations est chose normale : la part faite au travail personnel, la forme et l’intensité des cours, tout cela relève de choix pédagogiques qui vous reviennent”…

“C’est pourquoi cette question du seuil horaire minimal, nous devons l’aborder sans tabou et en définir ensemble le niveau : est-ce 400 heures par an ? Est-ce 500 heures ? Nous devons en débattre en toute franchise, en abordant aussi la question des moyens nécessaires pour renforcer encore nos formations”…

Madame la Ministre, une licence digne de de nom doit avoir environ 900 heures de formation par an (30 heures par semaine x 30 semaines) ; ce serait le cas dans les Instituts d’enseignement supérieur (IES), projet de réforme que porte ce blog. La licence universitaire est en concurrence avec les CPGE, les DUT, les STS. Faut-il vous rappeler le volume horaire annuel de ces formations ? Une vraie réforme, cela coûte énormément.

Trois exemples que vous devriez prendre en compte pour rendre cohérents vos ambitions pour la licence et les moyens que vous devriez y consacrer. Premier exemple : un DUT fort prisé des étudiants, “Gestion des entreprises et des administrations” (GEA)”. Programme pédagogique national (juillet 2007) : “enseignements et travaux de synthèse pour un total de 1.620 heures par an, projets tutorés impliquant une conduite de groupe qui mobilisent les étudiants durant 300 heures [au cours des deux années de DUT], stages pratiques dans les organisations pour au moins 10 semaines sur l’ensemble du cursus”.

Deuxième exemple : un BTS également fort prisé des étudiants, “Assistant de gestion PME-PMI à référentiel commun européen” (septembre 2009). Heures d’enseignement en 1ère année (880 heures) et en 2ème année (810 heures), heures annuelles hors enseignement de langue étrangère et hors stage (page 181).

Troisième exemple et pour rester dans le même champ de formation : celui des classes prépapatoires économiques et commerciales : plus de 30 heures de cours par semaine.

Be Sociable, Share!