Catégories
Pierre Dubois

Licence. Laurent 1er, 1er août

Décidément, Laurent Wauquiez, le 1er partout, veut rester à cette place d’excellence. Il est devenu le 1er ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche à signer un arrêté aussi rapidement après sa nomination.

Il s’agit de l’arrêté portant réforme de la licence : cliquer ici (grand merci aux deux lecteurs du blog qui m’ont signalé aujourd’hui la parution au JORF). La date choisie pour publier l’arrêté n’est pas anodine pour celui qui veut toujours faire la course en tête : arrêté du 1er août 2011, publié au JORF le 11 août 2011 ! Rien que des “1″.

La publication de cet arrêté, d’ailleurs en période de vacances, est une grave erreur politique de Laurent le 1er partout : la CPU, les syndicats enseignants, les associations professionnelles et… le blogueur trublion que je suis (chroniques sur la licence), ont demandé en effet de surseoir à cette publication et d’engager une réelle concertation. On ne fait pas une réforme contre ceux qui doivent la mettre en oeuvre dans les universités. Seuls les syndicats étudiants vont approuver, hélas, cette précipitation.

L’arrêté comporte en effet une nouveauté par rapport à la dernière mouture qui a circulé après la séance du CNESER (chronique : Arrêté. Version du 19 juillet 2011“). Cette turpitude de plus figure au point 2 de l’article 26 : “L’article 16 [celui qui concerne les modalités de contrôle des connaissances, MCC] entre en vigueur au lendemain de la date de publication du présent arrêté”. Une couche de plus de démagogie à l’égard de ces organisations : elles pourront demander que les nouvelles MCC soient applicables à l’année universitaire 2010-2011 ! Par contre l’application du seuil des 1.500 heures minimales pour une licence [ce qui exige des moyens supplémentaires] sera réalisée “progressivement de la rentrée 2012 à la rentrée 2014“. Par ailleurs, aucune précision de date pour la mise en oeuvre des référentiels de formation.

Laurent, le 1er partout, se “fout donc de la gueule” des universités, des présidents, des syndicats, des enseignants, mais aussi… des organisations étudiantes fières de leur apparent succès. En ne rendant obligatoires immédiatement que le “laxisme” croissant des modalités de contrôle des connaissances, le nouveau ministre va déstabiliser ces organisations : l’étudiant, sérieux et travailleur, l’étudiant “normal” en somme, ne va pas aimer du tout que la licence soit bradée à force de compensations entre les matières, les unités d’enseignement, les semestres. Mais peut-être, Laurent, le 1er partout, à force de faire toujours la course en tête et de lâcher le peloton, ne voit plus du tout ce qui se passe dans le “grupetto”.

Ah, j’oubliais ! Laurent, le 1er partout, après son arrêté du 1er août 2011, est parti en vacances. Son agenda ne comporte en effet aucun évènement depuis cette date. J’ai un petit pincement au coeur pour Valérie (chroniques sur l’ex-ministre). Mais pourquoi donc a-t-elle abandonné le ministère qu’elle chérissait pour prendre celui du budget ? Elle a même dû rentrer de vacances car son patron, le Président, lui a demandé de faire rapidement des propositions pour empêcher que la France ne perde son AAA.

Pauvre Valérie ! Que peut-elle faire alors qu’elle démontré, durant ses 4 années au MESR, n’avoir aucune compréhension ou culture des données chiffrées ? Elle ne pourra seriner davantage en tant que porte-parole du gouvernement que “chaque français comprend très bien qu’il ne peut dépenser plus que ce qu’il gagne”. D’accord. Mais quand la France a plus de 1.600 milliards de dettes publiques, que fait-on ? On arrête les investissements d’avenir ?

Be Sociable, Share!