Catégories
Pierre Dubois

Hegel, professeur puis recteur

Georg Wilhelm Friedrich Hegel est né à Stuttgart le 27 août 1770, au 53 de l’Eberhardtstrasse. Sa maison natale devenue le Musée Hegel. Biographie sur la base de la visite du musée et des informations fournies par Jean-Pierre Lefebvre dans Phénoménologie de l’Esprit, Flammarion, 2008. Album de 50 photos pour découvrir les oeuvres de Hegel dans leur version originale. Emotion. En suivre la trajectoire du gymnase à l’université, de poste de précepteur en poste de professeur, de discipline en discipline, de ville en ville, dans un pays qui n’est pas encore l’Allemagne et qui, au cours de la période, subit de profonds bouleversements, y compris de régimes politiques et de frontières. 

1777-1788. Etudes secondaires au gymnase de Stuttgart. “Formation classique, fortement marquée par la problématique des Lumières” (Jean-Pierre Lefebvre). 1788-1793, Tübingen. Le temps des études supérieures en théologie au séminaire protestant et à l’université ; Hegel est boursier du duc de Wurtemberg. “Attention soutenue et sympathie pour les évènements révolutionnaires en France”. Maîtrise de philosophie obtenue à l’âge de 20 ans (1790). Poursuite des études de théologie, conclues en 1793 par un mémoire de théologie sur l’Histoire de l’Eglise du Wurtemberg.

1793-1796 à Berne puis 1797-1800 à Francfort. Précepteur dans des familles aristocrates. 1795, à 25 ans, premier ouvrage : “La vie de Jésus. Réflexion sur le message rationnel de Jésus et du christianisme“.

La mobilité géographique se poursuit. 1800-1807, Iéna. Enseignant de philosophie à l’université, “considérée comme le centre de la vie philosophique en Allemagne.” Jusqu’en 1806, il a le statut de privat-docent, peu ou pas payé pour ses cours. 1801 (31 ans), rédaction et soutenance de sa dissertation d’habilitation : “Sur les orbites des planètes“. 1805 (35 ans), nomination comme professeur extraordinaire, le premier poste “stable”. 1806, c’est la guerre, la fin du Saint-Empire romain germanique. 14 octobre 1806, victoire de Napoléon à Iéna.

1807-1808, Bamberg. Hegel fait le journaliste à Bamberg. Mais la censure politique le chasse de son poste de directeur de la Gazette. Les valises de nouveau. 1808-1816, Nuremberg. il devient directeur du Gymnase de la ville, acquise par la Bavière en 1806.

1816-1818, Heidelberg. La reconnaissance scientifique arrive enfin. Hegel a 46 ans. Un poste de professeur lui est proposé à Berlin, Erlangen, Heidelberg. Il choisit Heidelberg et fait des cours sur l’histoire de la philosophie.

Sommet de la carrière académique. 1818-1831, professeur à Berlin, dans l’université fondée par Wilhelm Von Humbolt en 1810, l’université de la formation à et par la recherche. Premiers déplacements à l’étranger (dont une invitation à Paris). Succès des cours et affluence d’auditeurs et d’étudiants. “Les thèmes abordés comprenaient la logique, la philosophie de la nature, l’anthropologie et la psychologie, la philosophie du droit, de la religion et de l’art” (Plaquette du musée Hegel).

1830, Augsbourg, Hegel, recteur de l’université de Berlin, prononce, en latin, une oraison pour le tricentenaire de la Confession d’Augsbourg (photo). Evènement politique et religieux. Philippe Büttgen, chargé de recherche au CNRS, analyse de manière passionnante cet évènement. “Hegel à Augsbourg. Confession et commémoration“, Revue germanique internationale, 8, 2008. “Pour Hegel, participer à cette célébration, profondément politique, d’un événement crucial de l’histoire de la Réforme, et plus discrètement de l’Union des confessions protestantes réalisée à partir de 1817, constituait un acte philosophique ; c’est bien comme philosophe, et comme laïc, que Hegel prend la parole”.

Hegel n’échappe pas à une épidémie de choléra. Il meurt à Berlin le 14 novembre 1831. Mort à 61 ans. Trajectoire indéfectible de chercheur, lisant, discutant avec ses collègues, faisant part de l’avancement de ses recherches aux étudiants, et publiant de fort nombreux ouvrages tout au long de sa vie. Trajectoire indéfectible de chercheur confronté au et se confrontant au politique : le savoir et l’action. Par contre, une trajectoire mouvementée d’enseignant, perturbée par le contexte politique et impliquant, dès lors, plusieurs mobilités géographiques : précepteur, enseignant précaire, professeur titulaire, directeur de lycée et recteur de la prestigieuse université de Berlin. Recteur pour une courte période : 1829-1830. La prise de “responsabilités administratives” n’a jamais été l’objectif de Hegel, mais il ne s’y est pas soustrait. Puisse la vie de Hegel être méditée par les présidents et les candidats à la présidence des universités en France, en 2012 !

Be Sociable, Share!