Catégories
Pierre Dubois

Reims. Entretien avec Gilles Baillat

Elections aux Conseils centraux et à la présidence de l’université de Reims Champagne Ardenne (URCA) : “Les étudiants avec Vistelle ?” (22 mars 2012) ; “Vistelle peut-il gagner ?” (18 mars 2012). Photo : fresque de la bibliothèque de la Faculté des Sciences.

Richard Vistelle, président et candidat à sa succession, affrontera Gilles Baillat. Le directeur de l’IUFM, ancien président de la Conférence des directeurs d’IUFM, a été choisi par la liste “Pour le développement de l’URCA, rassemblement pour une autre université” au terme du processus défini dans la profession de foi

Entretien avec Gilles Baillat. Quelle est votre analyse des résultats du scrutin du 20 mars pour l’élection des 3 conseils de l’URCA ? “Pour l’essentiel, je tire deux enseignements de ces élections. Le premier, c’est la défaite du candidat sortant qui réunit contre lui 60% des suffrages des enseignants des deux collèges A et B, dans deux listes qui avaient clairement indiqué leur opposition au candidat sortant. Certes, les effets de cette défaite en nombre de sièges sont moins spectaculiares, étant donné le mode de scrutin, mais la liste de Richard Vistelle perd tout de même, par rapport aux élections de 2008, 1 siège au CA, 1 siège au CEVU, et 2 sièges au CS”.

“En second lieu, et si l’on examine de près les résultats, campus par campus, on remarque que le président sortant n’est majoritaire que dans le pôle Santé, face à tous les autres campus, à Reims comme sur les autres implantations de l’URCA. De ce fait, on imagine mal comment le président sortant pourrait administrer normalement notre université sans la confiance de la majorité des enseignants. Ajoutons que les résultats des élections font aussi apparaître que les voix des personnels BIATOSS ainsi que les voix étudiants ne sont absolument pas acquises aujourd’hui à Richard Vistelle quoi qu’il en dise ou laisse entendre”… Lire la suite…

Be Sociable, Share!