Catégories
Pierre Dubois

Election à Reims ou à Canossa ?

Critique du commentaire d’Intercampus (FAGE) à la chronique “Reims. Vistelle, Baillat et la FAGE“. “Les 3 candidats déclarés ont été reçus par INTERCampus pour un entretien oral avec les étudiants membres du conseil d’administration de l’URCA, avant de recevoir le projet d’INTERCampus auquel ils devaient réagir par écrit. Une fois leur production reçue, 2 candidats finalistes ont été conviés au Conseil d’administration de la fédération, ce choix s’étant fait au regard des différents éléments : qualité du projet proposé, de la réponse apportée à INTERCampus et capacité à rassembler une majorité suffisante. M. Durry n’a donc pas été reçu à l’oral de mardi soir, qui a été l’occasion d’un débat transparent et égalitaire de MM. Baillat et Vistelle. L’intérêt apporté par certains aux étudiants et à la formation n’est donc pas aussi faible que d’autres le pensent, de la même manière qu’INTERCampus a su montrer sa compétence dans la participation à la gestion de l’URCA sur la dernière mandature étudiante en particulier. De même, nous ne sommes pas dupes des intérêts soudains que beaucoup nous portent depuis quelques mois/semaines, ou depuis moins longtemps encore pour les moins visionnaires”. Des noms !

Mon commentaire critique. Quatre élus Intercampus au Conseil d’administration de l’URCA. Un succès historique pour la FAGE ! Le commentaire d’Intercampus me reporte en arrière dans l’Histoire médiévale. Les deux présidentiables, professeurs d’université, ont dû aller à Canossa, accepter les procédures définies par des étudiants, se prêter à une pré-sélection, à un examen oral de questions et réponses, et sans doute ont dû s’engager à plus qu’ils ne pourront faire, dans une situation financière difficile. Je n’aime pas qu’on humilie des universitaires. “Je te fais empereur, mais n’oublie pas que tu es venu à Canossa pour te soumettre“.

L’élection du président de l’URCA a lieu demain. Et le Pape Intercampus laisse se poursuivre le suspense. Comme dans un film. L’élection du président n’est pas un thriller. Pour qui les 4 élus étudiants vont-ils voter ? Le commentaire ne le dit pas et c’est inacceptable dans une élection démocratique. Intercampus, par ce type de communiqué, dégrade son image, exerce un mépris à l’égard de tous les personnels de l’université de Reims Champagne Ardenne, mais aussi des étudiants.

Une phrase du commentaire laisse peut-être entendre pour qui les élus FAGE vont voter : “Intercampus a su montrer sa compétence dans la participation à la gestion de l’URCA sur la dernière mandature en particulier“. “Puisque nous avons géré avec Vistelle, continuons avec lui. Tout sauf le SNESUP !” Les élus étudiants n’ont pas à participer à la gestion de l’université ; ils doivent défendre les intérêts des étudiants, revendiquer, mobiliser, lutter pour avoir des résultats. La co-gestion est un piège à c… Quand la FAGE le comprendra-t-elle ?

Qu’Intercampus dise ce soir à qui vont aller ses 4 voix ! Cela évitera aux conseillers d’administration de perdre du temps demain.

Be Sociable, Share!