Catégories
Pierre Dubois

Supprimer les agrégations du SUP

Communiqué de la FERC SUP CGT du 20 avril 2012. “Retrait du projet de réforme du recrutement des enseignants-chercheurs des sections 1 à 6 du Conseil national des universités. Un premier pas vers la suppression des agrégations du supérieur en Droit, Science politique, Economie, Gestion.

“Le 21 février 2012, le Ministère tentait le passage en force en présentant aux organisations syndicales un projet de décret. La FERC Sup CGT réitéra son opposition à cette réforme par courrier du 7 mars au Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en réclamant l’égalité de traitement de tous les enseignants-chercheurs, la suppression des agrégation du supérieur en droit, économie, science politique et gestion et la normalisation des sections 1 à 6 du CNU par intégration dans le régime normal des 71 autres disciplines, afin d’améliorer la qualité des recrutements et l’égalité des enseignants-chercheurs”.

Pour en savoir plus. Communiqué du 7 mars 2012, Egalité de traitement des enseignants-chercheurs. Un des problèmes les plus épineux est celui des inégalités de carrières. Un exemple. Hélène Pauliat, présidente de l’université de Limoges, a réussi l’agrégation du supérieur en droit public à l’âge de 25 ans et est ainsi devenue professeur des universités. Elle l’est depuis 20 ans, ce qui est d’ailleurs fort bien pour elle ! Question : à 45 ans, est-elle professeur de classe exceptionnelle ? Et depuis quand ? Chronique “Trois présidents en Poitou-Charentes et Limousin“.

Dans toutes les autres disciplines, il est impossible d’être professeur à 25 ans ; il est exceptionnel de l’être à 30 ans. Recrutement à un âge plus précoce et donc promotion à la 1ère classe, puis à la classe exceptionnelle à un âge plus jeune. Anecdote : je me souviens avoir interviewé, dans la 2ème moitié des années 90, un très jeune professeur d’économie dans une université “nouvelle” : il venait de réussir l’agrégation ; moins de 6 mois auparavant, sa candidature à un poste de maître de conférences, dans l’université où il avait soutenu sa thèse, avait échoué !

Soyons cinique ! Dans le contexte des responsabilités et compétences élargies (RCE), les universités qui ont un secteur Droit, Science politique, Economie, Gestion, sont pénalisées. Pour ces disciplines en effet, elles supportent une charge salariale plus élevée que celle imputable aux autres disciplines et subissent de plein fouet l’impact du Glissement Vieillesse Technicité (GVT). Alors ? Les présidents des universités concernées vont-ils signer la pétition pour faire rentrer les sections 1 à 6 du CNU dans le droit commun des autres disciplines ? Et François Hollande, il en pense quoi ?

Be Sociable, Share!