Catégories
Caroline Chanlon

Communication 2.0 : sommes-nous si différents des entreprises commerciales ?

C’est en me rendant mardi à une présentation de réseaux sociaux d’entreprise que cette affirmation m’a vraiment sauté aux yeux ! J’ai eu la chance d’avoir un aperçu de Sharing, le RSE de la Société Générale, IPOP, le RSE de L’Oréal et Plazza, le RSE d’Orange.

Vous n’êtes pas sans savoir que l’université de Bourgogne a créé son propre réseau social uB-link : un réseau professionnel à destination des étudiants, anciens étudiants et personnels de l’uB, une sorte de RSE élargi puisque qu’il ne se limite pas aux membres d’une “entreprise” mais s’adresse aussi à ceux qui en sont partis (nos alumni).

Quelle n’a pas été ma stupeur de constater que ces multinationales avaient mis en place des réseaux sociaux qui ressemblent en tous points au réseau de l’université de Bourgogne : mêmes fonctionnalités (chat, communautés, espace ressources et documents) et mêmes objectifs (créer lien et discussion entre des publics à priori éloignés).

Et après réflexion, il semble que les similarités avec le monde entrepreneurial ne s’arrêtent pas là …

Les stratégies social media : universelles et déclinables par tous

S’il y a bien une chose à reconnaitre dans les médias sociaux c’est qu’ils ont considérablement “universalisé” notre manière de faire de la communication : tout le monde a une page Facebook, un profil Twitter, un blog, va sur YouTube ou Dailymotion (quant à savoir si c’est une bonne chose, c’est une autre question)
Petites entreprises, multinationales, organismes publiques, … tout le monde utilise aujourd’hui les mêmes technologies !

Mais nous utilisons les mêmes technologies aussi parce que nous avons les mêmes préoccupations :

  • Comment toucher nos cibles ?
  • Comment créer du lien entre nos publics ?
  • Comment arriver au Saint Graal de la collaborativité ?
  • Comment faire de la co-construction une habitude chez nos publics cibles ?

C’est la révolution sociale : quelque soient nos cibles ou nos secteurs, nous ne pouvons plus nous permettre de rester dans une relation Top / Down et nos amis les médias sociaux sont très appropriés pour atteindre ces objectifs.

Alors bien sûr, il y a des divergences :

– Au niveau du coeur d’activité : contrairement à nos missions de formation, recherche ou d’insertion, une entreprise n’a qu’une mission principale : faire du chiffre d’affaires. Forcément ça oriente les messages …

– Au niveau des budgets : une université pourra difficilement mettre en jeu une Porsche si elle organise un jeu concours sur Facebook …

Mais dans tous les cas et à mon avis, l’objectif commercial ou le projet fédérateur d’une marque ou d’une autre ne doivent pas être un frein pour nous en inspirer, les décliner et les adapter à nos universités.

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *