Catégories
Pierre Dubois

“Bacs pros” envoyés au massacre

Plus de 55.000 bacheliers professionnels, qui vont poursuivre des études supérieures à la rentrée 2012, n’obtiendront aucun diplôme du supérieur. Plus de 55.000 jeunes envoyés au massacre. Qui s’indigne d’un tel gâchis ? Gâchis pour ces jeunes, gâchis de la dépense publique !

Aucune réforme du 1er cycle du supérieur n’a accompagné la montée du nombre de bacheliers professionnels. Aucune réforme pour leur permettre d’y réussir. Aucun débat sur les Instituts d’enseignement supérieur qui prennent en compte la montée en puissance des bacs pros dans le Supérieur (106 chroniques sur les IES). Plus de 55.000 ? Démonstration !

Un des objectifs de la réforme du baccalauréat professionnel est la progression de la poursuite d’études. Dont acte ! Que sont devenus les bacheliers professionnels 2011 souhaitant poursuivre des études ? Où vont aller ceux qui vont obtenir leur bac dans quelques jours ? La porte des CPGE et des IUT leur est fermée. Les sections de techniciens supérieurs en accueillent une large partie mais leur capacité d’accueil ne progresse pratiquement pas. Reste donc l’université ! L’université ouverte à toutes et à tous !

Données à prendre en compte : le nombre de bacheliers professionnels, le taux et la nature de leurs poursuites d’études dans le supérieur, le taux de réussite au diplôme. 1. Le nombre de bacheliers professionnels est en forte augmentation. La Note d’information 12.04 de juin 2012 fournit les chiffres les plus récents (tableau 1 et graphique 1) : les bacs pros représentaient 22,3% de l’ensemble des bacheliers en 2010 et 27,4% en 2011. Depuis cette date, ils sont plus nombreux que les bacheliers technologiques.

L’effet de la réforme du bac pro sera encore plus prononcé en 2012. Les données publiées par le Ministère – Les chiffres clés du baccalauréat 2012 – sont inquiétantes. 219.973 inscrits au baccalauréat professionnel (+27,67% par rapport à 2011 et 31% des inscrits). 148.622 inscrits au baccalauréat technologique (- 4,57% par rapport à 2011 et 21% des inscrits). En 2011, le taux de réussite au baccalauréat professionnel a été de 84%.

2. Taux et nature des poursuites d’études des bacheliers professionnels. Faute de suffisamment de places en STS, les élèves qui ont obtenu le bac pro en 2011 se sont-ils inscrits en plus grand nombre à l’université ? On n’en sait rien. La Note d’information sur les effectifs étudiants universitaires en 2011-2012 n’est pas encore parue ! Qu’attend Geneviève Fioraso pour la diffuser ? La DEPP est en possession des données depuis le 15 janvier 2012. Les dernières statistiques publiées datent de 2010-2011 : “Les étudiants inscrits dans les universités publiques françaises en 2010-2011“.

Les données disponibles permettant de mesurer le taux et la nature des poursuites d’études concernent les bacheliers 2010, bacheliers d’avant la réforme du bac pro, bien moins nombreux que les bacheliers 2011 et 2012. Trou noir de la statistique pour les bacheliers 2011. Selon les tableaux 2 et 3 de la Note d’information 12.04, plus de 40% des bacheliers 2010 ont poursuivi des études supérieures en formation initiale (26%) ou en alternance (16%). Ces taux sont en constante progression et, vu la réforme du bac pro, devraient continuer leur ascension.

Parmi les 26% de bacheliers professionnels 2010 qui ont poursuivi des études supérieures en formation initiale, 18,3% sont entrés en STS, 6,9% à l’université, 0,7% en IUT, 0% en CPGE. L’université par défaut : plus de 80% d’entre eux souhaitaient poursuivre des études en STS (graphique 2). A l’université (graphique 4), ils se sont inscrits dans tous les secteurs de formation (sauf en Santé et à un moindre degré en Sciences).

3. Taux de réussite au diplôme. Bien entendu, les données sur les taux de réussite concernent des bacheliers professionnels d’avant la réforme. Taux de réussite à la licence en 3 ou 4 ans pour les bacheliers 2006 et 2007 (tableau 5) : 4,1%. Taux de réussite au BTS des bacheliers 2008 : 51,3%. Ce taux est plus fort pour les BTS des services (63,9%) et plus faible pour les BTS de la production ; les taux ne sont guère différents en formation initiale et en alternance.

Plus de 55.000 jeunes bacheliers professionnels envoyés au massacre. Démonstration. 220.000 inscrits au bac pro à la session 2012. Dernier taux de réussite au bac connu : 84% x 220.000 = 184.800 bacheliers. Dernier taux de poursuite d’études connu : 42%, taux porté à 50%, vu les objectifs de la réforme du bac pro : 184.800 bacheliers x 50% = 92.400 poursuites d’études. Derniers taux connus d’obtention de la licence et du BTS : 40%. 92.400 poursuites d’études x 60% (taux d’échecs) = 55.440.

Be Sociable, Share!