Catégories
Caroline Chanlon

Médias sociaux et télévision : qui se ressemble s’assemble !

Si près de 50 ans séparent la création de la télévision et de l’internet, force est de constater que l’un des deux s’est développé nettement plus vite

que l’autre … Cela aurait pu être au détriment du premier mais il semble d’une part qu’il n’en est rien mais qu’en plus les deux médias stars aient de  nombreux points communs.

Des ressemblances …

Le web collaboratif a permis à chacun de participer, d’enrichir le web. On parle de soit, on montre tout …  et on retrouve assez ce phénomène sur notre petit écran, c’est l’apologie de la télé réalité ! A priori il n’y a pas d’interactions possibles avec ses programmes favoris, devenir acteur n’était il y a encore quelques années pas à la portée de tous. Mais les “nouveaux acteurs” sont bien aujourd’hui des éléments participatifs des grandes chaines et ces stars d’un jour sont des personnes comme vous et moi que l’on vient solliciter pour parler de leur vie amoureuse, leur maladie ou leur combat.

Concernant ensuite le type d’information que l’on va rechercher : ZoomOn, média social développé par Pages Jaunes a publié récemment une infographie attestant que 69% des utilisateurs Facebook s’intéressent aux actualités locales et va plus loin puisque l’étude montre que 61% des sondés trouvent ou aimeraient trouver des informations sur leur ville / quartier sur Facebook. Ainsi et alors qu’on va préférer le journal régional de 19h (ou la PQR), on va aussi s’abonner à la page de sa ville, de sa communauté d’agglo ou de son université.

Sur le format, les programmes sont raccourcis : dans Bref ou Un Gars Une Fille, on flashe sur un moment de la journée des personnages, c’est un peu le post de mon statut sur Facebook que j’effectue à différents moments de la journée. C’est aussi le format préféré de Norman fait des Vidéos !

Sur l’aspect visuel même, on retrouve des ressemblances. Prenons BFM TV ou LCI, ces sortes de robinets à information sur lesquels les écrans  sont démultipliés : au centre le flux (le présentateur), sur le côté des images et en bas un fil d’informations déroulantes. Une sorte de Tumblr ou de Scoop It où on ne sait plus regarder car il y a de l’information partout !

Enfin l’utilisation de l’accumulation et de la redondance sont bien communes aux deux supports : alors qu’une information sera retwittée, repartagée, repostée sur les réseaux, on aura droit à ce même effet d’annonce répétitif que l’on a connu par exemple pour les événements du 11 septembre ou encore BFM TV qui recommence toutes les 15 minutes son journal.

… pour mieux s’assembler !

Les liens de l’un vers l’autre étaient donc inéluctables : on s’abonne aux pages de ses programmes TV, on partage de ce qu’on a vu la veille, … mais pas seulement.

Les présentateurs utilisent de plus en plus le canal réseau social en rappelant que toutes les infos sont disponibles sur la page de la chaine par exemple mais aussi de manière plus intelligente avec la création de hashtag lors d’émissions politiques ou la possibilité laissée aux téléspectateurs de poser des questions pendant Capital ou 100% Foot.

Des interactions donc qui n’excluent aucunement la télé de nos habitudes.

Les foyers français passent en moyenne 3h47 devant la TV chaque jour et ce chiffre ne faiblit que très peu depuis l’explosion des médias sociaux. Les médias traditionnels ne sont pas remplacés mais complétés par les nouveaux médias : nous choisissons juste à quel moment nous souhaitons consommer telle ou telle information !

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *