Pour CrossKnowledge, hip, hip, hip…

Nul n’est prophète en son  pays,

CrossKnowledge, un des leaders mondiaux du e-learning, vient d’en faire encore la démonstration.

Start up française créée il y a près de 15 ans par quatre jeunes entrepreneurs, cette entreprise s’est rapidement imposée  sur le marché du e-learning pour les formations couvrant l’ensemble des disciplines managériales.

Les contenus ont été  essentiellement créés avec les professeurs des meilleures institutions ou des experts internationaux reconnus, et fréquemment remis à jour. Les solutions offertes sont originales, de grande qualité pédagogique, souples et efficaces, faciles à mettre en œuvre. Elles existent en une dizaine de langues et sont donc particulièrement adaptées aux entreprises, et aux grandes institutions d’enseignement supérieur, qui souhaitent se développer à l’international.

L’équipe CrossKnowledge a démarré   sur un marché français où la formation traditionnelle représente  une activité  conséquente (aujourd’hui 32 MDS d’€) et donc avec une certaine inertie, comme en témoigne les lois successives sur la formation professionnelle.

Dans les entreprises les responsables formation n’ont pas vu tout de suite les avantages du e-learning, et bien souvent l’ont perçu comme un concurrent de leur propre service. Les nouvelles technologies effrayaient un peu les fonctions RH qui n’étaient pas vraiment prescripteurs de ces nouvelles pratiques.

Les choses ont commencé sérieusement à changer en France il y a 2 ou 3 ans : la crise a rendu urgente la nécessité de réinventer la formation en formant  mieux, plus et  pour moins cher; le développement des réseaux sociaux a montré aux Responsables de formation qu’il était possible d’échanger à distance ; le digital est devenu une préoccupation clé des Comités de Direction. Désormais ces derniers demandent à leur DRH une digitalisation généralisée, y compris pour  la formation. On assiste partout une accélération de la mise en œuvre  des nouvelles technologies.

Dans les écoles, après beaucoup d’attentisme, les MOOCs remettent le « distance Learning » au cœur des agendas. Au départ, le succès  de CrossKnowledge était freiné par des facteurs culturels et par les pratiques traditionnelles de formation.  Dans les grandes institutions d’enseignement supérieur, les enseignants restaient attachés à leurs habitudes, et à leur propre expérience d’étudiant, et ont eu du mal à utiliser ces modules CrossKnowledge (il y en a plus de 400) comme ils le feraient avec des chapitres d’ouvrages de référence. Les étudiants français aiment  encore « être enseignés » et ne sont pas passés au mode « learning », contrairement à leurs collègues anglo-saxons plus autonomes.

Ceci est  regrettable et force les enseignants à consacrer beaucoup d’énergie à de « l’alphabétisation managériale de base » au détriment d’approches plus sophistiquées. Une question hante implicitement les esprits des corps professoraux, et si  la Direction de l’institution voulait substituer les professeurs par le e-learning (la révolte des canuts est encore dans les esprits !) ? A l’époque des MOOCs la question fait sourire.

Mais malgré ces difficultés à convaincre, CrossKnowledge s’est beaucoup développé  en France (50 % du CA) le e-learning a fini par devenir une réalité et comme le marché est conséquent, la croissance a suivi.

Mais il fallait trouver d’autres relais de développement. Nos entrepreneurs, ils sont 4, comme les Mousquetaires  de Dumas, ont démarré l’internationalisation en 2005 qui représente 50 % du CA France, essentiellement en Europe.

Au plan mondial  70 % du marché étant aux US, CrossKnowledge a décidé de s’y installer fin 2012, et a reçu un excellent accueil ; une dizaine de grands comptes  ont été gagnés au nez et à la barbe de gros concurrents locaux…

C’est donc avec bonheur que  notre équipe de jeunes entrepreneurs a formé le projet d’aller outre atlantique pour y rencontrer un succès bien mérité,  ce qui n’a pas échappé à l’un des plus gros éditeurs du domaine J. Wiley. Ce dernier vient de leur faire une offre de rachat sur la base de 175 M de $ US.

L’opportunité se présente aujourd’hui d’aller plus vite en s’alliant avec un partenaire US qui prêtera sa notoriété et ses réseaux, tout en respectant l’intégrité, et la  façon CrossKnowledge de faire du e-Learning en intégrant contenus, technologies et services. C’est après avoir réussi en France, grâce à une ténacité certaine – que CrossKnowledge aborde le marché américain par tradition plus ouvert à ces approches (Il y a 2000 universités, et 2000 universités d’entreprises aux Etats Unis!)

L’autre bonne nouvelle est que notre équipe d’entrepreneurs reste en place pour continuer l’aventure.

Souhaitons-leur le succès international qu’ils méritent, y compris dans leur pays d’origine.

Un grand bravo pour leur travail de qualité. L’histoire ne fait que commencer.

Nous les suivrons «  20 ans après » !

« Un pour tous, tous pour un »

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.