Admirations numériques francophones

Le champ des technologies éducatives est dominé par les Anglo-saxons, et les Américains en particulier. On ne compte plus les revues spécialisées, en ligne et gratuites, qui traitent de l’utilisation des technologies de l’éducation et de la communication dans l’enseignement élémentaire, secondaire et supérieur.

Mais il serait dommage, vraiment dommage, de passer à côté des auteurs francophones qui fournissent à tous les praticiens et chercheurs intéressés par la question des TIC en éducation des repères théoriques et pratiques solides.

Je me contenterai ici de citer ceux que j’admire profondément et dont chaque billet ou intervention me donne matière à réflexion.

Bruno Devauchelle (France). B. Devauchelle est formateur d’enseignants et chercheur. Il mène une activité numérique assez régulière, orientée vers des productions du type « carnet de recherche ». Son blog Veille et Analyse Tice est l’un des plus fouillé qui soit sur l’utilisation des Tice dans l’enseignement secondaire en France.

Daniel Peraya (Belgique – Suisse). D. Peraya est enseignant à l’Université de Genève, en sciences de l’éducation. Il écrit peu en ligne mais est pourtant l’un des meilleurs connaisseurs et théoricien de l’apprentissage médiatisé. La liste de ses publications accessibles en ligne (pas à jour…) se trouve ici. Sa longue interview sur Thot Cursus (première partie, deuxième partie) avait connu un grand succès et est régulièrement consultée.

Marcel Lebrun (Belgique). M. Lebrun est enseignant chercheur à l’université de Louvain la Neuve, et c’est aussi l’un des papas de Claroline, célèbre plateforme d’eLearning utilisée dans de nombreux pays. Très remarqué pour son enthousiasme et son humour dans ses interventions en colloques, il a depuis peu ouvert un blog où il ne peut s’empêcher d’enseigner ! Une mine pour qui veut mieux connaître sa pensée et ses inspirations.

François Guité (Québec). F. Guité est professeur d’anglais au Québec. C’est aussi un remarquable rédacteur… Sur son blog, ses billets sont rares mais se dégustent lentement, comme le bon vin reste longtemps en bouche. F. Guité est très actif sur Twitter, bien qu’il se méfie des réseaux sociaux

Mario Asselin (Québec). C’est la star des TICe francophones ! Il écrit comme il respire, tout lui est prétexte à réflexion. Il fut l’un des pionniers de l’utilisation des blogs à des fins méta-réflexives dans l’enseignement secondaire. Mario est souvent en France, ne le manquez pas !

Et planant dans son habit vert au-dessus de tout le monde, voici Michel Serres, qui donna une conférence fameuse en 2007 sur les Tic, estimant qu’elles nous obligeaient à devenir intelligents… Sa dernière intervention à l’institut de France sur la culture numérique des jeunes et l’indispensable, urgentissime réforme de l’école, est également exemplaire. Un texte à apprendre par coeur !

Je pourrais citer bien d’autres personnes qui nourrissent mon inspiration, mes pratiques de formation et de rédaction. Mais déjà avec ces six-là, vous en avez pour des heures et des heures de lecture songeuse, stimulante, voire jubilatoire dans certains cas…

Je reviendrai régulièrement avec de nouveaux billets d’admirations. D’ici là, n’hésitez pas à faire part vous aussi de vos admirations numériques de manière à ce que nous composions ensemble un florilège d’auteurs pas du tout décidé à se laisser « panthéoniser » !

Tags: , , , , , , , , ,

Article du on Jeudi, mars 31st, 2011 at 22:42 dans la rubrique culture numérique, enseignement supérieur, Formation enseignants, Non classé. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

7 commentaires “Admirations numériques francophones”

  1. Emilie B. dit:

    Ah mais il y a une personne qui s’oublie dans cette liste :

    Christine Vaufrey (France). C.Vaufrey est rédactrice de la célèbre revue que l’on ne présente plus, Thot Cursus. Penseuse des temps modernes, philosophe à ses heures, pédagogue réfléchie, elle a mené une étude intitulée Les meilleurs pratiques de l’éducation 2.0 ou elle dresse un portrait réaliste de 10 années d’utilisation des TIC en éducation. Son blog est comme une table ronde ouverte aux débats et aux échanges où sont discutés des sujets d’éducation, de pratiques et d’usages des TICE.

    La liste est à présent complète enfin presque parce que pour moi, il y a aussi Jean-Marie Guillot (blog Techniques innovantes pour l’enseignement supérieur, Amauray Daele (Blog pédagogie universitaire, enseigner et apprendre en enseignement supérieur), Mila Sainte Anne (Blog C’est au pied du mur…), et tellement d’autres qui constituent la twittosphère et qui me nourrissent parce que j’ai faim de réflexions! : )

  2. christine-vaufrey dit:

    @emilie : wow, tu me prends à mon propre jeu ! Merci ! Et j’approuve totalement les noms des gens dont tu parles, en particulier pour le supérieur Jean-Marie Gilliot qu’on trouve ici : http://tipes.wordpress.com/ et Amaury Daele qu’on trouve là : http://pedagogieuniversitaire.wordpress.com/author/adaele/ . Quant à Mila saint Anne, si vous en avez assez de la lngue de bois sur l’école, des gens qui se plaignent tout le temps et qui n’apportent aucun élément de solution, précipitez-vous : http://milasaintanne.wordpress.com/

  3. Jean-Marie Gilliot dit:

    C’est un poisson d’avril ou vous êtes sérieuses ?

  4. Emilie B. dit:

    Non, pas de plaisanteries, tout est sincère.
    Juste envie de vous dire qu’il est bon de vous lire. Merci de prendre le temps de le faire et de partager cela.
    Bon week-end : )

  5. christine-vaufrey dit:

    @jean-marie : pour ma part, assez sérieuse, mais toujours souriante :-)

  6. Martine Dubreucq dit:

    Des « exercices d’admiration », en voici dans ma rubrique « Rencontres » qu’il faudrait que je renouvelle d’ailleurs :
    http://cartablefle.wordpress.com/rencontres/
    Parce que des occasions d’admirer, il y en a sans cesse de nouvelles, et c’est ça qui nous sauve du découragement quelquefois… l’expression est d’ailleurs d’un grand pessimiste : Cioran.

  7. Mila Saint Anne dit:

    Je découvre seulement aujourd’hui votre gentille citation. J’en rougis. Merci (de cela et de tout le reste) !

Laisser un commentaire