Faire ses cours(es) en ligne

L’offre de cours en ligne, en accès libre et gratuit, augmente sans cesse. Les universités américaines se déchaînent sur le sujet et proposent des offres toujours plus riches, alléchantes et prestigieuses. la majorité des cours ainsi offerts sont gratuits. Seules les certifications sont payantes.

Face à ce déferlement, que font les francophones ?

Ils s’y mettent.

J’aurai le plaisir d’animer avec trois collègues enseignants en écoles d’ingénieur le premier (à notre connaissance) MOOC francophone à partir du 4 octobre. Déjà, plus de 200 personnes s’y sont inscrites. N’hésitez pas à vous rendre sur le site du cours « Internet, tout y est pour apprendre », à vous y inscrire et à diffuser l’adresse autour de vous.

Vous imaginez la fébrilité qui règne dans l’équipe à quelques semaines du lancement de ce cours au format pour le moins original…

Pour voir les choses avec le recul nécessaire à ma survie intellectuelle, j’ai imaginé le jour où on pourrait acheter des MOOCs à côté des draps de bain, des livres et des pantalons, dans une seule et même boutique…

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Tags: , , ,

Article du on Samedi, septembre 15th, 2012 at 15:57 dans la rubrique apprendre, culture numérique, utilisation ressources numériques. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

3 commentaires “Faire ses cours(es) en ligne”

  1. RV dit:

    Bravo pour cette initiative !

    En ce qui me concerne, et bien que nous soyons en retard sur nos amis américains, je constate que l’offre de formation à distance est en plein boom en France. Surtout les formations diplômantes ! Cette forme d’apprentissage (couplée à des regroupements présentiels ou à distance), constitue une vraie solution pour les salariés en poste.

    D’autre part, les formations à distance sont de mieux en mieux financées par les OPCA et répondent de surcroît à une vraie demande des entreprises !

  2. christine-vaufrey dit:

    @RV : oui, la formation en ligne est une vraie opportunité pour les salariés. Mais on peut parler plus globalement des adultes qui souhaitent se lancer dans de nouveaux apprentissages. Et là, nous quittons le domaine de la « formation » au sens struct (celle qui est réalisée par des organismes spécialisés et financée par des OPCA, l’employeur, etc.) pour entrer dans celui de l’apprentissage. On apprend aussi, et surtout, hors des structures de formation. Pouvoir s’emparer d’un matériau d’apprentissage et enrichir sa vie avec, voilà ce qui me semble le plus important. A ce niveau, les outils et ressources numériques offrent de nouvelles opportunités. Mais il n’invente rien : on apprend tous les jours, dans son environnement, à partir du moment où l’on a appris à analyser son expérience.

  3. Pourquoi je participe au MOOC #ITyPA ? | itypapossible dit:

    […] MOOC sur ActionsFLE (à la manière de Daniel Pennac) Quels pré-requis pour un MOOC ? sur Prodageo Faire ses cours(ses) en ligne par Christine […]

Laisser un commentaire