Le blog de Claude Lelievre

Formation des enseignants: un arrêté sidérant

Alors que l’on croyait que le projet d’arrêté sur la formation des enseignants reprendrait à son compte l’Annexe de l’arrêté du 19 décembre 2006 portant sur le Cahier des charges national de formation des enseignants ( fort détaillé, et qui avait permis des améliorations dans la formation délivrée par les IUFM ces toutes dernières années ), il n’en est finalement rien.

Il apparaît en effet que le Conseil supérieur de l’Education qui doit se tenir ce 6 mai va devoir se prononcer sur un arrêté concernant la réforme de la formation des enseignants ( proposé par le ministre de l’Education nationale et la ministre de l’Enseignement supérieur ) dans lequel le Cahier des charges serait ‘’remplacé’’ par la simple mention des dix ‘’compétences’’ requises pour exercer le métier d’enseignant.

La principale fédération de parents d’élèves de l’Ecole publique ( la FCPE ) a d’ores et déjà décidé de boycotter  la séance du CSE du 6 mai, et appelle les autres organisations représentées au CSE à faire de même.

Par ailleurs, et cela est tout  à fait intéressant, car c’est une démarche historiquement inédite «  la FCPE demande à ce que le débat se tienne là où il aurait dû être organisé depuis le début : à l’Assemblée nationale et au Sénat, c’est à dire sur la place publique. Elle s’étonne de l’avancée à marche forcée du gouvernement sur ce dossier alors que les voix sont unanimes pour dénoncer la réforme qui se met en place et ce, bien au-delà du seul mondé éducatif, notamment dans les rapports du député [ UMP ] Jacques Grosperrin [ sur l’application du socle commun de connaissances et compétences au collège ] et des sénateurs partis en mission d’observation du système éducatif finlandais ».

Be Sociable, Share!

Commentaires (3)

  1. Kent

    Excusez-moi de faire un commentaire sans rapport avec le sujet, mais en l’absence d’une adresse de messagerie je vous ignale ici l’info suivante parue sur le site « veille-education », dans laquelle vous êtes mis en cause sous un titre proprement scandaleux.
    Bien cordialement.

    « Y a t il quelqu’un pour faire taire Claude Lelievre ? »
    Par veille-education le Vendredi, 7 mai 2010, Cher M. Lelièvre,
    00:11 – Lien permanent
    Caractère propre Liberté scolaire Sexualité

    Suite à la rédaction d’un guide pour l’éducation affective dans les établissements catholiques, le très laiciste et anticlérical Claude Lelièvre, redacteur pour Médiapart et Educpros se pourfend d’une inquiétude :

    Et il y a bien, dans le document, la revendication explicite d’un projet spécifique :  » Le projet spécifique de l’Enseignement catholique attaché à la formation intégrale de la personne humaine, réfère l’éducation affective, relationnelle et sexuelle à une vision chrétienne de l’anthropologie et l’inscrit dans une éducation plus large à la relation qui concerne tout le parcours scolaire « .

     » Tout le parcours scolaire « . Dans l’établissement catholique (hors les classes), ou bien dans les classes également ? Quid du cadre de la loi Debré pour les établissements sous contrats ?

    Commentaires

    1. Le Mardi, 11 mai 2010, 10:29 par Andre Rousseau
    Ayant vu le papier du Claude Lelièvre sur Mediapart et l’ayant trouvé ambigu je l’ai dit en commentaire.
    Ici je trouve votre titre choquant et votre rédaction tout à fait obscure. Je me fais une autre idée du débat.

    2. Le Mardi, 11 mai 2010, 19:01 par Alexandre
    Je pense qu’il faut prendre le titre au second degré -;) pour ceux pour qui ce n’est pas evident… Ce qui est sur c’est que M. Lelievre ne connait pas l’enseignement privé ni le cadre des accords Debré qui ne concernent que les programmes et les volumes horaires. Si le privé est réputé pour son encadrement educatif et ses valeurs, c’est aussi peut être parcequ’il puisse dans sa tradition chrétienne. En ce sens ce guide est une bonne chose. Ce ne sont pas les recents chiffres sur les limites du discours tout sanitaire sur les comportements sexuels des ados qui prouveront le contraire….;

    3. Le Mercredi, 12 mai 2010, 10:30 par Kent
    Votre titre est très choquant et le commentaire manifeste un sectarisme qui confirme qu’il n’est pas à prendre au second degré. Et il semble que M. Lelièvre connaît mieux que vous la réalité de l’enseignement catholique qu’il est malhonnête de vouloir réduire au cadre juridique des accords Debré.

  2. wypadek na drodze

    Aujourd’hui personne ne peut imaginer la vie sans ordinateur. Que le travail et l’étude aimerait sans eux?

  3. wypadek na drodze

    Je n’ai jamais pensé que je vais profiter de lire des blogs, mais cet article m’a encouragé. Thx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.