Le blog de Claude Lelievre

Meilleurs voeux et engagements plus soutenus, mister president

Cela fait la deuxième fois que les principales fédérations syndicales de l’Education nationale ( la FSU et l’UNSA  ) ainsi que le SGEN CFDT boycottent les vœux de Nicolas Sarkozy : ceux de ce mercredi 18 janvier 2011 « au monde de la connaissance et de la culture » comme ceux «  aux personnels enseignants » du 9 janvier 2009 à Saint-Lo, dans la Manche.
Ces organisations syndicales étaient déjà engagées alors dans une lutte contre 13500 suppressions de postes prévues à la rentrée 2009 et elles appelaient à une grève massive le 17 janvier. Elles sont encore engagées dans une lutte contre la suppression de 16000 postes à la rentrée prochaine et elles appellent à une journée de mobilisation le 22 janvier 2010.

Il y a presque cinq ans, le 2 février 2007, le candidat à la présidentielle Nicolas Sarkozy a prononcé un long discours- programme sur l’éducation où il a multiplié les « souhaits » et les « engagements ». Pourrait-il y avoir de «meilleurs vœux » que la mise place effective de nombre de ces « engagements » ? On est fort loin du compte en effet…Et on peut en juger – sans appel – sur pièces. « Je m’engage si je suis élu à rendre aux enseignants toute la considération qui leur est due, à revaloriser leur carrière si dévalorisée depuis un quart de siècle. Je m’engage à multiplier les passerelles avec les autres administrations publiques de sorte que leurs carrières soient élargies. Je m’engage à ce qu’ils soient mieux formés, mieux accompagnés, mieux soutenus et par conséquent moins isolés. Je m’engage à instaurer un système comparable à celui des IPES, qui jadis permettait aux bons élèves qui se destinaient à l’enseignement de financer leurs études […]. Je prends l’engagement, si je suis élu, de créer des écoles de la deuxième chance dans tous les départements et de développer dans toutes les disciplines des cursus qui permettent d’accéder à l’enseignement supérieur sans le bac, comme c’est le cas avec la capacité en droit ou avec le Conservatoire National des Arts et Métiers ». And so on…
In fine, peut-on au moins formuler « un vœu » auprès de mister president, à savoir qu’il prenne «  l’engagement » de « respecter ses engagements » ( ‘’une fois élu’’… ) ?

Be Sociable, Share!

Commentaire (1)

  1. d.turgis

    Ces rappels sont aussi cruels qu’utiles… ET il n’y a pas que le monde enseignant qui peut jouer au jeu des redécouvertes des promesses électorales.

    Au-delà du scandale des enseignants « mieux formés »…
    Je voudrais ici témoigner du fiel contenu dans les primes (près de 400€) donnés aux instits pour la passation des évaluations nationales si mal ficelées. Se rend-on compte que pour seulement faire son travail on donne à un instit pour avaler la pilule de droite la moitié du salaire que cette même droite donne à l’AVS qui se décarcasse si utilement dans sa classe pour que l’enfant handicapé y trouve sa juste place… Quelle vision pitoyable du monde! (et pas seulement enseignant)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.