Le blog de Claude Lelievre

Concours et masters: propositions de l’UNSA-Education

Dans une conférence de presse donnée ce jeudi 3 février, l’UNSA-Education ( la deuxième fédération la plus représentative de l’Education nationale après la FSU ) a livré des propositions circonstanciées pour ce qui concerne les masters et les concours de recrutement des enseignants  dans le cadre de « la reconstruction d’une authentique formation professionnelle », visant notamment «  à la formation des enseignants tout au long de leur vie professionnelle ».

Décidément, après les déclarations de Nicolas Sarkozy du 19 janvier affirmant qu’il fallait remettre « sur le chantier les éléments de formation des enseignants » et les évocations ministérielles de la mise en place de ‘’masters polyvalents’’ et de ‘’masters en alternance’’ ( cf mes billets précédents ), des propositions syndicales arrivent à point nommé.
Le 2 février, Sébastien Sihr, au nom du SNUipp ( le syndicat le plus représentatif du primaire ) a écrit au ministre Luc Chatel en lui faisant cinq propositions à propos de la formation des enseignants du primaire (  et notamment que « le contenu des masters dispensés sur tout le territoire bénéficie d’un réel cadrage national intégrant les besoins professionnels du métier de professeur des écoles : ils doivent articuler les dimensions disciplinaires, pédagogiques et professionnelles » ).

Les propositions présentées  ce 3 février par l’UNSA-Education ont été mûrement préparées par un groupe de travail constitué  à partir d’un mandat donné par l’Exécutif fédéral national ( secrétariat fédéral et représentants des syndicats professionnels de l’UNSA ), qui a travaillé deux ans sous la houlette de Luc Bentz ,secrétaire national de l’UNSA-Education.
Ici, c’est tout le champ de la formation professionnelle des enseignants ( ainsi que celui des CPE dans le secondaire ) qui est couvert, y compris ceux des enseignements professionnels et agricoles, avec leurs spécificités. Sans oublier, loin s’en faut pour l’UNSA-Edcation, la perspective effective d’une « formation des enseignants tout au long de leur vie professionnelle ».
Le problème ( particulièrement épineux ) de l’articulation des concours de recrutement avec les masters est longuement évoqué ( avec tableaux récapitulatifs des avantages et des inconvénients des multiples solutions possibles ) ; le groupe de travail se prononçant in fine pour que soit mis en place une « admissibilité calibrée » en fin de Master1, et une « admission » en fin de Master2 ( sauf cas de « l’agrégation rénovée » ).
Le document à disposition ( qui rassemble des éléments d’analyse de la ‘’réforme’’ en cours, des études du champ des possibles et/ou de scénarios  alternatifs, et des prises de position à discuter ) est consistant et vaut le détour ( http://formerlesenseignants.wordpress.com ). D’autant qu’il est précisé que « ces propositions sont soumises à débat ouvert aux experts et personnes ( formateurs, formés, personnels en poste notamment ) attachés à une réelle formation professionnelle des enseignants et conseillers principaux d’éducation ).

Be Sociable, Share!

Commentaires (2)

  1. Dubois

    Bonsoir Claude. Mais quel gâchis et qe de temps perdu ! Les 2 ministères concernés par la réforme de la formation des enseignants sont passés en force fin 2009 contre l’avis « 33 à 3 » du CNESER. La rentrée 2010 s’est faite avec les nouveaux admis au concours et non IUFMisés dans l’année suivant le concours. On ne peut pas dire que cette rentrée a été satisfaisante pour eux !

    La réforme a mis la pagaille dans les universités pour ce qui est des masters « enseignement » (il est donc fort logique que l’UNSA demande un cadrage national). On ne sait plus au juste ce que font ou peuvent faire les IUFM.

    Bref au moins deux ans de perdu. Et un autre effet déplorable de cette réforme : l’accentuation de la crise des vocations d’enseignants !
    Bien cordialement. Pierre Dubois

  2. Pingback: Les propositions de l’UNSA Éducation sur le blog de Claude Lelièvre « Former des enseignants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.