Le blog de Claude Lelievre

Le premier « Essai d’éducation nationale »

C’était il y a tout juste un quart de millénaire. Il a été écrit, en 1763, par Louis-René de Caradeuc de La Chalotais (un membre du Parlement de Rennes). Le Parlement de Paris, qui n’appréciait guère les Jésuites (c’étaient des adversaires des  »gallicans » et des alliés de Rome) avait ouvert un débat sur leurs statuts et cherchait à montrer qu’ils étaient un danger pour le royaume. Et, en août 1762, le Parlement de Paris avait décidé finalement la fermeture des collèges jésuites.

Dans son « Essai d’éducation nationale » (le titre est significatif) La Chalotais veut une « éducation nationale » parce que « toute nation a un droit inaliénable et imprescriptible d’instruire ses membres ; parce que les enfants de l’Etat doivent être élevés par des membres de l’Etat ». Et il s’en prend tout particulièrement aux Jésuites : « Comment a-t-on pu penser que des hommes qui ne tiennent point à l’Etat, qui sont accoutumés à mettre un religieux au-dessus des chefs d’Etat, leur ordre au-dessus de la patrie, leur institut et des constitutions au-dessus des lois, seraient capables d’élever et d’instruire la jeunesse d’un royaume ? L’enthousiasme et les prestiges de la dévotion avaient livré les Français à de pareils professeurs livrés eux-mêmes à un maître étranger […]. Quelle inconséquence et quel scandale ! ».

 La Chalotais s’en prend aussi, d’un même mouvement, à l’enseignement donné dans ces collèges qui lui paraît fermé au  »monde réel » en raison notamment de la place éminente donnée au latin et à la culture latine : « la plupart de jeunes gens ne connaissent ni le monde qu’ils habitent, ni la terre qui les nourrit, ni les hommes qui fournissent à leurs besoins, ni les animaux qui les servent, ni les ouvriers et les artisans qu’ils emploient ; ils n’ont même là dessus aucun principe de connaissances ».

 C’était il y a deux siècles et demi.

 

Partagez ce billet !

Commentaire (1)

  1. Pingback: Le blog de Bernard Desclaux » Blog Archive » La France, Etat éducateur, Etat formateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>