Le blog de Claude Lelievre

Une rentrée en août? Bouh!

 

C’est ce qu’évoquent plus ou moins explicitement certains dirigeants syndicaux à propos de la  »pré-rentrée (ou de la rentrée) future.

 

Pour de nombreux enseignants, surtout ceux du secondaire, la fin des  »grandes vacances » ne saurait avoir lieu au mois d’août sans déroger à un ordre ancestral dont l’installation historique devrait garantir la légitimité et la pérennité. De fait, même si la durée et la place dans l’année de ces  »grandes vacances » ont sensiblement changé au cours des temps, il est vrai que leur  »fin » n’a jamais coïncidé avec le mois d’août.

Au début du XIX° siècle, les ‘’grandes vacances’’ de l’enseignement secondaire allaient du 15 août au 1er octobre. A partir de l’établissement de la troisième République, ces ‘’grandes vacances’’ vont débuter de plus en plus tôt dans l’année ( et durer plus longtemps ). En 1875, il est décidé qu’elles commenceront désormais le 9 août ; puis, à partir de 1891, le 1er août. Il y a alors deux ‘’rentrées’’ en réalité : celle du 1er octobre ( qui perdure ) ; et celle de Pâques ( une vraie rentrée, car il restait environ quatre mois de classe avant les ‘’grandes vacances’’ ). D’où la coupure de 6 jours juste après la fête de Pâques, qui s’est amplifié ensuite. En 1912, le début des ‘’grandes vacances’’ est avancé au 14 juillet ; mais elles durent toujours jusqu’au 1er octobre. On est donc passé de 1874 à 1912, d’un mois et demi de ‘’grandes vacances’’ à deux mois et demi. En 1959, les grandes vacances sont déplacées dans leur ensemble de deux semaines : elles commencent plus tôt ( le 1er juillet) et finissent plus tôt ( à la mi-septembre ). Comme le premier trimestre s’est du coup allongé, il est décidé que 4 jours seront libérés à la Toussaint pour qu’il y ait une ‘’petite coupure’’.

 

Treize ans plus tard, en 1972, (après les jeux olympiques d’hiver de Grenoble ) les vacances d’hiver sont instituées. Et les  »grandes vacances » sont raccourcies ( mais pas au point de toucher au sacro-saint mois d’août.

 

C’est aussi lors de cette période qu’une  »pré-rentrée » est instituée. Dans son livre « Combat pour les jeunes » ( Julliard, 1981, p.84), René Haby ( qui était alors inspecteur général, avant d’être recteur puis ministre de l’Education nationale sous la présidence de VGE) raconte qu’il a suggéré à Georges Pompidou de créer une « pré-rentrée » au cours de laquelle les professeurs pourraient se concerter et organiser ensemble leur travail, mais que ce dernier lui a répondu qu’il n’en voyait pas l’intérêt : « Moi, monsieur l’inspecteur général, lui dit-il , le jour de la rentrée j’arrivais à huit heures au lycée, et je disais à mes élèves de khâgne alignés dans la cour :  »Allez, messieurs » ;et cela suffisait ».

 

C’est cependant sous le ministère d’Olivier Guichard ( ministre de l’Education nationale sous la présidence de Georges Pompidou) qu’une prérentrée d’une journée a été instituée, en 1970. Ainsi va l’Histoire. Sait-on jamais, peut-être va-t-on vers un effacement de la  »pré-rentrée » et une victoire du  »professeur de khâgne » ?

 

Partagez ce billet !

Commentaires (4)

  1. hilde

    et nous, pauvres profs qui nous prenons la tête tout les jours pour trouver les moyens d’enseigner normalement, nous avons honte de nos syndicats qui sont tout heureux d’avoir gagné ce symbole inutile pour l’amélioration de l’enseignement…
    oui, j’ai honte. je passe 40-50h à bosser, mais même moi, en entendant l’annonce triomphante de cette victoire, je n’arrive à penser qu’une seule chose « les profs, c’est des feignasses toujours en vacances »

    Merci à nos syndicats de renforcer ce cliché. merci de nous ridiculiser.

  2. Prof

    désolé je suis professeur et il m’est arrivé une fois, une fois seulement de reprendre le 31 août et cela dans l’académie de Grenoble. Nous terminons désormais le 4 ou 5 juillet, la reconquête du mois de juin n’est pas avérée, on traîne jusque là pourquoi. La réforme petite et ridicule des rythmes scolaires ne changera rien. On considère les enseignants comme englués dans des rites ancestraux, je ne crois pas, mais les nouvelles réformes sont si peu pensées, si dépourvues d’idées à l’instar de nos hommes politiques, qu’on ne peut s’y soumettre.
    La pré-rentrée en Espagne est de 15 jours à titre indicatif.
    Enfin sans vouloir salir la mémoire de Pompidou, il est je crois aisé de dire à des élèves majeurs de khâgne « allez on y va ». J’aurais bien aimé le voir dans un collège du 93 se pointer et dire « allez z’y va les guedins ».
    Et prendre Pompidou pour nous parler de l’école d’aujourd’hui cela en dit long sur la vision hiératique de la plupart. Heureusement ils ne sont pas sur le terrain.
    À bientôt

  3. Dany

    Tout à fait d’accord avec Hilde : cette soi-disant ‘victoire’ va surtout conforter l’idée que les profs sont partisans du moindre effort. (Et de toutes façons, vous allez voir que l’on va nous faire rattrapper cette journée sur 2 mercredis !)
    Non mais franchement, c’est si ‘traumatisant’ de reprendre un 29 août ? . Il y a sûrement des combats plus utiles, mais la ‘résistance au changement’ est tenace dans notre profession…

  4. Marie-Noële

    Parent d’élève en fin de cursus pour mon 3ième (bac dans quelques jours, ainé Mines Télécom, cadet Paces, 3ième ECE/INSEEC »? »), je ne vous cache pas mon soulagement d’en finir avec l’éducation nationale, et je peux vous assurer que le sentiment est partagé. A QUELQUES RARES EXCEPTIONS, le parcours de nos enfants est jalonné de rencontres où les professeurs pensent davantage à leur confort personnel d’emploi du temps qu’ au réel intérêt des enfants: apprendre, aimer apprendre pour grandir en personne éclairée et responsable. Et nous parents sommes démunis, car comment le dire ou le faire comprendre sans mettre notre enfant en « danger »? Alors ce caprice d’enfants gatés de rentrée en septembre ne nous étonne plus, nous parents….
    Quand l’éducation nationale se rappellera-t-elle que chaque jour nous lui confions CEUX QUE NOUS AVONS DE PLUS CHERS!!!???
    Si je peux me permettre: M ou Mme Hilde touS les jours…. ;0(
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>