Le blog de Claude Lelievre

Archives de mots clés: CLES 2

Concours de recrutement: les échappatoires au CLES 2

Le ministère reconnaît enfin que, dans la situation actuelle, il était impossible que la plupart des candidats aux concours de recrutement d’enseignants puissent être préparés sérieusement au « Certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur 2° degré » ( CLES 2 ) qui était en principe exigé de tous les candidats pour être stagiarisé. Il a été amené sur ce point à suivre les recommandations du récent rapport Jolion sur la formation des enseignants qui pointait que cela était d’une part dissuasif pour certains ( alors même qu’il y a une baisse sensible du nombre de candidats aux concours ) et  d’autre part injuste ( certains pouvant être effectivement préparés, et d’autre pas selon les cursus empruntés et les universités fréquentées). Il est à noter que, une fois encore dans ce domaine pourtant très important du recrutement et de la formation des enseignants, la décision a été prise de façon impromptue, au dernier moment, quelques jours seulement  avant le début des CAPES qui auront lieu à partir du 15 novembre. Le pouvoir en place magnifie le rôle des ‘’chefs’’, en particulier dans les établissements ( cf la convention de l’UMP de mardi dernier ). On peut les féliciter !… Savoir plus >

Concours d’enseignants: la certification en langue et du C2i contestée

Dans un communiqué en date du 6 juillet, le SNES demande l’annulation de la certification en langue et du C2i exigée désormais des candidats aux concours d’enseignants. Selon le SNES, « les conditions ne sont pas réunies pour que les étudiants obtiennent ces certifications. Cela se traduit par un échec massif d’environ 70% au CLES2. Par exemple, en STAPS, la réussite au CLES2 est de 30% à Amiens, 15% à Calais, 15% à Nantes ». Le SNES souligne que cette situation est de nature à décourager les candidats ( alors que l’on s’inquiète déjà, notamment dans certaines disciplines, de la forte diminution du nombre de candidats ) : « la chute de nombre des candidats aux concours d’enseignement, suite à la ré forme de la mastérisation va encore s’aggraver ». Le SNES demande donc au ministre de « renoncer à imposer ces certifications » tant que les universités n’ont pas mis en place les formations nécessaires . A la mi février de cette année, le SNES ( en compagnie du SNEP, du SNES-SUP, du SNUEP, du SNUipp et du SNETAP, tous syndicats de la FSU ) avait déjà lancé une pétition ( petition@moratoireclesc2i.org ) demandant la poursuite d’un moratoire pendant… Savoir plus >