Le blog de Claude Lelievre

Archives de mots clés: CPE

« Le conseiller d’éducation »

Une bonne nouvelle qui intéressera les candidats aux concours de CPE ainsi que les personnels de direction : l’inspecteur général de la vie scolaire Jean-Paul Delahaye a totalement mis à jour les fiches et les informations de son ouvrage (deuxième édition chez Berger Levrault). Le métier de CPE (une particularité française) est généralement méconnu bien qu’important, car en évolution continue et à la jonction (problématique) entre différents ‘’mondes’’ qui ont bien du mal en entrer en synergie : la direction de chaque établissement secondaire, les enseignants, les élèves, les parents. Le CPE est en principe l’interlocuteur de tout le monde et de chacun Pour cette seconde édition, l’ouvrage de Jean-Paul Delahaye fait le point sur le conseiller principal d’éducation et la vie de l’établissement. Il prend en compte les derniers textes sur la lutte contre l’absentéisme, la réforme des procédures disciplinaires ou encore la lutte contre le harcèlement. Il met en évidence des faits peu connus comme la place des CPE dans l’éducation à la citoyenneté ou l’accompagnement personnalisé. Pour chaque question l’ouvrage propose à la fois une documentation poussée et à jour et 15 fiches pratiques qui aident à faire face aux nécessités du métier. On a ainsi des… Savoir plus >

Le  »CPE »: contre-épreuve ou contre-exemple?

En ces temps de conflit sur les retraites, on invoque souvent le précédent du long conflit sur le  ‘’contrat première ébauche’’.  Il avait commencé – en mars 2006 – avec les étudiants, rejoints ensuite par les lycéens et les grandes centrales syndicales ; et il était destiné explicitement aux jeunes. Le conflit sur les retraites a commencé par les grandes centrales syndicales, rejointes ensuite par les lycéens ( et peut-être aussi par les étudiants ? ) ; et, avec l’apparition des jeunes dans la rue, est apparue également l’argumentation que la réforme était aussi faite pour eux ( voire d’abord pour eux ? ). Retours dans le passé pour y voir plus clair. Il y a eu d’abord, classiquement, contestation sur les chiffres de la mobilisation étudiante ( ou lycéenne ). Puis, dès avant la mi–mars 2006 le ministre de l’Education nationale du moment ( Gilles de Robien ) a tenté de déplacer le débat sur « les dérapages », tandis que le président de l’Unef d’alors ( Bruno Julliard ) affirmait que « l’objectif du gouvernement est qu’il y ait des débordements ». « Je sens une lame de fond – ajoutait-il. Ma seule inquiétude est d’éviter que les… Savoir plus >