Classement Klout des écoles de commerce

Vous avez certainement déjà croisé différents classements qui prennent comme indicateur la présence sur les réseaux sociaux. Il y a eu un classement Facebook que j’ai moi-même réalisé, et également un classement Twitter. Cependant il est toujours compliqué de mesurer l’influence d’un établissement sur les réseaux sociaux. En effet le nombre de followers (Twitter) ou le nombre de fans (Facebook) n’est pas toujours très parlant. Ce qui est intéressant c’est d’avoir une vraie présence, des échanges, un contenu régulier, etc.

Le classement que vous voyez dans ce billet, est effectué en fonction des scores Klout des comptes Twitter des écoles de commerce. Le classement est composé uniquement des écoles qui sont présentes dans le dernier classement de l’Etudiant*.

Mais avant de vous précipiter sur les chiffres, regardons un peu ce que c’est que le « Klout ». Parce que c’est bien l’intérêt premier de ce billet, vous présenter un standard de la mesure de l’influence sur les réseaux sociaux.

Le Klout Score est un chiffre qui se trouve entre 0 et 100, il est basé sur 35 variables différentes réparties en 3 catégories. Vous vous doutez bien je ne vais présenter les 35 variables, cependant vous pouvez trouver le détail ici.

Cependant regardons les 3 catégories :

- Le « True Reach », que l’on peut traduire par « audience active ». Cette catégorie a pour but de calculer la taille de votre audience engagée. Cet indicateur est calculé à partir du nombre de followers qui lisent réellement votre contenu, les réponses, etc.

L’ « Amplification Score », il s’agit là de l’echo des messages postés. Il est calculé en fonction du nombre de retweets, mentions, etc.

Le « Network Score », est calculé en fonction de l’influence de votre audience engagée.

Le score de chacune des catégories est consultable depuis le site du Klout. Vous pouvez également comparer votre score avec celui de d’autres comptes.

Position Ecole Score Klout
1 Groupe RMS 56
2 Euromed 44
2 HEC Paris 44
3 ESCP Europe 43
3 ESSEC 43
4 ESDES 42
5 BEM 41
6 EMLyon 39
7 EM Normandie 37
7 EM Strasbourg 37
7 Rouen BS 37
7 ESCEM 37
8 EDHEC 36
9 SKEMA 35
10 Grenoble EM 34
11 Audencia 32
12 INSEEC 30
13 ESC Brest 29
13 Groupe ESC Toulouse 29
14 ESSCA 28
14 ISC Paris 28
15 Telecom EM 27
16 ESC Dijon 25
17 Sup de co La Rochelle 24
17 ESC Rennes 24
17 ESC Saint Etienne 24
18 EBS 23
18 ICN 23
18 ISG 23
19 IESEG 22
20

20

EDC

ESC Troyes

20

20

21 ESG Paris 19
21 IPAG 19
22 ESC Amiens-Picardie 17
23 ESC Clermont 16
23 Groupe ESC Pau 16
24 ESCE 12
25 ESIEE Paris 11

Un très beau score pour Reims Management School qui dépasse de plus de 10 points les autres écoles du top 5 de ce classement.

(* Les écoles manquantes : ESC Chambery, Novancia et l’ESC Montpellier ne sont pas présentes parce qu’elles ne disposent pas de compte Twitter ou bien un nombre trop faible de tweets pour rentrer dans le minimum demandé par le Klout)

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

This entry was posted on Lundi, février 6th, 2012 at 10:05 and is filed under Ecole de commerce, Facebook, Twitter. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. Both comments and pings are currently closed.

25 Responses to “Classement Klout des écoles de commerce”

  1. François Girandel Says:

    Klout ??? Sérieusement… ?

  2. pgp Says:

    Oui oui sérieusement !

  3. Educpros Says:

    @pgp : bonne idée, bravo ! Et comment expliques-tu la première place ? Est ce que RMS a mis en place une stratégie spécifique, selon toi ?

  4. pgp Says:

    Merci ! C’est l’objet du billet de la semaine prochaine donc je n’en dis pas plus pour le moment ;-)

  5. Yves Says:

    Il ne reste plus qu’à apprendre à faire un classement ;-)
    1 Groupe RMS 56
    2 Euromed 44
    2 HEC Paris 44
    4 ESCP Europe 43
    4 ESSEC 43
    6 ESDES 42
    7 BEM 41

  6. pgp Says:

    Bonjour Yves !

    En effet c’est une manière de classer également ^^ Mais le but premier du classement est surtout de faire découvrir l’outil « Klout », je ne crois pas avoir une légitimité suffisante pour pouvoir vraiment classer des écoles !

    Mais merci pour cet apport en tout cas :)

  7. Manuel Says:

    le « Klout » est un outil fort intéressant mais qui doit être manié avec précaution. Pour valoriser sa base de données , Klout a en effet tendance à attribuer des scores en aspirant les informations qu’il peut glaner en ligne y compris quand vous n’avez pas choisi d’être présent sur Klout.

    Quand c’est le cas, votre « Klout » n’est donc pas fiable. Pour renseigner correctement votre Klout, il est conseillé de se créer un compte et de renseigner soi-même l’ensemble des réseaux sur lesquels vous (ou votre établissement) est présent. Klout analyse en effet un grand nombre de services > http://klout.com/understand/score

  8. pgp Says:

    Tout à fait ! Merci Manuel pour cette contribution pertinente.

  9. Bourcieu Says:

    Je ne remets pas en cause votre classement ni votre méthode (plus détaillée d’ailleurs que certains classements dans la presse…).
    De même votre classement sur Facebook l’an passé a lancé une réflexion très intéressante sur les réseaux sociaux(sur laquelle un article d’Educpros avait rebondi en juin dernier).
    http://www.educpros.fr/grandes-ecoles/ecoles-de-management/detail-article/h/cc88c9aa18/a/les-directeurs-desc-et-les-reseaux-sociaux.html

    Par contre l’intérêt de faire un classement Twitter me pose question. Autant je suis convaincu de l’intérêt des réseaux sociaux (ces blogs en sont un bon exemple, l’usage de Facebook – communication descendante et ascendante – également : il n’y a qu’à voir la mobilisation des élèves l’an passé au sein de SKEMA), autant je suis très réservé sur Twitter :
    – classer des écoles sur la base de messages envoyés de 140 caractères ne reflète probablement pas la réalité ni le dynamisme d’une institution (sinon, compte-tenu de son nombre de tweets et de followers, Nadine Morano serait sans doute classée comme la Ministre la plus dynamique du gouvernement :-)))
    – A bien y regarder, Twitter est un mode de communication totalement archaïque et contraire à la philosophie des réseaux sociaux : mode de communication purement descendant, sans possibilité de dialogue, messages réduits à leur plus simple expression, souvent anecdotiques ou pensés pour alimenter le buzz (nos politiques sont devenus des experts).

    Un grand patron de la Silicon Valley a d’ailleurs très bien résumé son opinion sur Twitter : « La science nous a fait rêver à des voitures volantes. Au lieu de cela, elle nous a offert 140 caractères ».
    Merci en tous cas pour votre réflexion sur les réseaux sociaux et les outils associés.

  10. pgp Says:

    Bonjour,

    Il y a du vrai dans ce que vous écrivez, cependant je souhaite développer deux points sur l’utilisation de Twitter :

    Twitter ne doit pas être vu comme une fin en soi. C’est un outil qui va/doit/peut impulser des échanges. Il est certain que 140 caractères c’est peu.
    Cependant, et je parle de mon expérience personnelle, la majorité des conversations qui commencent sur cet outil, se poursuivent ailleurs. Comme par exemple par mails, sur skype ou même avec des échanges IRL (In Real Life). Une grande partie de mon réseau est d’ailleurs issu d’échanges IRL qui ont commencé sur Twitter.

    Mais ne perdons pas de vue que pour certains échanges 140 caractères c’est suffisant, ça impose d’aller à l’essentiel.
    Observer un live tweet d’une conférence est vraiment intéressant. La succession de tweets envoyés permet de suivre, presque comme si on y était, la conférence.

    De plus il ne s’agit pas seulement d’envoyer des messages mais de partager du contenu. C’est un peu un flux RSS intelligent avec une «option» échange.
    Le nombre de tweets et de followers ne sont pas les éléments essentiels du Klout, par exemple des tweetos peuvent avoir le double de followers et de tweets que quelqu’un qui pourtant obtiendra a un score nettement supérieur.

    Merci à vous pour ce commentaire, la richesse d’un blog c’est aussi ça : la qualité des échanges !

  11. Le community management dans l’enseignement supérieur » Blog Archive » Rencontre avec Nicolas, Community Manager de Reims Business School Says:

    […] prend la parole ! Nicolas est le community manager de Reims Business School. Si vous avez regardé le classement klout des écoles de commerce publié la semaine dernière, c’était d’ailleurs l’école classée […]

  12. Hum Says:

    Je crois qu’il manque une autre école, certes un peu spéciale, mais qui fait quand même sens dans le paysage des business schools : l’INSEAD.

  13. pgp Says:

    Bonjour « Hum », l’INSEAD n’est pas dans le dernier classement de l’Etudiant : http://www.letudiant.fr/palmares/classement-esc/classement-general-0001.html

  14. L'Etudiant Says:

    En effet, l’Insead n’y est pas car il s’agit d’un classement des programmes grandes écoles. L’Insead ne délivre que des MBA.

  15. Julien Says:

    Salut Pierre-Gaël

    Pas sympa d’avoir oublié l’ESC Troyes :-) !

    A bientôt et merci pour cet article.

  16. pgp Says:

    Salut Julien,

    Oups ! C’est corrigé ;-)

    Merci à toi !

  17. Julien Says:

    Merci !
    Si je peux me permette une autre remarque, lorsque deux écoles sont ex-aequo, les suivantes doivent avoir non pas un rang de moins mais deux.

    Si je ne suis pas clair, tu as par exemple classé sous cette forme :
    1 Groupe RMS
    2 Euromed
    2 HEC Paris
    3 ESCP Europe
    3 ESSEC
    4 ESDES
    5 BEM
    6 EMLyon

    Alors que ça devrait être, à mon avis :
    1 Groupe RMS
    2 Euromed
    2 HEC Paris
    4 ESCP Europe
    4 ESSEC
    4 ESDES
    7 BEM
    8 EMLyon
    etc…

    Simple remarque de forme, mais ça permet de rendre l’ensemble plus lisible, car au final, le dernier rang étant le 25e, il y a bien plus de 25 écoles classées.

    Bon courage !

  18. pgp Says:

    C’est une façon de classer comme une autre au finale. Je sais bien que les classements que l’ont peut observer habituellement fonctionnent avec ta méthode. Maintenant je considère le mien comme « plus gentil » :)
    Je voulais établir mes propres règles !

  19. Frédéric Le Mouël Says:

    Bonjour,

    l’ensemble des classements Klout/Facebook/… m’a inspiré une réflexion un peu plus large sur la communication et l’influence ‘sociale’ des meilleures écoles et universités Françaises
    http://dice.citi-lab.fr/2012/02/16/social-klout-influence-of-french-high-schools-universities/

    Bonne lecture :-)

  20. Marine Says:

    Bonjour Pierre Gaël
    Je cherche à vous contacter
    Pouvez-vous m’envoyer un mail mgeze@pole-esg.fr ?

    merci

  21. pgp Says:

    Bonjour Frédéric

    « m’a inspiré » vous avez refait la même chose oui !

  22. pgp Says:

    Marine, je viens de vous envoyer un mail :-) Au besoin mon mail est toujours dans l’onglet « A propos »

  23. Frédéric Le Mouël Says:

    Bonjour Pierre Gaël,

    « “m’a inspiré” vous avez refait la même chose oui ! »
    Ah bon, vous avez aussi classé les écoles d’ingénieurs et les universités ?

    La conclusion « Bravo à RMS pour son score » et la mienne « L’ensemble des écoles et universités Françaises sont très en retard par rapport au top mondial » me semblent pourtant bien différentes.

  24. chariotelevateuroccasion Says:

    chariotelevateuroccasion…

    […]Le community management dans l’enseignement sup??rieur » Blog Archive » Classement Klout des ??coles de commerce[…]…

  25. Haim Says:

    Merci pour cette vision innovante des critères de scoring des écoles de commerce. Concernant l’INSEAD, depuis que l’ESSEC ne délivre aussi que des diplômes MBA, la question se pose en effet.
    J’insiste sur deux points: il faut faire de la pédagogie pour expliquer l’utilité des classements aux étudiants et avoir une approche internationale pour le ranking.

    sur le premier point, j’ai écrit un article sur l’intérêt des classements pour le cas du conseil en stratégie
    http://etudedecas.fr/preparation-aux-entretiens-5-erreurs-pour-ne-pas-reussir-a-coup-sr-vos-etudes-de-cas-dans-le-conseil/

    Haim, fondateur de etudedecas.fr