Le blog, la star du web 2.0 ?

Vendredi 31 août : journée mondiale du blog, le sujet était tout trouvé … Et il y a à dire sur le sujet car l’association web et log faisant référence au carnet de bord, au journal intime sur Internet en a fait du chemin depuis ces dernières années.

Au départ et je n’apprends rien à personne, le blog était très personnel. De mon point de vue, il avait un côté assez péjoratif, c’était le mauvais côté du web 2.0 qui ressortait : on laissait la parole à des personnes qui n’avaient pas grand chose à dire et qui n’intéressaient pas grand monde. On était surtout sur une population jeune qui utilisait le blog comme vecteur de lien social avec ses amis, une manière d’échanger, de partager. Et FB est arrivé ! La finalité du blog est envisageable via un autre support plus simple, plus ergonomique, gratuit.

Je pense que l’explosion des réseaux sociaux a un peu détourné l’utilisation du blog, on a mieux apprécié ses vraies valeurs : produire du contenu (du vrai contenu), le commenter, le partager.

Car aujourd’hui et avec l’utilisation professionnelle que j’en ai, le blog représente pour moi un outil de haute qualité.

Qualité, de par ses contenus. Les bloggers sont des leaders d’opinion, des influenceurs qui via une ligne éditoriale claire parviennent à faire passer des idées, à transmettre des savoirs mais aussi et surtout à faire réfléchir leurs lecteurs sur des problématiques qui les concernent et qui sont souvent très précises et très bien documentées. On a tendance d’ailleurs à attendre impatiemment le prochain billet de notre bloggeur préféré que l’on se réserve pendant nos moments de tranquillité, pour être sûr de bien en saisir les nuances.

Les blogs généralistes tendent peu à peu à mourir pour laisser la place à des thématiques très ciblées (trop ?)

On a souvent critiqué la valeur de l’écrit web et je trouve qu’avec certains bons blogs on retrouve le plaisir de lire des articles qui ont du fond. Le format « billet » est en plus agréable, ni trop long ni pas assez.

Et le billet a une vraie valeur informative. Je ne fais pour ma part d’ailleurs plus de discrimination site / blog mais voit plutôt le web en espaces : plus ou moins professionnels, plus ou moins interactifs.

Perdurent cependant quelques « mauvaises pratiques » … les blogs des très jeunes ou par exemple et il semble que ce soit à la mode en ce moment : faire un blog pour sa progéniture avec les étapes-clé de sa vie : premiers pas, première rentrée, … pour lui fournir à sa majorité un condensé électronique de sa vie.

Ensuite, les goûts et les couleurs …

Je crois que définitivement je garde la vision du blog professionnel pour oublier les autres, ils n’ont rien à voir si ce n’est vaguement la forme.

Be Sociable, Share!

This entry was posted on vendredi, août 31st, 2012 at 8:13 and is filed under blog. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

4 Responses to “Le blog, la star du web 2.0 ?”

  1. Karine Gantin Says:

    « Je ne fais pour ma part d’ailleurs plus de discrimination site / blog mais voit plutôt le web en espaces : plus ou moins professionnels, plus ou moins interactifs. » Bien vu, comme le reste de ce billet par ailleurs, sur l’évolution des blogs et la façon d’appréhender les posts de ces blogs d’élection par exemple… Accessoirement (vraiment?), un problème majeur pour moi est aujourd’hui le plurilinguisme, particulièrement bien sûr le bilinguisme anglais-français: difficile de créer des passerelles et citations d’une sphère à l’autre, etc. J’avais pensé voilà quelques années que nous deviendrions tous davantage bilingues-anglophones (sans renoncer à notre francophonie) et pourrions partager mieux encore les débats au-delà des frontières. Je trouve que le résultat est resté en-deçà encore des espérances possibles. Ce qui me frappe aussi par ailleurs, en positif cette fois: la capacité des sphères enseignantes à produire, à dire, à partager… (côté anglophone, d’ailleurs, idem). Le bilan nuancé reste à faire évidemment, mais le passage numériquement important au blog et aux communautés Internet est bien là!

  2. Caroline Chanlon Says:

    J’ai fait un petit travail de veille pour identifier les traces de notre université sur la Toile, j’ai été stupéfaite de trouver autant de blogs, forums et communautés auxquels nos chercheurs participent. Ce sont même souvent les initiateurs … Les outils du web 2.0 auraient ils influencé les pratiques de nos chercheurs ?!

  3. Jade Says:

    Le blog a parcouru du chemin, certes – mais il y a autant de blogs que de personnes bloguant, autant de styles que de plateformes, autant de manières de mettre en avant du contenu que de noms de domaine. Je trouve ce billet un peu trop restrictif, laissant de côté une partie du web bouillonnante, un fourmillement d’idées.

    Et le raccourci « population de jeunes >> arrivée de facebook >> émergence des blogs professionnels » est extrêmement réducteur.

  4. Caroline Chanlon Says:

    Juste pour préciser lorsque tu parles du raccourci « population de jeunes >> arrivée de facebook >> émergence des blogs professionnels » :

    Je me suis sans doute mal exprimée. Les blog pros ne sont pas nés avec l’explosion de Facebook. Ce que je voulais plutôt mettre en avant c’est que :
    – d’une part les jeunes se sont détournés du blog pour les réseaux sociaux;
    – d’autre part les blogs pros ont gagné en qualité (Conseilsmarketing.fr, Korben, …)

    D’ailleurs et déjà en 2010, une étude montrait que le nombre de jeunes adultes alimentant un blog avait diminué de moitié depuis 2006 au profit des réseaux [http://www.pewinternet.org/Reports/2010/Social-Media-and-Young-Adults.aspx] et je ne pense pas que ce soit une tendance qui se soit inversée …

    On entend d’ailleurs parler de nouveaux réseaux sociaux tous les mois, en revanche peu (pas ?) de nouvelles plateformes de blogs en actu.

Leave a Reply