Et si on aidait nos étudiants à maîtriser leur e-réputation ?

IMG_9228_Etudiante_PCNous le remarquons tous les jours et sur tous les médias sociaux sur lesquels sont impliquées nos universités : les étudiants sont très présents mais aussi très actifs ! Ils publient, commentent, likent, retweetent, partagent, … et ils critiquent aussi ! Et tout cela avec leur personnalité et leur style :)

Des critiques toujours honnêtes, souvent bon enfant, parfois plus incisives et engagées mais aussi des photos postées lors de soirées (vous voyez de quoi je veux parler…)

Des éléments qui une fois postés sont souvent accessibles de tous car les étudiants n’ont pas le réflexe, l’idée, l’envie, la motivation ? de s’aventurer dans les onglets « Confidentialité » de leurs réseaux préférés.

Pourquoi c’est « grave » ?

Ils sont nombreux à ignorer et je suis convaincue que c’est de la pure ignorance que ce qu’ils postent peut être visible de leurs amis mais aussi de leurs futurs employeurs, de leurs professeurs ou de leurs familles. Et parce que c’est assez obscure et mal expliqué et parce que de toutes façons tout le monde publie tout et n’importe quoi, on a l’impression que les étudiants ont un peu mis de côté l’image que peut renvoyer leur « double numérique » sur la Toile.
Ce qui est plus « problématique », c’est lorsque la période de recherche de stage ou d’emploi arrive. Une identité est bien constituée de ce qui est hors ligne (attitude, capital sympathie, motivation, …) mais aussi de ce qui est en ligne (images, posts, like, réseau, …) et cela peut avoir des répercussions plus significatives pour eux.

C’est à nous de les sensibiliser !

Au regard de nos missions d’insertion professionnelle, je pense que c’est aussi à nous, universités, de les sensibiliser aux problématiques de gestion de leur réputation numérique et de les mettre en garde sur leurs publications.

Comment ?

Pendant les ateliers dispensés par notre plateforme d’insertion professionnelle, nos équipes veillent à parler de l’importance de dissocier vie privée et vie publique et donnent des conseils pour bien tuiliser les RSP.

image_guideNous tentons aussi aujourd’hui une expérimentation, un guide pratique sur le thème « Je maîtrise mon image sur les médias sociaux ! »  qui répond aux problématiques suivantes :

  • Comment savoir ce qui se dit sur moi sur les réseaux sociaux et sur le web ?
  • Dissocier vie privée et professionnelle : pourquoi c’est important ?
  • Protéger ma vie privée sur Facebook
  • Bonnes pratiques sur Twitter
  • Bonnes pratiques sur les réseaux sociaux professionnels : l’exemple uB-link
  • Que faire si je trouve un contenu me concernant que je souhaite faire retirer ?

Reste à voir si ce type de support sera lu même partiellement mais surtout s’il est utile et instructif pour nos étudiants, et cela, nous le saurons dans quelques temps avec les statistiques de téléchargement et les commentaires !

Et vous, est-ce que vous sensibilisez vos étudiants à ces questions ? comment ?

This entry was posted on Lundi, avril 29th, 2013 at 13:40 and is filed under e-réputation, Réseaux sociaux et universités. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

8 Responses to “Et si on aidait nos étudiants à maîtriser leur e-réputation ?”

  1. Anthony Grolleau-Fricard Says:

    A l’EIGSI, école d’ingénieurs généraliste, nous formons tous nos étudiants à l’e-réputation. Chacune des 5 promotions de notre école reçoit un cours adapté, avec des travaux pratiques. L’objectif est clairement de maîtriser sa e-réputation pour entrer sur le marché du travail. En effet, progressivement en fonction des années, la part des réseaux sociaux professionnels, les stratégies de Personnal Branding sur le web occupent une place plus importante.
    Nous avons commencé cette année, et le succès était au rendez-vous avec un vrai intérêt de nos étudiants.
    Ce programme a d’ailleurs été cité dans l’Express d’Avril 2013.

  2. Caroline Chanlon Says:

    @Anthony : merci pour votre partage d’expérience. Je pense que c’est le top de pouvoir l’inscrire dans le programme de formation ! Nous le proposons de notre côté sous forme d’atelier mais ce n’est en aucun cas obligatoire …

  3. Anne LARMET IUT de Montpellier Sète Says:

    Excellent article, formée par Caroline aux réseaux sociaux l’an dernier j’anime la page Facebook de l’IUT de Montpellier Sète depuis quelque mois et repère tous les jours avec les étudiant(e)s cette insouciance sur les réseaux sociaux. La formation à la e-reputation est proposée dans les départements d’enseignements mais pas de façon systématique. Nous allons creuser cette idée de l’inscrire dans tous les programmes…
    Merci pour ce guide que je partage largement…

  4. Caroline Chanlon Says:

    merci pour le partage Anne :)

  5. Claire MOLES-ROTA Says:

    Bravo Caroline, il fallait le faire et tu l’as très bien fait!
    Claire

  6. Caroline Chanlon Says:

    merci Claire :) A bientôt !

  7. Christian Hardy Says:

    Bonjour Caroline et merci pour votre article et pour le lien vers le guide pratique.

    C’est très louable de sensibiliser les étudiants à l’e-réputation, mais je pense que cela devrait être fait dès le collège car beaucoup de jeunes utilisent des réseaux comme Facebook très tôt, et leurs traces les suivront dans leur vie d’adulte !

  8. isabelle Dufrêne Says:

    Nous y travaillons dès le primaire en utilisant les kit « play decide » et en les adaptant à notre jeune public. Les séries de Vinz et Lou sur Internet nous aident aussi dans cette première sensibilisation.

Leave a Reply