« Power point »

Un « power point » présenté à une réunion de recteurs de début mai a été donné aux médias fin mai, ce qui suscite en ce moment de la part d’un grand nombre d’organisations des réactions violentes et indignées.

Navrant.

D’abord, il est anormal qu’un document de présentation se retrouve ainsi dans les médias. Ce n’est ni la première fois, ni la dernière : tout document montré ou donné à plus de 4 ou 5 personnes se retrouve dans les médias à un moment ou à un autre. Il se trouve toujours un ou plusieurs destinataires du document qui le leur donne. C’est anormal, mais c’est comme cela. C’est comme cela ? doit-on si vite accepter cela ? Je connais au moins un cas, celui de la Cour des comptes où furieux, à juste titre, des fuites dont les rapports provisoires de la Cour faisaient l’objet, le Premier président Philippe Séguin a modifié les procédures pour contrer cette pratique néfaste. Ce fut avec succès. Ne pourrait-on revoir les procédures du ministère pour conjurer, si peu que ce soit, le risque ? Cela étant, il est vrai que l’on doit s’attendre à ce que tout document écrit donné ou montré se retrouve dans les médias, et il faut être plus attentif, de ce fait, à ce qu’on écrit, fût-ce sur un power point.

Sur le fond, maintenant : quels sont le contexte et la teneur précis de ce power point ? Le contexte, personne ne l’ignore : nos finances publiques sont en très mauvais état, et il faut s’efforcer de les redresser, ce qui ne peut se faire sans une certaine action sur les dépenses publiques. L’ampleur de cette action, ses modalités précises, sa conjugaison avec une action sur les recettes, tout cela doit se discuter et se définir. Mais le principe d’une attention beaucoup plus grande aux dépenses pour qu’elles soient mieux maîtrisées, et même se réduisent, en francs courants ou en francs constants ou en proportion dans la richesse nationale (trois choses nullement équivalentes), ne fait aucun doute. Or qui dit pesée sur les dépenses publiques dit non-remplacement d’un certain nombre de départs en retraite. Le power point présenté aux recteurs avait pour objet, je cite, de « mobiliser les gisements d’efficience visant à respecter la contrainte du non remplacement d’un départ sur deux pour la période 2011-2013, sans dégrader les performances globales ». Bref d’aider les recteurs à déterminer les meilleures modalités de cette pesée dans leur académie. Cela me semble légitime, plutôt que de couper à l’aveugle et automatiquement partout.

La teneur précise, maintenant. Chacun peut voir le contenu de ce power point puisqu’il est désormais public. Et chacun peut constater qu’il y a très loin de son contenu à la généralité, la violence et l’indignation des réactions. Très normalement, il décrit le processus de décision (calendrier, organisation, modalités de discussion avec le ministère) et c’est dans les « leviers académiques identifiés » qu’on trouve ce sur quoi prennent appui les réactions indignées. Un des leviers est présenté ainsi :
« Augmentation de la taille des classes :
-relèvement des seuils d’ouverture et de fermeture des classes
-regroupement des structures »

Il ne s’agit donc nullement, comme on feint de le croire, d’envisager une augmentation générale de la taille des classes. Mais de voir (il s’agit bien de « leviers » possibles sur lesquels l’attention du recteur est attirée) s’il n’y a pas des options, dans nos lycées par exemple, où il y a très peu d’élèves et qui pourraient être regroupées : regroupement par niveau, ou dans un seul lycée pour un bassin d’éducation, etc. Ou des classes d’effectif très faible dans certaines parties de notre primaire rural, par exemple qui, là encore, pourraient être regroupées. Autre exemple de « levier » cité dans le power point : la « baisse de la scolarisation à deux ans ». Elle baisse depuis une dizaine d’années et cela pose d’ailleurs une bonne question : celle des effets de cette scolarisation très précoce (dans les conditions où elle est assurée). Si, en moyenne ils paraissent positifs, d’abord ils semblent assez faibles et ensuite ils ne le sont pas pour tous les élèves. La baisse de la scolarisation très précoce depuis dix ans traduit aussi l’hésitation des familles, nourrie par cette disparité d’effets mais également par la réserve d’une partie du milieu médical et social.

Je ne vais pas citer tous les « leviers ». Le fond de la question, pour moi, est de profiter de cette contrainte globale de pesée sur la dépense publique pour réfléchir à la façon dont nous mettons les moyens au service de l’éducation, et pour modifier, dans le sens d’une efficacité plus grande, cette mise à disposition. En essayant de se poser les bonnes questions. En voici deux, je crois. Notre lycée, qui est bon, quoi qu’on dise, est coûteux, et sans doute trop, tandis que notre collège, qui a du mal à réussir, n’est sans doute pas assez doté. Le regroupement des options devrait s’accompagner d’un certain développement des moyens dévolus au collège. De même, nos résultats en matière d’acquisition des fondamentaux diminue. Face à cela ne faut-il pas envisager la poursuite d’une certaine réduction du préélémentaire très précoce (à 2 ans) et en même temps favoriser un certain renforcement de l’élémentaire (notamment du CP, ou de la charnière CP-Grande section), tout spécialement dans les classes où les enfants ont du mal à maîtriser ces fondamentaux ? En somme, l’idée serait qu’en même temps qu’on pèse sur la dépense publique (ce qui reste indispensable) on la réoriente un peu pour en accroître l’efficacité.

Nous sommes loin des indignations, réelles, feintes, ou purement tactiques des uns et des autres. Je n’ai entendu aucune réaction allant si peu que ce soit dans le sens que je suggère. C’est triste et dommage. Surtout, cela ne facilite pas la conduite de la politique éducative. Je ne suis pas l’avocat du ministère de l’éducation ; il a d’ailleurs montré en cette occasion de la maladresse et de la naïveté (ne serait-ce que parce que ces leviers les recteurs les connaissent : il était assez superflu de les leur rappeler). Mais cette anecdote montre tout de même que la conduite de la politique éducative est devenue difficile ; elle l’a toujours été, certes.

Be Sociable, Share!

24 Responses to “« Power point »”

  1. Christian Jeanbrau Says:

    On peut analyser, argumenter, recadrer, défendre, et ce billet le fait.
    Il n’en reste pas moins que l’essentiel est ailleurs, ou en ceci: les réflexions du ministère et les fuites auxquelles elles donnent lieu trahissent un souci technocratique là où il faudrait un souci pédagogique.
    On ne se ressaisira pas du système éducatif sans l’adhésion des enseignants à un grand projet, sans faire lever leur enthousiasme. Rien, dans les discussions sur la maîtrise – au demeurant indispensable – des dépenses publiques n’est de cet ordre.
    D’abord: Quelle école reconstruire? Ensuite, les moyens.
    Et non pas: Quelles économies réaliser sans tomber de Charybde, où nous sommes déjà, en Scylla, où nous courons?

  2. Anti-propagande Says:

    Vous écrivez:

    «  nos finances publiques sont en très mauvais état, et il faut s’efforcer de les redresser, ce qui ne peut se faire sans une certaine action sur les dépenses publiques »

    Votre compétence en matière éducative ne vous autorise pas à relayer cette propagande gouvernementale. L’état de nos finances est lié à une politique fiscale idéologiquement orientée: bouclier fiscal, exonération des droits de succession, baisse de la TVA pour la restauration, disparition de la taxe professionnelle, crédit-impôt-recherche qui subventionne les grosses entreprises même ne faisant pas de recherche, sans parler de ce que les gouvernements précédents ont fait: défiscalisation stock-options, privatisations à prix d’amis, sans parler aussi des points qui ne peuvent se résoudre au nvieau inter-gouvvernemental (paradis fiscaux, taxe Tobin et taxes écologiques). L’éducation est un investissement que la société doit à sa jeunesse, il est indigne de la par d’un spécialiste de l’éducation d’y voir un laxisme budgétaire.

  3. Pascal Bouchard Says:

    Vous avez parfaitement raison sur un point: tout gestionnaire doit s’interroger sur les marges de manoeuvre dont il dispose. Manifestement, certaines options, qui servent davantage à isoler les « élites » qu’à l’amour du grec, coûtent cher, et pas seulement pécuniairement. D’autres formes d’organisation permettraient qu’elles soient offertes à plus d’élèves. Mais, selon mon expérience de journaliste, vous ne pouvez pas affirmer que tout document adressé à plus de 5 personnes se retrouve dans la presse. Cette fuite me semble témoigner d’une crise de confiance entre le ministre et l’encadrement supérieur du ministère.

  4. Lombardo Says:

    Il faudrait donc accepter sans remise en cause la prémisse majeure que vous identifiez clairement: « respecter la contrainte de non remplacement d’un fonctionnaire sur 2 partant à la retraite », car elle serait la seule option pour sauver les finances de l’Etat et, coïncidence heureuse, améliorer les performances du système éducatif.Et accepter le fait que le MEN, à court d’idées, sollicite les capacités de tannage des recteurs.
    Libérons les pensées, mais dans le sens indiqué en bas à gauche.
    2ème écueil fondamental dans ce faux semblant collégial: la chaleureuse demande n’est que protocolaire; que celui qui renvoie la feuille blanche de toutes propositions prépare ses mitaines: St Pierre et Miquelon, même en juillet, c’est frais.

  5. Ruff Says:

    Il est certain qu’il faut faire des économies et mieux utiliser les moyens.
    Mais il ne faut pas manier la langue de bois. Je cite un exemple : dans mon lycée professionnel on va regrouper cette année une terminale bac pro 2 ans avec une terminale bac pro 3 ans (secrétariat, en tout 24 élèves, 15 postes informatiques, bonjour les contrôles en cours de formation). Il n’y a pas très longtemps on nous expliquait que le programme et surtout la pédagogie sont très différents, maintenant c’est pareil pour cause d’économie. Il n’y a plus aucune logique sortie de celle qui est comptable

  6. jacques latutter Says:

    1. Faut-il, comme vous le faites, s’indigner des « fuites » qui existent ? Non. Car il n’est pas question de « secret défense », il ne s’agit pas de documents confidentiels qui portent atteinte à l’intégrité de l’Etat. Ces documents indiquent des choix politiques qui concernent donc l’ensemble des citoyens. Quand les services publics sont en cause il est nécessaire que les citoyens puissent savoir ce qui va se passer. La démocratie est en jeu : la technocratie ne serait imposer ses choix sans l’aval des citoyens.

    2. Les comptes publics ne sont pas en « mauvais état ». Si la situation est plus difficile que jamais cela est du aux recettes qui font défauts, plus qu’aux prétendues gaspillages des dépenses. La crise a réduit de manière provisoire les recettes. Les choix fiscaux du gouvernement également. C’est cela qui a creusé le déficit et la dette. C’est un abus de dénoncer les dépenses.

    3. On ne peut qu’espérer que les moyens soient mieux répartis… mais on peut penser aussi qu’ils ne le seront pas. C’est facile quand on vit à Paris de dénoncer les petites classes dans les zones rurales mais on n’a pas le droit, au nom de l’égalité d’accès et du principe de continuité, d’obliger des enfants d’école maternelle et primaire à prendre un bus matin, midi et soir pour aller à l’école et revenir chez eux.

  7. joebasmati Says:

    Je lis :
    « De même, nos résultats en matière d’acquisition des fondamentaux diminue. »
    A qui le dites-vous !
    Gageons que la politique rigoureuse qui est en marche permettra à notre résultat (financier) de ne plus diminuer. Quand à nos résultats, pfffff, qui s’en soucie réellement ?

  8. Opsomer Says:

    Après lecture de votre billet, je me permets de vous inviter à lire les deux articles suivants :

    Lettre à l’Ecole avant son assassinat

    http://www.causeur.fr/lettre-a-l-ecole-avant-son-assassinat,6455

    Déjouer la pénurie d’enseignants

    http://www.letemps.ch/Page/Uuid/45276d82-6f4e-11df-95cc-af86b8145834/Déjouer_la_pénurie_denseignants

  9. programme neuf Grenoble Says:

    il y a quand même le secret professionnel qui doit tenir chacun ? non ?

    d’ailleurs fuite de fichier ou pas, le bouche à oreille fera le reste …

    la problématique c’est qu’avec le bouche à oreille on peut dire que ce sont des « rumeurs », alors que si il existe des traces écrites, c’est plus gênant … et apparemment c’est le cas ici

    merci pour votre article

  10. solar educational kit Says:

    Heureusement qu’il y a des fuites, sinon on ne saurait pas grand chose sur ce qu’il se passe au gouvernement. De plus, le fichier apportait des explications sur les quiproquos actuels et a permis de répondre aux interrogations des citoyens.

  11. Charles L Says:

    J’ai un peu du mal à me placer, pour peu qu’il faille avoir un avis tranché sur la question.

    Mais je n’ai pas une très bonne opinion des médias, et de cette culture de la « fuite », qui peut par ailleurs ne pas en être une.

    Le journaliste n’est pas un expert et ne peu pas rendre compte de la totalité du document, son explication est simpliste, la compréhension de l’opinion publique l’est encore plus.

    Et au final, c’est elle qui s’imposera aux experts, qui eux étaient les plus aptes à traiter le problème.

    Charles L.

    Webmaster de 1
    http://www.1loiduflot.fr

  12. รับถ่ายวีดีโอ Says:

    I blog frequently and I seriously thank you for your information. The article has really peaked my interest.
    I will take a note of your site and keep checking for new information about once a week.
    I opted in for your RSS feed as well.

  13. AS FDB Says:

    google dns hack ın my sites go to my website

  14. Escort Berlin Says:

    In the capital city of Germany, there are numerous sights that are praised as tourist spots, it is additionally a significant focus purpose of German Escort Berlin craftsmanship, culture, media and legislative issues. Brandenburg door is an unquestionable place to visit with your hot Berlin Escort from Berlin Escort Models, since it reveals to you how once it denoted a division and scorn among Berliners however now it is striking as an image of harmony and agreement among the individuals of Berlin. Showing. This 26 meter tall, Acropolis motivated plan building was worked by King Frederick Wilhelm II during 1788. During the virus war in Germany this entryway was chosen by West Berliners to dissent. Yet at this point it is viewed as the image of solidarity in Berlin.

  15. Escort Pattaya Says:

    As a reputable European Escort Agency in Thailand we provide sexy blonde Caucasian Call Girls, Thai female and Ladyboy Escorts for erotic hotel outcall visits at your hotel.
    Some of our Russian and Indian sex Ladies are also available 24/7 for incalls.

  16. Escort Pattaya Says:

    All of our Pattaya escort ladies are genuine and safe from STDs. You can be sure of that. They are different from random street sexgirls or hotel bar hookers as they can be dangerous especially in a city like Pattaya. You can never be sure if they are involved in some street crime or criminal activities plus the standard of these independent hobby whores are not that good. You deserve to be with the best and that is why Lola Escort Pattaya offers only the most sophisticated and reliable callgirls from all over the world as you can be sure of our educated ladies. They are clean, beautiful, slim, elegant and do have the friendliest nature and attitude that you can think of.

  17. Bali Escort Says:

    This enchanting Indonesian island is a home to probably the most hypnotizing views, intriguing individuals and suggestive delights known to man, which is the reason it is all the more alluded to as Bali Escort. As a rule, the Individuals resulting in these presently captivating circumstances are in touch with their desire for sentimental excursions or special nights. This is the reason it has been one of the most renowned spots for passionate adventures. With its delectable green rough landscape and lodgings with the absolute greatest scenes you would ever seek after, Bali Escort has immediately climbed its way to the highest point of traveler goals. Be it provocative experiences with A-level callgirls or unwinding with your life partner or sweetheart. This island isn’t short on the sort of grown-up excitement that turns individuals on. Home to over 4 million individuals, many would expect Bali Escort to be restricted in its unbridled contributions, yet that is positively not the situation. This Indonesian region is a central working zone of our popular escortservice and because of this explanation there is a wide cluster of various erotic GFE sex companions that you can profit by, whose abilities go some long ways past the ethnic restrictions of this spot. In the event that you are somebody who is intending to come to Bali Escort from inside Asia than you can be all the more engaged by our petite Indian sex ladies as well as Western European callgirls with big tits or even busty Arabic hookers, these attractive ladies will deal with you as well as could be expected, as per your separate wishes that might possibly be the outcome of your life experiences. Whatever it might be, we have you secured.

  18. Escort Frankfurt Says:

    If you are looking for luxury and pleasurable escort Frankfurt girls, then you have come to the right place. Rumors Escort Agency provides the most beautiful and attractive callgirls in Frankfurt that you can think of. With an excellent reputation both in the city and abroad, Rumors Escort service is the reason why we offer sex ladies who know how to satisfy our clients and customers with a variety of desirable erotic services that you can’t imagine. As a premium agency, Rumors Frankfurt Escort has a large portfolio of attractive and sophisticated private sex escort models in Frankfurt, including young teeny girls, big boobs hookers and mature working class women who are available for 24 hours daily.

  19. Bali Escort Says:

    This charming Indonesian island is a home to some of the most mesmerizing sceneries, interesting people and erotic pleasures known to man, which is why it is more commonly referred to as Escort Bali. People usually come to this enchanting place for romantic getaways or honeymoons; this is why it has been one of the most famous places for amorous affairs. With its luscious green rugged terrain and hotels with some of the most majestic scenes you could ever hope for, Escort Bali has quickly climbed its way to the top of the travel destination food chain. Be it sexy adventures with curvy callgirls or just relaxation with your spouse or girlfriend. This island isn’t short on the kind of adult entertainment that turns people on. Home to over 4.5 million people, many would expect Escort Bali to be limited in its promiscuous offerings, but that is certainly not the case.

  20. Escort Frankfurt Says:

    Frankfurt am Main, simply referred to as Frankfurt is the largest city of the Federal state of Hesse, Germany, and is the fifth-largest city in Germany. It is also the largest city in the Rhine Franconian dialect area. This serene city lies at the heart of the larger Rhine-main metropolitan region. Just like France and the region of Franconia, it is named after the Franks who were a collection of Germanic people

  21. Escort Frankfurt Says:

    Frankfurt is the financial capital of Germany and if you actually want to enjoy your stay in Frankfurt, then there is no better option than hiring your escort Frankfurt. Well, you must be thinking why you would want to hire an escort Frankfurt to enjoy your stay. What can you get from your hooker escort other than having sex with her? So, allow us to tell you that we are not talking about street hookers here, who are just a sex toy for frustrated men. We are talking about high-class escort women here. Giving you a sexual pleasure is one part of you top-rated escort girl’s job but there are many more aspects to it as well. For example, many big business men, business tycoons and celebrities, hire their escort Frankfurt to become their date in their high profile events and parties, some men book their teen escort to enjoy a gala time with her. These high-class escort girls are an excellent company for you if you are in the fiscal headquarters of Germany alone. Well, if you don’t know from where to hire your escort Frankfurt, then allow us to tell you. But before that there is a one simple request, please don’t go after street hookers to get yourself a cheap rate escort. The reason behind this are numerous

  22. Escort Berlin Says:

    Berlin is a place which has many adventures and experiences in hands for you, for example escort Berlin. Being with escort Berlin in the German capital is so much fun and so much exciting. Before anything, if you are planning to take a vacation, then go nowhere, because Berlin is waiting for you and so is the fun and your very own hobby hooker. Well, as a man, you must be wondering, if you are visiting berlin then why are you going to have a hooker escort, why won’t you just get a girl from the bar and enjoy a night’s stand. Well, for your information, German girls are not kind of girls who will just fuck and forget. They will need a commitment before they share bed with you.

  23. Escort Frankfurt Says:

    Street hookers are no more than a sex puppet whose vagina is only there to satisfy your frustration. Secondly these roadside prostitutes can never compete with the class and grace of top escort girls. Also you will never know if they are tested or are registered with the government as per the new prostitution law in Germany

  24. Escort Frankfurt Says:

    Frankfurt am Main is a city deep in the heart of Europe with a rich history, beautiful landscape and because of fantastic escort Frankfurt hookers. Its futuristic skyline and economical standing makes it a perfect attraction for tourist and businessmen alike. The city unbeknownst to many also proposes an amazing adult nightlife on that rivals many other European cities. Mainhatten Escort Germany provides its esteemed customers coming to Frankfurt from various parts of the globe to experience the sex life of the city like never before. Once you will try one of our working women, sex as a term will be completely redefined for you.

Leave a Reply