L’Université, les STAPS, l’Education Physique et Sportive

Elsevier: le Diktat

Comme tous les trois ans, notre bibliothèque inter-universitaire renégocie son contrat avec Elsevier, son principal pourvoyeur de revues en ligne. Surprise du Chef : notre abonnement passerait de 500.000 euros à plus de 2 millions d’euros! Nous ne sommes pas les seuls évidemment à subir ce chantage. Comment à l’heure actuelle se passer des revues prestigieuses contrôlées par cet éditeur ?

Mais quand on sait qu’Elsevier publie les résultats de nos travaux, conduits grâce à nos financements, que le processus d’expertise est réalisé par les chercheurs eux-mêmes, de manière bénévole, que les auteurs abandonnent leur droits après publication, que les revues, maintenant électroniques, doivent revenir bien moins cher que les publications papier, on ressent un certain malaise.

Boycotter Elsevier ? L’idée a été avancée par nos collègues mathématiciens, et notamment Timothy Gowers (http://thecostofknowledge.com/). Ne plus écrire dans les revues Elsevier, ne plus participer à leur expertise, ne plus citer les articles publiés par cet éditeur (ce qui à terme pourra infléchir leur facteur d’impact) ?

Publier dans des revues en Open Access ? Celles-ci sont aussi payantes et directement à la charge des laboratoires. Les plates-formes d’archives ouvertes, comme arXiv ou Hal, permettent pour le moment le plus souvent de « tester » un article avant sa publication dans des revues plus classiques.

Ou bien tous les chercheurs décident de mettre en ligne des versions home-made de leurs papiers, après leur publication. Ou même les versions pdf, tant que les éditeurs ne réagissent pas. Le développement actuel de Researchgate (https://www.researchgate.net/) est à ce niveau un processus intéressant.

Be Sociable, Share!

Commentaire (1)

  1. Federico

    Thanks so much for this. I’m a blogger from Guntalingen, Switzerland and what I just read here on educpros.fr could not be written much better. Perusing this article reminds me of my old roomie, Zulma. He constantly kept preaching about this. I most certainly will send these ideas to him. I’m
    certain he will have a good time reading this. I am grateful to you you for posting this.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *