L’Université, les STAPS, l’Education Physique et Sportive

APB: Mieux vaut être candidat à la PACES à Paris que candidat en STAPS en province…

Nous apprenons donc qu’en 24 heures le ministère a résolu le problème du tirage au sort en PACES dans les universités d’Île-de-France. Je cite la dépêche parue sur Educpros: « Devant l’incompréhension et la détresse des 857 candidats et de leur entourage, largement relayées sur les réseaux sociaux dans les heures qui ont suivi les résultats de la phase 1 d’APB, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a décidé de réagir rapidement.

Vendredi 9 juin, en fin de matinée, les doyens de médecine des sept universités d’Île-de-France concernées se sont réunis au ministère pour trouver une solution. Résultat : « tous les candidats relevant du secteur géographique d’Île-de-France et ayant placé PACES en vœu 1 absolu se verront proposer une place en PACES le 26 juin, lors de la phase 2 d’Admission-postbac« , a confirmé le ministère via un communiqué.

Félicitations. A l’UFR STAPS de Montpellier nous pouvons  offrir 550 places pour 1200 demandes en premier vœu académique. Depuis deux jours je commence à recevoir mails et appels téléphoniques de candidats refoulés par la première vague de tirage au sort. Au niveau national c’est un peu moins de 17000 places qui pourront être offertes aux 33000 lycéens qui ont placé la Licence STAPS en premier vœu académique. Visiblement cette situation ne provoque guère d’émoi. Mieux vaut être candidat à la PACES à Paris que candidat en STAPS en province…

Et les 100 millions d’euros débloqués par Thierry Mandon voici quelques mois pour les « filières en tension » et dont les STAPS (pourtant seule filière officiellement en tension) n’ont jamais vu la couleur? Ils ont été fléchés sur des filières plus prestigieuses?

Be Sociable, Share!

Commentaires (2)

  1. Lapierre Florence

    L’accueil en STAPS me semble être un problème depuis 1995…Désormais, le problème est posé mais quelles sont les propositions pour des solutions efficaces au niveau des UFR STAPS? Y a t il un consensus entre les UFR sur la politique de recrutement à mener? Je suis cela de loin peut être de trop loin mais j’entends des mots tel que tirage au sort…cela m’attriste. Peut être quelqu’un viendra t il m’éclairer sur ce point?

  2. winandy

    Professeur EPS, sortie en 1980, il me semble bien que j ‘avais passé des épreuves physiques pour rentrer à Nanterre (finalement , suis allée ailleurs) IL me semble que çà serait une bonne idée plutôt qu’un tirage au sort. Effectivement quand j ‘avais passé ces épreuves il y avait quelques personnes qui s’étaient inscrite « par hasard » pensant que c’était facile!!!ILs avaient des problèmes psycho mot’ et n ‘avaient rien à faire en STAPS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *