Le doctorat intergalactique

Sur le blog Gaïa Universitas, on discute beaucoup, beaucoup, beaucoup. Ce blog n’est visiblement pas touché par le tarissement ou l’absence de commentaire que connaissent d’autres blogueurs (dont Doctrix). Bien au contraire!

Ce navire amiral agité et intergalactique, « entretenu par des extraterrestres » (dixit la présentation) a pour mission « d’étudier l’étrange comportement des universitaires Terriens en cette période trouble pour l’Université. Mais leur mission ne se déroule pas vraiment comme prévu… » Heureusement! Le capitaine Kirk est (enfin!) une femme : Rachel.

gaia universitasNous avons décroché une autorisation extraterrestre garantie sans droit d’auteur pour vous présenter une petite sélection thématique de billets publiés depuis plus de 4 ans sur le doctorat.

  1. Le contrat doctoral
    Kafka s’inscrit en doctorat, 11 septembre 2013
    La thèse est-elle un « vrai travail »?, 21 mai 2012
    Pour la CGE la thèse n’est manifestement pas un « vrai travail », 10 février 2013
  2. Attractivité des carrières scientifiques
    Quoi de neuf docteur?, 7 novembre 2011
    La faillite des ingénieurs, 7 juin 2012
    Doctorats scientifiques : y a-t-il un retard français?, 28 septembre 2012
    De la mauvaise utilisation des cerveaux en France, 21 septembre 2013
  3. Sans oublier une amorce de classement des écoles doctorales… dès 2009!
    Quand les doctorants notent les universités, 27 juin 2009
  4. Et aussi, De l’insertion professionnelle des doctorants dans le secteur privé, 9 novembre 2013
  5. Hier, La durée des thèses, 11 novembre 2013 qui a suscité un vaste débat et qui a été visiblement repris par Marine David-Vaudey, 8,5 années en moyenne pour une thèse en sciences humaines et sociales, Le Figaro Etudiant, 12 novembre 2013

 

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Dans les entreprises, Dans les universités, Loi ESR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.