« Jeune docteur, la France elle a besoin de toi » par « La Vie au Labo »

Voici un article de « La Vie au Labo » publié le 13 avril 2015 à  l’occasion du « Colloque National des Écoles Doctorales » qui a eu lieu le lundi 13 et le mardi 14 avril 2015 à l’Université Paris Descartes (4, avenue de l’Observatoire) et où il y a eu référence aux 0 docteurs du CAC 40.
« La Vie au Labo », un scientifique blogueur a pris la ministre Najat Vallaud-Belkacem  au sérieux. En effet, elle a  dit dans son discours aux écoles doctorales que la  France a besoin des docteurs dans la recherche privée.  Cela n’a pas échappé à notre docteur qui s’est lancé dans une petite enquête « à la Doctrix ».
Bonne lecture !
L’équipe de Doctrix
Bon, ok, c’est facile, mais après tout, les politiques abusent eux-mêmes trop des petites phrases pour que l’on se réfrène. Donc hier, à un colloque sur le doctorat, la ministre a dit:

 

  Alors, certes, ce n’est pas de la recherche privée, mais ce sont des « fonctions de responsabilité » donc on peut regarder un peu parmi ses collaborateurs si on fait confiance aux jeunes docteurs. Je me suis prêté au jeu suite à une remarque de @Alexis_Verger.

 

Il se trouve que j’ai fait ça vite et j’ai raté quelques personnes, notamment celles nommées en mars 2015

 

En refaisant le compte, et en comptant la ministre, j’arrive à 5 docteurs (les 4 nommés en mars – conseiller ESR, conseiller santé et recherche médicale, conseiller recherche, conseiller innovation- le sont et ont tous bossé dans la recherche après leur thèse, 3 ans au minimum, et il faut ajouter le conseiller en charge formation du supérieur) et 2 doctorants sur 27 personnes.

Alors, ce n’est peut-être pas si mal finalement? (même si le côté « jeune » reste douteux, seul l’un de ces docteurs, et les deux doctorants, ayant moins de 40 ans)

Dans le même cabinet, on trouve au minimum 8 Sciences Po et 6 ENA (dont quelques-uns ont le combo). Pour ceux qui viennent de l’inspection générale des finances ou de l’éducation nationale, je ne sais pas quelle est la « formation ».

Mais c’est probablement le ministère le plus représenté en termes de docteurs, non? Encore heureux, me direz-vous, notamment sur les postes de conseillers en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche proprement dit. On attend juste de les trouver sur des postes plus génériques maintenant.

 

Enfin, ça m’a valu un petit succès twitteresque, avec des RT de N. Brafman du Monde et de S. Huet de Libération notamment. C’est bien là le plus important…

La vie au labo.

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Actu de la communauté Doctrix, Dans la politique, Dans les universités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.