L’exécutif allemand, un exemple doctoral à suivre en France

Beaucoup se demandent d’où vient la réussite économique allemande. Une hypothèse à envisager ne pourrait-elle pas être liée aux diplômes de son exécutif. En effet, le nouveau président de l’Allemagne (élu ce dimanche 12 février 2017 par 1 260 grands électeurs) n’est-il pas docteur ?
C’est en 1991 que Dr Frank-Walter Steinmeier a soutenu une thèse en droit intitulée Bürger ohne Obdach: zwischen Pflicht zur Unterkunft und Recht auf Wohnraum; Tradition und Perspektiven staatlicher Intervention zur Verhinderung und Beseitigung von Obdachlosigkeit que l’on peut traduire par Les citoyens sans abri: entre le devoir d’hébergement et droit au logement; Tradition et perspectives d’intervention de l’Etat pour la prévention et l’élimination de l’itinérance à l’Université de Gießen (ou Université Justus-Liebig de Giessen) qui est située dans le land de Hesse.
Mais une docteure est bien plus connus que lui et n’a pas un poste honorifique. Il s’agit de la Chancelière Dr Angela Merkel.
C’est en 1986 – soit 5 avant Dr Frank-Walter Steinmeier – que celle-ci soutient une thèse de doctorat en chimie quantique intitulée Untersuchung des Mechanismus von Zerfallsreaktionen mit einfachem Bindungsbruch und Berechnung ihrer Geschwindigkeitskonstanten auf der Grundlage quantenchemischer und statistischer Methoden que l’on peut traduire par Étude du mécanisme des réactions de décomposition avec rupture de la liaison simple et le calcul de leurs constantes de vitesse sur la base de la chimie quantique et des méthodes statistiques sous la direction de Lutz Zülicke et à l’Institut central de chimie-physique de l’Académie des sciences de Berlin-Est.
Anecdote contextuelle trouvée sur Wikipedia, il était obligatoire de joindre à la thèse de doctorat un travail écrit prouvant les connaissances en marxisme-léninisme Pour pouvoir obtenir le grade universitaire de docteur en sciences de la nature (Drrer. nat : Doctor rerum naturalium) à cette époque en RDA. Angela Dorothea Merkel a donc rédigé un texte intitulé : Qu’est-ce que le mode de vie socialiste ?
Bref, cela confirme notre étude de 2012 sur les CEO du Dax qui montrait que les docteurs étaient incomparablement plus reconnus dans les grandes entreprises allemandes que les docteurs français dans le CAC 40.
Cela confirme aussi les propos de Dr. Marie-Françoise Praml-Bode qui est consultante en recrutement et docteure en droit :

Cette forte valorisation a conduit à quelques excès, comme des fraudes au doctorat : par exemple celle de Karl-Theodor zu Guttenberg qui a été ministre de la défense du gouvernement de Dr Angela Merkel entre 2009 et 2011 (jusqu’à la découverte de la fraude).
En France, on espère presque de telles découvertes de fraude car cela montre l’atout que constitue le doctorat. S’il y a eu quelques progrès dans la valorisation depuis 2012, où nous avons fondé Doctrix, le chemin est encore très long… Mais les candidats ont encore le temps d’y réfléchir !

Leave a Comment

Filed under Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>