L’équipe de campagne très doctorale de Benoit Hamon

benoit-hamon-devoile-son-equipe-de-campagne-20170211-1812-46e70a-0@1x

 

 

 

 

 

 

 

Nous avions critiqué le peu d’intérêt que portaient les deux candidats au second tour de la « Belle alliance à gauche » pour le doctorat et globalement l’enseignement supérieur et la recherche, et nous avions dit que l’exécutif allemand devait servir d’exemple pour la France.

Hé bien nous pouvons au moins saluer l’équipe de campagne V1 et V2 mise en place par Benoit Hamon en vue de la présidentielle. En effet, ce dernier laisse une place particulièrement importante aux doctorant-e-s et docteur-e-s :

– Dr Dominique Bertinotti, docteure en histoire contemporaine et maître de conférences à l’Université Paris 7 – Diderot, est en charge du dossier « Famille, questions sociétales ».

– Agathe Cagé, que nous avions interrogée et qui a débuté une thèse intitulée Acteurs hybrides. Production intellectuelle, besoins programmatiques et prises de position : quelle réception par les professionnels de la politique des contributions des intellectuels ?, est secrétaire générale de la campagne.

– Dr. Julia Cagé, auteure d’une thèse intitulée Essays in the Political Economy of Information and Taxation, est conseillère en économie.

– Dr. Sebastien Denaja, auteur d’une thèse intitulée Expérimentation et administration territoriale, est porte-parole.

– Dr. Nicolas Faucher, auteur d’une thèse intitulée Les garanties de la foi chez les penseurs franciscains du XIIIème siècle et du début du XIVème siècle, est l’une des plumes de Benoit Hamon.

– Dr. Bastien François, que nous avions interrogé et qui est auteur d’une thèse intitulée La cinquième république dans son droit. La production d’un corps de connaissances specialisees sur la politique et les institutions, est en charge des institutions.

– Dr. François Gemenne, auteur d’une thèse intitulée Environmental changes and migration flows : normative frameworks and policy responses, est en charge de l’écologie et de la migration.

– Dr. Daniel Goldberg, auteur d’une thèse intitulée Application de la méthode des projections au calcul par éléments finis d’écoulements tridimensionnels de fluides visqueux incompressibles est en charge du dossier « Politique de la ville, logement ».

– Dr. Jean Jouzel, auteur d’un doctorat de 3ème cycle intitulé Mesures du tritium dans de faibles quantités d’eau à la teneur naturelle et d’un doctorat ès sciences intitulé Complémentarité des mesures de deutérium et de tritium pour l’étude de la formation des grêlons : exemple d’application, en charge du dossier climat.

– Dr. Sandra Laugier, auteure d’une thèse intitulée L’apprentissage de l’obvie. Le point de vue logique dans la philosophie de w. V. Quine, gère le « forum des idées ».

– Dr. Dominique Méda est conseillère sur le travail. Elle ne semble pas docteure, mais elle a l’habilitation à diriger des recherches (HDR) et dirige plusieurs thèses.

– Dr. Philippe Meirieu, qui a soutenu une thèse d’Etat es Lettres et Sciences humaines intitulée Apprendre en groupe ? Contribution à la recherche sur les pratiques de groupe en situation scolaire, est en charge de l’éducation.

– Dr. Vincent Peillon, que nous avions interrogé et qui est l’auteur d’une thèse publiée chez Grasset en 1994 avec pour titre La Tradition de l’esprit : itinéraire de Maurice Merleau-Ponty.

– Dr. Thomas Piketty, auteur d’une thèse intitulée Essais sur la théorie de la redistribution des richesses, est conseiller sur les traités budgétaires européens.

– Roberto Romero, porte-parole, n’est pas docteur mais il a enseigné pendant 10 ans en BTS Action commerciale à Drancy, puis depuis 2002 en Economie gestion à l’Université Paris 8 Saint Denis.

– Romain Slitine, qui est en charge du Conseil citoyen, n’est pas docteur mais Maitre de conférences à Science Po Paris.

– Dr. Alfred Spira, qui a soutenu une thèse d’État en biologie humaine à la faculté des sciences de Paris en 1984, est en charge de la santé.

 

PS 1 : Sandrine Doucet, en charge du dossier « Enseignement supérieur, recherche », n’est pas docteurs mais professeure agrégée d’histoire-géographie au lycée Michel-Montaigne jusqu’en 2012.

PS 2 : Si vous connaissez d’autres docteurs de son équipe, n’hésitez pas à nous les signaler en commentant cet article ou en écrivant à doctrix2012@gmail.com.

PS 3 : Si vous connaissez des docteur-e-s dans les autres équipes de campagne, même demande que dans le PS 2 !

13 Comments

Filed under Dans la politique, Les présidentielles

13 Responses to L’équipe de campagne très doctorale de Benoit Hamon

  1. quillien

    Vu la vitesse avec laquelle Hamon se rapproche du à absolu, il doit y avoir beaucoup de bac + 9 spécialistes de la supraconductivité dans son équipe!!

  2. Henry IV

    « Romain Slitine, qui est en charge du Conseil citoyen, n’est pas docteur mais Maitre de conférences à Science Po Paris. » Comment peut on être Mcf sans être docteur? Je ne comprends pas.

  3. Curtisdrap

    hcryoaj

  4. nicolas

    Le directeur de campagne de M.Mélenchon, Manuel Bompard, est docteur es mathématiques ; voir son portrait sur Slate : http://m.slate.fr/story/139136/manuel-bompard-supercalculateur-melenchon

    Il est également entouré d’universitaires comme Charlotte Girard ou Jacques Généreux.

  5. Jacques

    Tout doctes qu’ils sont, ils ont du mal à ne pas se faire torpiller leur campagne par le chef de leur propre parti, Jean-Christophe Cambadélis, lui aussi… « docteur ».

  6. Precaire

    Macron et Élection s’entourent « d’intellectuels ». Est-ce pourtant une garantie de quoi au juste, de bien penser? Seul Mélenchon a un vrai programme sur l’enseignement supérieur et la recherche.
    http://www.liberation.fr/debats/2017/04/05/le-lettre-melenchon-et-ses-tetes-militantes_1560748?refresh=34616

  7. Pascal

    Meme question que Henry4, cmt peut on etre mcf sans etre dr ?

  8. On est bien avancés

    Henri IV et Pascal, c’est très facile : à partir du moment où on enseigne à SciencesPo®, on peut être désigné (ou se revendiquer) maître de conférence.

    Rien à voir donc avec le statut de MCF pour les universités où il faut en effet être docteur et être qualifié par le CNU.

  9. S.Basq

    Quelle usurpation chez les Sciences Po? Il est donc un vacataire de Sciences po et sur sa carte de visite il marque MCF.

  10. Ah, l'arrivisme et les positions fourbes...

    Réponse à ceci : « Romain Slitine, qui est en charge du Conseil citoyen, n’est pas docteur mais Maitre de conférences à Science Po Paris. » Comment peut on être Mcf sans être docteur? Je ne comprends pas.

    A l’IEP de Paris on entre aisément pour donner un cours ou ce qu’on appelle dans les IEP une « conférence de méthode » dans son domaine de spécialité, même avec par exemple un master pro. (L’IEP n’a d’ailleurs pas ou peu d’enseignants titulaires, mais que ou presque que des intervenants). Après, si en outre ça rencontre pleinement leurs représentations d’eux-mêmes et leurs aspirations à la multi-positionnalité et l’accumulation de « capital » indu, les titulaires de ces quelques heures annuelles (parfois plus) ont parfois beau jeu de se valoriser en inscrivant sur leur cv « maître de conférence à Science po Paris »….

  11. julien

    Je confirme le post « Ah l’arrivisme, etc. »
    Un maître de conférence (sans s) à SciencesPo est un enseignant vacataire, qui n’a rien à voir avec un MCF. La plupart sont en effet des intervenants extérieurs. Ils préfèrent en général se dire « professeurs à Sc Po ». Sc Po compte cependant un tout petit nombre de MCF ainsi que des PR.
    Par ailleurs, je pense qu’il doit y avoir encore quelques MCF et mêmes PR non titulaires du doctorat, ayant accédé à ces corps il y a bien longtemps lorsque le doctorat n’était pas obligatoire. De même, on doit encore trouver au CNRS des DR et des CR qui ne sont pas docteurs.

  12. Louis

    Pour quoi tant de corporatisme ? Sciences-po recrute des intervenants extérieurs supposés être compétents dans leur domaine d’intervention. Ca ne semble pas nuire au niveau de l’école. Les universités françaises pourraient se poser la question de la diversification du recrutement de leurs élites.

  13. doctrix

    Beaucoup d’universités ont des intervenants extérieurs rassurez-vous !
    La question que nous posons est plus la diversification des élites à la tête de l’Etat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>