Doctorant-e-s, docteur-e-s, que faire de vos publications scientifiques ?

Science_ouverte_et_sujets_connexes
Si vous avez quelques minutes, vous ne les perdrez pas et regardez :

« Privés de savoir? » #DATAGUEULE

La vidéo présente le monde de l’édition en langue anglaise avec ses travers :

– processus de concentration du marché mondial de l’édition universitaire,

– captation privée de la plus-value de la recherche financée sur fonds publics,

– marges colossales du marché mondial,

– revente à prix d’or des droits d’accès aux universités et ruine des bibliothèques de recherche,

– exploitation des chercheurs comme main d’œuvre non rétribuée (autrement que de façon symbolique),

– privation de l’accès aux savoirs scientifiques pour une grande partie des sociétés humaines qui en ont le plus besoin.

Ces pratiques ne sont pas spécifiques aux anglo-saxons. Il en va de même d’un certain nombre d’éditeurs scientifiques francophones qui vivent trois fois de l’argent public :
– ils bénéficient d’une recherche qu’ils ne financent pas et de l’appui le plus souvent bénévole de collègues qui sélectionnent, relisent et commentent gratuitement;
– puis ils demandent aux universités une subvention pour publier:
– et enfin ce sont ces mêmes universités qui sont les mêmes clients.
On peut comprendre la nécessité d’externaliser pour garantir la qualité et éviter trop d’entre-soi, mais ce modèle ne peut-il pas être questionné ? Les savoirs scientifiques ne sont-ils pas un bien commun universel contribuant au développement de toutes les sociétés humaines ? Ne devrait-on pas avoir accès à tous les article gratuitement comme à Wikipédia ?
Comment comprendre que certains doctorant-e-s et post-doctorant-e-s se trouvent à payer 2000 ou 3000 euros pour voir publier un livre nécessaire à l’obtention d’un poste.
​Rappelons que L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion d’articles scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, et de thèses, émanant des établissements d’enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés : https://hal.archives-ouvertes.fr/
Petite bibliographie indicative :
– Pour plus d’informations sur les évolutions récentes, les mobilisations et les façons individuelles de promouvoir le libre accès: https://blogs.mediapart.fr/p4bl0/blog/300614/pour-le-libre-acces-contre-la-bibliometrie-convergence-des-luttes-dans-la-recherche
– Voici un numéro de la Revue française en sciences de l’information et de la communication dirigé par Ghislaine Chartron et Joachim Schöpfel intitulé « Libre accès aux publications et sciences ouvertes en débat » : https://rfsic.revues.org/2868

– Ci-dessous la présentation d’une nouvelle revue, atypique, issue d’une construction collectivement réfléchie, inscrite dans une perspective de « science ouverte » en SHS, complémentaire des revues et éditions classiques, sans les concurrencer, valorisant les travaux intermédiaires de SHS à partir d’une typologie documentaire large (déjà 20 types documentaires…) et soucieuse des conditions organisationnelles d’un pluralisme intellectuel dans la relation centre de recherche / revue scientifique.

Le numéro 1 est en ligne ici :  http://www.costech.utc.fr/CahiersCOSTECH/spip.php?mot15

La présentation du concept et le mode d’emploi du dispositif sociotechnique sont présentés dans l’éditorial : http://www.costech.utc.fr/CahiersCOSTECH/spip.php?article56

– Une réflexion sur la conception du« libre accès » en France par Jérôme Valluy : « Accès ouvert », « archive institutionnelle » et  bibliométrie néo-managériale : comment concevoir le « libre accès » en France ? https://liste.cines.fr/arc/numeruniv-quotidien/2016-05/msg00011.html

– Pierre Naegelen, « Vers un droit de l’open science ? », 16/09/2014, https://openarchiv.hypotheses.org/2548

– Nicolas Fressengeas, « Séminaire Open Science, le point de vue d’un enseignant-chercheur », https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01267684/file/OpenScience_slides_NF.pdf

– Rahman Zillur, “The emergence of ‘Open Science’ to promote research using Open Access Repositories: Experience of University Libraries of Bangladesh”, http://hal.univ-lille3.fr/hal-01396658

Bonnes publications scientifiques !
Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.