Les docteur.e.s francais prix Nobel d’économie !

Prix Nobel économie docteur 1.jpg

Quand on regarde la liste des prix Nobel d’économie, on voit que la quasi-totalité sont des américains ou ont la double nationalité ou on fait une grande partie de leur carrière aux Etats-Unis. Les prix Nobel français ne font pas exception. Hors Europe et Etats-Unis, il n’y a que deux Indiens et un Israélien.

En revanche, la France fait exception sur le genre des prix Nobel puisque Dr Esther Duflo est bien la première femme ! Mais oui ! Bravo à elle !

Ci-dessous une présentation des 4 prix Nobel français.Prix Nobel économie docteur 2

En 1999, Esther Duflo soutient sa thèse de doctorat au département d’économie de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT), sous la direction de Dr Abhijit Banerjee, lui aussi récompensé. Sa thèse, intitulée « Three Essays in Empirical Development Economics » (« Trois essais sur l’économie empirique du développement »), est consacrée à l’évaluation économique des projets de développement ». 20 ans après sa soutenance, elle obtient le Prix Nobel.

Prix Nobel économie docteur 3

Jean Tirole est titulaire d’un doctorat de 3e cycle en Sciences de gestion à l’ Université Paris IX – Dauphine soutenu en 1978 et intitulé « Essais sur le calcul économique public et sur le taux d’actualisation » sous la direction de Dr Roger Guesnerie, lui-même chercheur au CNRS, directeur d’études à l’EHESS, il est titulaire de la chaire « Théorie économique et organisation sociale » au Collège de France de 2000 à 2013. Il est également titulaire d’un Ph.D. en sciences économiques intitulé « Essays in Economic Theory » (« Essais en théorie économique ») obtenu au Massachusetts Institute of Technology sous la direction d’Eric Maskin (Prix Nobel 2007). Il est prix Nobel 2014.

Prix Nobel économie docteur 4

Maurice Allais (1911-2010) a reçu le prix Nobel d’économie en 1988 mais il n’a pas de thèse de doctorat.

Prix Nobel économie docteur 5

Comme Esther Duflo, Gérard Debreu (1921-2004) a obtenu la double nationalité franco-américaine. Il est le premier Français à recevoir en 1983 le prix Nobel d’économie pour ses travaux sur l’équilibre général. Il obtient le doctorat ès sciences mathématiques devant la faculté des sciences de l’Université de Paris avec une thèse sur la théorie de la valeur soutenue en juin 1956. Sa thèse est issue de ses cours. Il rejoint l’université Yale en 1955 après avoir travaillé à l’Université de Chicago à partir de 1953. Elle est publiée en 1959 sous l’intitulé Theory of Value: An Axiomatic Analysis of Economic Equilibrium chez l’éditeur Yale University Press et publiée en France sous l’intitulé La Théorie de la valeur, une analyse axiomatique de l’équilibre économique chez Dunod en 1965. Cela constitue une reformulation en termes rigoureux de la théorie de l’équilibre général inaugurée par Léon Walras en 1874.

 

PS : En réalité, il s’agit du prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel, mais il est communément surnommé « prix Nobel d’économie ».

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.