Flaubert est un blaireau, un récit d’Alain Chopin

Il faudrait recommander la lecture de Flaubert est un blaireau (editions-dialogues.fr, mars 2010) à tous les lauréats aux concours de l’enseignement.

Alain Chopin, enseignant de littérature en lycée professionnel, explique comment il est vraiment devenu prof. Originaire de Bretagne, il a découvert, ce que « l’on nomme aujourd’hui la diversité » quand il est arrivé à Lille, dans les années 70. Il reconnaît avoir été surpris par « des réactions, des façons de penser, de parler. Je suis maladroit, je fais des erreurs, j’apprends » se souvient-il.

A ses débuts, Alain Chopin s’applique. « Comme beaucoup, j’ai eu peur, de ne pas être un bon enseignant, de me laisse déborder, alors, j’ai beaucoup préparé, pendant mes premières années (…). J’arrivais alors tellement concentré, tout le déroulement de mon cours en tête, que la moindre question un peu décalée d’un élève me mettait dans l’embarras ». Et puis, petit à petit, Alain Chopin s’est laissé « dépouillé ». Plus de cours préparés à l’avance, plus d’écriture au tableau… « Et plus je lâchais et plus l’espace pour la pensée de mes élèves s’élargissait » dit-il.

Il leur fait alors découvrir Shakespeare, Racine, mais aussi Jean Rolin (Terminal Frigo) ou encore Jean-Claude Izzo (Total Kkéops) à travers la lecture, en classe, de ces différentes oeuvres.

Avec une stagiaire de l’IUFM, une année, il réamènage la salle de classe pour que le prof ne soit plus face à ses élèves, mais avec eux, au sein d’un demi-cercle. « Nous remarquions que les élèves qui ne s’exprimaient pas d’habitude, par timidité, commençaient à prendre la parole. Le débat s’instaurait, la géographie de la salle favorisait l’émergence du sens en direct et en commun. Nous commencions à être intelligents ensemble, à y prendre plaisir« .

De ses élèves, il parle avec beaucoup de tendresse dans Flaubert est un blaireau et souvent, regrette de ne pas savoir ce qu’ils sont devenus. Les futurs enseignants peuvent, eux, regretter qu’Alain Chopin, qui était aussi formateur en IUFM, soit désormais à la retraite.

Be Sociable, Share!

Une réflexion au sujet de « Flaubert est un blaireau, un récit d’Alain Chopin »

  1. Ping : Fac story » Blog Archive » Ces profs qui lisent des livres à leurs élèves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.