Un label d’excellence pour les Pensées secrètes au théâtre Montparnasse

Pensées secrètes, le roman de David Lodge, publié en 2001 (Payot-Rivages), a été adapté au théâtre par Gérald Sibleyras. C’est Isabelle Carré qui interprète le rôle de la romancière Helen Reed, et Samuel Labarthe, qui joue celui de Ralph Messenger.

Librement inspirée du roman, la pièce en conserve l’intérêt rhétorique et sexuel. Sur le campus de l’université de Gloucester, le sémillant Ralph Messenger drague ouvertement Helen Reed, tout en expliquant ses travaux sur la conscience – « la zone inconnue la plus vaste sur la carte des connaissances humaines« . Pour le chercheur en sciences cognitives, notre conscience n’est qu’une activité électrochimique que les ordinateurs, un jour, reproduiront.

La charmante Helen Reed tient tête au spécialiste de l’intelligence artificielle : la conscience ne se réduira jamais à un « paquet de neurones« , chaque individu est unique. Elle refuse aussi les avances de Ralph Messenger, malgré un premier baiser échangé dans le Jacuzzi de son cottage familial à la campagne.

En cette période d’excellence (initiatives d’excellence, labos d’excellence, équipements d’excellence…), Pensées secrètes est une pièce excellente, interprétée par deux acteurs excellents… Ralph Messenger mériterait bien un label. Mais sévit-il un exemplaire dans une université française ?

Pensées secrètes, jusqu’au 19 mai 2012, au théâtre Montparnasse, du mardi au samedi, à 20 h 30 (matinée le samedi à 17 h 30).

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.