Fabrice Luchini en prof de français frustré et cynique

Sortie au cinéma, ce mercredi 10 octobre 2012, du dernier film de François Ozon : Dans la maison (voir la bande-annonce).

Fabrice Luchini interprète un prof de français qui va aider un jeune élève de 17 ans à réussir.

– Pourquoi avoir accepté ce rôle ?, lui demande Jean-Christophe Buisson, pour le Figaro (pour lire l’interview : c’est ici).

Fabrice Luchini : « parce que refuser était impossible. Ce rôle de prof frustré et cynique accompagnant un élève, dont il devine le génie naissant qu’il va chercher à développer à travers ses rédactions de français, était un cadeau j’allais dire levinassien. »

– Pour interpréter ce rôle de prof de français, vous êtes-vous inspiré de votre expérience d’élève ou de votre talent de pédagogue naturel ?, poursuit Jean-Christophe Buisson.

Fabrice Luchini : « Les profs, je les ai peu connus puisque j’ai quitté l’école à 14 ans. J’ai un souvenir de deux d’entre eux qui m’ont aidé à avoir mon certificat d’études, et c’est tout. Après, je suis devenu apprenti coiffeur, puis comédien. Dans le film, on aborde un peu en surface les problèmes qui sont liés à leur profession, mais je ne prétends pas les connaître. Instinctivement, je suis Finkielkraut quand il leur lance: «Vous êtes obsédés par le fait de donner la parole aux élèves ; donnez-leur d’abord la technique de l’expression.» En fait, quand on incarne un personnage, 80 % de la réussite passe par le costume. Pour être un prof, une paire de lunettes remarquablement choisie, un solide pantalon en velours côtelé, une sacoche marron d’un cuir modeste, et c’est gagné. »

Be Sociable, Share!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.